La France appelée à restituer les frais de visas refusés aux demandeurs

Maroc : La France appelée à restituer les frais de visas refusés aux demandeurs

Des voix se sont levées contre le non-remboursement des frais de demandes de visas refusés par la France. 

Effet, depuis la réduction du nombre de visas accordés aux ressortissants des pays nord-africains, l’indignation plane au sein de la Fédération Marocaine des Droits du Consommateur (FMDC). Dans une lettre adressée à l’ambassade de France au Maroc, la fédération a appelé le gouvernement français à rembourser tous les Marocains dont les demandes de visas sont vues refuser.

Les ressortissants maghrébins font face à un durcissement de la part des autorités consulaires françaises pour l’octroi des visas d’entrée en France depuis plus d’un an. Cette nouvelle décision de réduire de 50 % les visas accordés aux habitants de cette région met à mal plusieurs hommes politiques. Selon les chiffres du ministère français de l’Intérieur, 70 % des demandes de visas en provenance du Maroc sont rejetées. 

Pourtant, toutes ses demandes ne font pas sans payements de certains frais déjà préétablis. Ce rejet massif, allié au non-remboursement des frais de demandes, attise la colère de la société civile. C’est devant cette situation que la FMDC a adressée une lettre à l’ambassade de France au Maroc, réclamant tout bonnement le remboursement des frais de visas pour les demandes refusées.

Dans une déclaration au site H24 info, le président de la FMDC a indiqué qu’il « faut d’abord informer le consommateur puis justifier et restituer les frais de visa lorsque le service est refusé ou inachevé ». « Je paie un produit, si je ne l’ai pas, il faut me restituer les frais, surtout si ce n’est pas moi qui ai refusé de l’avoir, mais plutôt le pays en question », explique-t-il.

L’autre point soulevé par le président de la FMDC concerne l’utilisation des données personnelles par des prestataires de services lors du dépôt de demandes de visas.

 « Nous donnons notre relevé bancaire, nos pièces d’identité (passeport, carte d’identité) et notre adresse à une société qui n’a pas le droit de les détenir. Ce n’est pas une autorité légale. Je peux les donner à l’ambassade de France, mais pas à une société tierce qui a été désignée par ladite ambassade. Pire. Ce sont des frais en plus pour le consommateur, dépassé par la situation », s’insurge Dr. Bouazza Kherrati.

Notons que la réduction du nombre de visas à accorder ne touche pas, pour l’instant, le Togo.

Guerre en Ukraine : 22 morts et au moins 50 blessés dans une frappe russe sur une gare

Guerre en Ukraine : 22 morts et au moins 50 blessés dans une nouvelle frappe russe

Une nouvelle frappe russe a touché une gare ferroviaire dans le centre de l’Ukraine, ce mercredi 24 août. L’attaque a fait vingt-deux morts, dont cinq personnes brûlées dans une voiture et un garçon de 11 ans, a annoncé Volodymyr Zelensky, dans son allocution du soir. 

Plus tôt dans la journée, le président ukrainien avait annoncé, devant le Conseil de sécurité de l’ONU, un bilan de 15 morts et 50 blessés. Zelensky a également assuré lors de son discours que son pays se battra jusqu’au bout.

Cette nouvelle frappe russe intervient alors que l’Ukraine célèbre son jour d’indépendance qui commémore sa séparation avec de l’URSS en 1991. Elle survient aussi alors que le pays entre dans son septième mois de guerre contre l’armée russe, lancée en février.

Il faut noter que la victoire ne semble pas encore choisir son camp. Si l’essentiel des combats se déroule aujourd’hui dans l’est et dans le sud de l’Ukraine, où aucun des deux camps ne progresse.

Mali : Vers une interdiction de l'homosexualité

Mali : Vers une interdiction de l’homosexualité

L’homosexualité pourrait être interdite et sanctionnée prochainement au Mali. L’annonce a été faite par Mahamadou Kassogué, le ministre malien de la Justice.

Jusqu’ici légales vu l’absence de textes, les relations homosexuelles vont être interdites au Mali. Ce 20 août, en marge d’un atelier sur le code pénal, le ministre de la Justice a qualifié l’homosexualité de « relation contre-nature » et a indiqué qu’elle serait bientôt sanctionnée.

Cette annonce a suscité une vague d’inquiétudes, notamment chez les personnels de Santé et les défenseurs des droits de l’homme. Approché par la RFI, Mahamadou Kassogué n’a pas souhaité donner plus de précisions sur son projet.

Notons que les homosexuels sont rejetés dans la société malienne au nom de la religion et de la tradition. Ainsi, ils évitent de s’afficher et sont quasi invisibles. Dans la sous-région, plusieurs pays comme le Niger ou le Burkina Faso, ont légalisé l’homosexualité. Par contre, au Sénégal et Guinée par exemple, elle reste toujours illégale.

États-Unis : 3 trois policiers filmés en train de tabasser un individu

États-Unis : 3 trois policiers filmés en train de tabasser un individu

Les autorités américaines ont annoncé la suspension de trois policiers ce dimanche soir, après que des images d’eux ont été diffusées en ligne. La vidéo montre le moment où les trois corps habillés frappent violemment un homme durant une arrestation dans l’Arkansas.

C’est le nouveau cas de violence policière qui fait chou gras aux États-Unis, pays encore marqué par la mort de George Floyd en 2020. Selon les informations, l’arrestation s’est produite devant un magasin d’alimentation générale. La victime, Randall Worcester, âgé de 27 ans, est visé par plusieurs chefs d’accusation. Il est accusé d’avoir menacé un employé d’une station-service.

Lire aussi : États-Unis : La FBI perquisitionne la résidence de Donald Trump ; la raison

D’après la vidéo mise en ligne, on peut voir l’homme blanc maintenu à terre par les policiers, lui assénant des coups-de-poing violents sur la tête et des coups de genou tout en frappant son visage contre le sol bétonné.

En attendant les résultats de l’enquête annoncée par le maire de la ville, l’un des policiers a été placé en « congé administratif ». Quant aux deux autres agents, ils ont été suspendus par le shérif du Comté pour lequel ils travaillent.

Dans la foulée, le procureur de l’État, Asa Hutchinson, a déclaré à travers un tweet, avoir parlé avec le chef de la police de l’État, assurant que les faits feront l’objet d’une enquête conformément aux preuves vidéo.

Yayi Boni invite le monde entier à se tourner vers Jésus-Christ

Yayi Boni invite le monde entier à se tourner vers Jésus-Christ

L’ancien Président béninois Yayi Boni n’a plus confiance en l’ONU et l’OTAN. L’homme politique s’est exprimé relativement à propos des crises actuelles dans le monde ce 22 août à travers sa page Facebook et selon ses mots, ces institutions ont échouées dans leurs missions.

La dernière sortie de Yayi Boni est au cœur des discussions sur la toile. L’homme politique a appelé ce lundi les hommes du monde entier à se tourner vers Jésus-Christ car seul lui, peut nous délivrer de la crise mondiale actuelle.

L’ancien Président affirme en effet, que les institutions onusiennes sont incapables d’arrêter les crises sanitaires, climatiques et sécuritaires. En dépit de leur efforts, l’ONU et l’OTAN ont atteint leurs limites. Ainsi pour Yayi Boni, nous devons tous nous retourner vers le seigneur Jésus-Christ « gouverneur de l’univers ».

Lire aussi : CAN 2025 : cette information confirme la probable co-organisation avec le Bénin

« La prière tient Dieu a cœur. Par intercessions des hommes qui partagent le fruit du Saint-Esprit et tournent le dos aux péchés mortels, Dieu offre des merveilles à leur pays », a souligné l’actuel médiateur en Guinée.

Yayi Boni lance donc un appel à chacun de nous, à partager la bonne nouvelle et à incarner les bonnes valeurs telles que la joie, la paix, la patience, la bonté, la fidélité, la douceur et la tempérance.

Côte d'Ivoire : Simone Gbagbo candidate aux prochaines élections présidentielles ?

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo candidate aux prochaines élections présidentielles ?

Ce dimanche, Simone Gbagbo a été élue présidente du Mouvement des Générations Capables. L’ex première dame ivoirienne a affirmé après son élection que son parti participera aux prochaines élections en Côte d’Ivoire.

Il y a de fortes chances que Simon Gbagbo se présente aux prochaines échéances présidentielles dans son pays. Ce week-end, le Mouvement des Générations Capables, coalition de soutien à l’ex compagne de Laurent Gbagbo s’est transformé en un parti politique. Pendant l’assemblée générale extraordinaire, Simone Ehivet a été élue à 100 % des voix présidente du nouveau parti politique.

En pleine instance de divorce avec l’ancien président ivoirien, Simone avoue que son parti fera face aux partis lors des prochaines élections. Sur l’épineuse question de la présidentielle, l’ancienne fondatrice de la FPI répond :

« Quand une organisation se proclame parti, c’est qu’il a l’intention de mener le combat pour accéder au pouvoir. Nous souhaitons avoir des candidats pour les municipales à venir, pour les présidentielles à venir », a-t-elle répondu.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : « en 2025, qu’ils le veuillent ou pas, le pouvoir sera au PPA-CI », lance un proche de Gbagbo sans détour

« Alors vous vous demandez : est-ce que j’accepterais de me retrouver confrontée au président Gbagbo ? C’est ça votre problème, n’est-ce pas ? Mais une fois que le parti aura décidé qui va être candidat, eh bien ce candidat-là se battra pour gagner les élections quels que soient les autres candidats qui sont en face. Le PPA-CI a reçu une invitation, le PPA-CI n’est pas venu. Nous avons pris acte de cela, mais nous n’en voulons pas non plus au PPA-CI. Chacun trace son chemin », a conclu celle qui a toujours évolué dans l’ombre son mari.

Désormais, c’est clair, Simone Gbagbo veut voler de ses propres ailes. Et des observateurs assurent qu’elle se portera candidate à la prochaine présidentielle de 2025.

Togo : 9 officiers supérieurs FAT admis retraite (Liste)

Togo : 9 officiers des FAT admis à la retraite (Liste)

La ministre des armées, Marguerite Gnakade a, dans un arrêté, autorisé plusieurs officiers des Forces armées togolaises (FAT) a fait valoir leur droit à la retraite.

Cet arrêté pris le 19 août dernier, fait suite d’une proposition du Général de brigade Dadja Maganawé, Chef d’Etat-major général des Forces armées togolaises.

EN effet, selon Mme Gnakade, les concernés sont atteints par l’âge et sont admis à faire valoir leurs droits à la retraite d’ancienneté à compter du 1er janvier 2023.

« Dans la limite de leurs droits, un congé libéral de 90 jours leur est accordé, valable du 03 octobre au 31 décembre 2022 inclus, délai de route y compris avec solde de présence », ajoute la note.

Elle ajoute que les concernés seront rayés des contrôles des forces armées togolaises le 1er janvier 2023. Ils bénéficieront de la gratuité de transport ainsi que leur famille en vue de rejoindre leur foyer.

Lire aussi : Togo : L’OTR met plus de 1000 voitures en ventes au port

Ils sont au total neuf (9) officiers supérieurs qui partiront à la retraite à compter du 1er janvier 2023.

Col DOLAMA Malana (Armée de Terre)

Col MANGORGOU Monigbeni (Armée de Terre)

Col MASSINA Yotroféi (Gendarmerie)

Col AWIZOBA Kagniyade-Egoulou (Gendarmerie)

MED-COL ABALO Kodjo Patanaam (Santé)

Col AKARIM Warakoum (Armée de Terre)

Col ALIDER Kokou (Armée de Terre)

LCL TCHASSAMA Tchakinguéwé (Armée de Terre)

CNE DANIGUE Tchamititchan (Armée de Terre).

Accusée de soutenir le terrorisme au Mali, la diplomatie française répond

Accusée de soutenir le terrorisme au Mali, la diplomatie française répond

Les relations entre Paris et Bamako se détériorent au jour le jour. Après le départ définitif des soldats français sur le sol malien, une nouvelle affaire éclate. Il s’agit du financement du terrorisme au Mali dont selon la junte, la France en est l’auteur.

En effet, dans une lettre adressée aux Nations unies, la junte malienne au pouvoir a indiqué que la France collecte des informations au profit des groupes terroristes et leur fourni des armes. Une accusation rendue publique en début de semaine et qui sera démentie par l’ambassade de France au Mali ce mercredi 17 Août.  

Terrorisme au Mali, les démentis de la France

Dans une publication sur son compte Twitter, la diplomatie française dément les accusations des autorités maliennes. « La France n’a évidemment jamais soutenu directement ou indirectement ces groupes terroristes », écrit l’ambassade.

Lire aussi : Affaire 49 soldats : « le gouvernement malien est un gouvernement Voyou », une chroniqueuse ivoirienne allume la junte malienne

Et de poursuivre : « La France est intervenue au Mali entre 2013 et 2022 à la demande des autorités maliennes ». Durant cette période, « la France a libéré de nombreuses villes maliennes qui étaient tombées entre les mains des terroristes, lesquels imposaient leur règne de terreur – interdiction de l’éducation, meurtres, punitions corporelles –, notamment à Tombouctou et à Gao ».

« En 9 ans, poursuit la diplomatie française, Paris a neutralisé plusieurs centaines de terroristes au Mali et mis hors d’état de nuire deux figures historiques du terrorisme dans la région » : le chef du groupe État Islamique, Adnan Abou Walid al-Sahraoui, et le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdel.

« Dans tous les communiqués des groupes terroristes, la France était jusqu’à son départ désignée comme leur ennemi numéro 1. », ajoute la diplomatie française au Mali.

« 53 soldats français (…) dont la mission consistait, avant tout, à lutter contre les groupes terroristes » sont morts au Mali, martèle l’ambassade, ajoutant que « ces dernières années, la France a été meurtrie sur son propre territoire par plusieurs attentats terroristes ».

Jill Biden : Malade, la première américaine dame serait entre la vie et la mort

Jill Biden : Malade, la première dame serait dans un état critique

Les Américains retiennent leur souffle. La première dame, Dr Jill Biden, a été testée positive au Covid-19. Selon sa porte-parole, elle présente des symptômes bénins. Par conséquence, elle serait dans un état critique.

Bien qu’elle soit doublement vaccinée, l’épouse du président Biden a été testée positive le dernier jour d’un voyage à la plage en Caroline du Sud après Joe Biden soit remis d’un léger malaise. Ce 15 août, Jill a développé des symptômes de rhumes graves, rapporte sa porte-parole.

Dans un communiqué publié, la femme âgée de 71 ans s’isolera pour suivre des soins intensifs pendant au moins cinq jours.

Lire aussi : Etats-Unis : Joe Biden tombe lors d’une balade à vélo (photo)

L’inquiétude sur l’état de santé de la première dame actuelle a provoqué une panique aux États-Unis. Pour cause, la létalité due au Covid-19 est très élevée chez les patients âgés de plus 65 ans.

Néanmoins, la porte-parole de Jill Biden assure, qu’elle se repose actuellement dans une résidence privée. Elle devrait se rendre jeudi à Orlando, en Floride jeudi, pour des événements au Walt Disney World.

Faure Gnassingbé annoncé de nouveau au Mali, la raison

Faure Gnassingbé annoncé de nouveau au Mali, la raison

Le président de la République togolaise Faure Gnassingbé est annoncé à Bamako dans les prochains jours.

Selon les informations relayées par le journaliste Serge Daniel, le chef de l’État togolais tiendrait la corde des négociations sur l’affaire des 49 militaires ivoiriens écroués. Une affaire qui empoisonne les relations entre la junte militaire au pouvoir et les autorités ivoiriennes.

Faure Gnassingbé, médiateur dans cette crise, devrait donc se rendre à Bamako pour tenter de négocier la libération des soldats ivoiriens.

Lire aussi : Affaire 49 soldats : « le gouvernement malien est un gouvernement Voyou », une chroniqueuse ivoirienne allume la junte malienne

Pour rappel, les 49 militaires ivoiriens accusés d’être des mercenaires ont été écroués ce 12 août. Ils sont poursuivis pour des faits « de crimes, d’association de malfaiteurs, d’attentat et complot contre le gouvernement, d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat, de détention, port et transport d’armes de guerre et de complicité de ces crimes ».