Education, Sport

Togo/Rentrée scolaire : les disciplines sportives seront adaptées à la situation de la Covid-19

les disciplines sportives seront adaptées à la situation de la Covid-19

Dès la rentrée prochaine et ce jusqu’à la fin de la Covid-19, il n’y aura pas d’enseignement du grimper à la corde et du lancer de poids dans les écoles. Cette mesure et bien d’autres sont en études depuis lundi à Lomé.

C’est un atelier organisé, à cet effet, par les acteurs impliqués dans l’enseignement et la pratique des activités sportives et physique dans les centres et écoles de formation au Togo.

Définir une stratégie efficace adaptée à l’enseignement de l’EPS

En effet, avant cette rencontre, était en conclave le comité chargé de la rédaction de la stratégie d’adaptation de l’enseignement éducatif et sportif et des championnats universitaire et scolaire. L’objectif étant en cette période de crise sanitaire marquée par la Covid-19, d’étudier la situation et de proposer des solutions.

Ainsi, c’est ce document composé des solutions qui a été analysé ces deux jours par les acteurs venus des ministères en charge de l’éducation, de l’institut national de la jeunesse et des sports (INJS), des inspecteurs et directeurs régionaux des sports.

A l’issue des travaux, ils devraient définir une stratégie efficace adaptée à l’enseignement, l’organisation des cours et l’évaluation de la discipline de l’Education Physique et Sportive (EPS). Les acteurs vont trancher également sur l’organisation des championnats scolaires et universitaires au cours de la rentrée prochaine.

Un meilleur accompagnement des élèves

Ainsi, au cours de l’atelier, il y’a eu « à statuer sur certaines disciplines choisies notamment ; la course de vitesse, le saut en longueur, le saut en hauteur et la gymnastique. » Il était question de « réfléchir sur comment enseigner les disciplines toujours dans les mesures barrières », a souligné un membre du comité de la rédaction de la stratégie.

Le ministre en charge des sports, Folly-Bazy Katari qui a présidé l’ouverture des travaux, a exhorté les participants à prendre au sérieux les séances pour une meilleure protection des élèves. Pour le ministre, la bonne compréhension, l’enrichissement du document de l’atelier et l’appropriation des différents axes feront l’objet de partage et de discussion dans les groupes.

Ces différents aspects permettront d’être bien outillé en matière de gestion de la situation actuelle en vue d’un meilleur accompagnement des élèves, a ajouté le ministre des sports.

Lire sur : https://actusalade.com/blog/histoire-de-femme-les-diverses-interpretations-du-port-des-chaines-autour-des-chevilles/

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *