Société

Burundi : les motos-taxis interdites de circulation dans cette ville économique, les raisons

Burundi : les motos-taxis interdites de circulation dans cette ville économique, les raisons

La décision est entrée en vigueur ce lundi. Il s’agit de l’interdiction des motos-taxis, vélos-taxis et tricycles de circulation dans le centre de la ville de Bujumbura.

« La mesure de respect du nouveau périmètre interdit d’accès aux tricycles, motos et vélos taxis au centre de la ville de Bujumbura entre bel et bien en vigueur à partir de ce lundi 21 mars 2022″, a déclaré dimanche sur Twitter le ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique.

Les deux-roues à usage privé sont également frappées par la décision, à l’exception des motos à plaque officielle ou appartenant la police.

Selon les raisons données par le gouvernement, ces moyens de transport sont la source de la majorité des accidents mortels.

« GARE AUX RÉCALCITRANTS », a tweeter le garant de la sécurité publique qui déjà, a déployé ce lundi, des policiers armés sur les différents axes qui donnent accès à la zone interdite.

Lire aussi : Nigéria : réinsertion de 559 anciens membres de Boko Haram dans la société

Notons que, mi-février, le ministre de l’Intérieur, le général Gervais Ndirakobuca, a accusés, ces moyens de travail d’être responsables de la « majorité » des accidents de la route qui ont fait 1.300 morts et 1.970 blessés entre janvier 2021 et janvier 2022.

Il faut dire que cette va décision va rendre les déplacements difficiles. Car ces moyens de transports pallient à l’absence des transports publiques. Aussi, la plupart de ces conducteurs dont l’activité est leur gagne pain, auront des difficultés à joindre les deux bouts.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *