Togo : Santrinos Raphaël au cœur d’un gros scandale

Togo : Santrinos Raphaël au cœur d’un gros scandale

L’artiste togolais Santrinos Raphaël fait actuellement la Une des réseaux sociaux. Pour raison, l’artiste aurait eu un enfant avec une femme qui est à sa trousse.

En effet, dans un direct Facebook d’Aristo Le blédard, une femme en voile déclare avoir eu un enfant avec Santrinos Raphaël. La rencontre a eu lieu à Dagué, un village situé non loin de Togoville, dans la région maritime. Et selon ses dires, l’enfant aura 2 ans ce 27 Avril. 

La femme a affirmé qu’elle a recherché l’artiste pour lui annoncer la nouvelle et lui présenter son enfant mais en vain. Une fois, elle a retrouvé l’artiste après un spectacle à l’hôtel 2 Février. L’annonçant la naissance, ce dernier n’a pas réagi mais lui a donné 10.000f en retour pour son déplacement.

Après plusieurs tentatives échouée pour rencontrer Santrinos Raphaël, elle s’est retrouvée chez Aristo pour tenter de l’aider à retrouver le père de son enfant.

Une fois chez Aristo, elle a raconté l’histoire et ce dernier a promis appeler l’artiste et l’aider à arranger les choses.

Démentis du staff de Santrinos Raphaël

Dans le camp du staff de Santrinos, Mansa groupe, les propos ont été directement démentis. « Dans la nuit du 19 avril 2022, il nous a été donné de constater que des vidéos faisant mention d’allégations qui portent atteintes à l’honneur et à l’image de notre artiste circulent sur la toile.

Nous tenons à démentir les propos mensongers tenus dans ses vidéos et à mettre en garde les instigateurs.

Toute l’équipe de Mansa groupe y compris l’artiste reste concentré sur ses objectifs et prie les fans de ne pas se laisser distraire par ce Bad buzz. », a écrit le staff.

Réalité ou Buzz ? Nous disons pour l’instant à faire à suivre.

Pour actualité, l’artiste prépare un concert inédit dénommé « Concert de l’indépendance », ce 30 avril au palais des congrès de Lomé.

Lire aussi : Togo : « Ko, petit succès seulement tu deviens déjà impoli », un internaute allume Santrinos Raphael

Ce TikTokeur nettoie ses fenêtres avec le Coran et choque

Ce TikTokeur nettoie ses fenêtres avec le Coran

Le TikTokeur, Benjamin Ledig attise la foudre sur les réseaux sociaux. Pour cause, il utilise le coran pour des fins pas commodes. En effet, Benjamin continue d’enchainer des gaffes qui suscite des indignations sur la toile. Après avoir twerker dans une église, mimé une fellation dans une église catholique, c’est le tour du coran.

Le jeune français utilise ainsi, le livre sacré des musulmans pour essuyer ses fenêtres. Dans une vidéo TikTok désormais supprimée, le jeune homme s’affiche les bras chargés de sacs. « Aujourd’hui je suis allé faire les magasins et j’ai acheté un livre », explique-t-il avant de montrer le livre en question. « J’aurais pu acheter une bible et une torah, mais j’avais un peu la flemme… », ajoute l’influenceur.

Et de poursuivre : « Tout ce qu’il y a écrit à l’intérieur me paraît très intéressant, mais pour autant ça ne m’intéresse pas moi. Alors ce livre me servira peut-être à laver les vitres. On peut aussi l’utiliser pour caler un meuble. Ou alors pour laver ma table. »

Lire aussi : Enquête : plus de 50% de Français ne croient pas en Dieu

Après avoir mimé chacun de ces gestes, il conclut en jetant le Coran à la poubelle. « Vous l’avez compris, je n’en ai strictement rien à foutre de ce qu’il y a d’écrit à l’intérieur. Et non, je ne suis pas obligé de respecter un Dieu parce que vous, vous y croyez. Donc vous vous en doutez, je ne vais pas en faire grand-chose ».

Invité sur des médias, le français a menacé de twerker à la Mosquée. Il justifie ses sorties par la « liberté d’expression » et refuse de s’excuser après ses actes.

Bénin : lynchée par un internaute sur la toile, Sessimé jette l’auteur en prison pour diffamation

Bénin : lynchée sur la toile, Séssimè jette l’auteur en prison pour diffamation

Suite à des propos injurieux sous son post sur Facebook, l’artiste de la chanson béninoise, Sessimè a réagi par des poursuites judiciaires.

L’internaute avait écrit sous le post de l’artiste : « Sessimé, donc jusqu’à maintenant la grossesse de Rihanna ne te dit rien, n’est-ce pas… Restes là à passer d’homme à homme. Après c’est pour venir nous dire que tu es fana fana. Tchruuu».

Lire aussi : Bénin : création d’une école pour former en sorcellerie

Ensuite sous un autre post de Séssimè, demandant des conseils à ses fans, contre la courbature, le même internaute est revenu avec un autre commentaire : « C’est la stérilité qui fait ça, quand on passe sa jeunesse à avorter là, voilà les conséquences. Faut tomber enceinte comme Rihanna on va quitter ici. Ashawo (prostituée) nationale ».

L’internaute a été interpellé ensuite, nous rapporte Buzzdecotonou, et placé en détention provisoire pour diffamation en attendant son procès.

Togo : « Ko, petit succès seulement tu deviens déjà impoli », un internaute allume Santrinos Raphael

Togo : « Ko, petit succès seulement tu deviens déjà impoli », un internaute allume Santrinos Raphael

Le chanteur togolais, Santrinos Raphael, fête, ce jour, samedi 5 mars, son anniversaire de naissance. L’artiste béninois, Blaaz, a profité de l’occasion, pour envoyer un mot à son confrère de l’ouest.

Santrinos Raphael souffle une bougie, de plus, ce jour, samedi 5 mars. À cette occasion, Blaaz n’est pas resté insensible, à la publication que le chanteur togolais a postée, sur les réseaux sociaux, à l’instar d’autres artistes, tels que Christelle Johnson, le duo Toofan, pour ne citer que ceux-là.

La goutte d’eau, qui a fait déborder le vase …

L’artiste béninois s’est prêté au jeu de formulation de messages d’anniversaire, à l’endroit de son confrère togolais. Blaaz a, alors, posté le message suivant : « Santrinos Raphael, heureux jour ».

En réponse à l’adresse Blaaz, Santrinos a écrit : « Merci, frangin. God bless ». De par les commentaires, qui ont suivi la réponse du crooneur Togolais, le mot « frangin » a été la goutte d’eau, qui a fait déborder le vase.

Pour des fans de Blaaz, Santrinos serait allé trop loin, en prenant son confrère béninois, pour son « frangin », étant entendu, selon ces commentateurs, que leur compatriote est l’aîné du Togolais, sur la planète musicale, bien sûr. « Ko, petit succès seulement tu deviens déjà impoli, tu appelles notre légende frangin. Quand il avait commencé la musique, tu étais peut-être en classe de CE1 ou CE2. C’est Fanicko et toi qui êtes peut-être frangin, a débité un fan, apparemment, très remonté.

Et, à un autre de renchérir, en des termes quasi-similaires. « C’est ton ancêtre. Respectez vos aînés. L’humilité précède la gloire. », a-t-il lancé, posant une série de questions : « C’est qui ton frangin ? Et ça depuis quand? Mais tu as raison, c’est sa faute à lui. C’est quoi ce manque de respect même ? Ko frangin .. En quoi il est ton frangin ?? ».

Jusque-là, ni Santrinos, ni Blazz n’a réagi. Surement que les deux artistes ne sont pas, encore, au parfum de la polémique, qui se trame sur leurs têtes. Affaire à suivre …

Se3tape : la Miss Togo Ichabatou victime d’un chantage

Se3tape : la Miss Togo Ichabatou victime d’un chantage

La Miss Togo 2018 a publié sur son compte Instagram qu’elle subit les chantages d’un criminel. Selon la reine de beauté, le chanteur estime avoir une vidéo d’elle en train d’entretenir des relations sexuelles avec un homme.

Et pour ne pas diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux, ce dernier demande une somme de 100.000F. En réponse, la miss a plutôt dans un style ironique, proposer un recrutement à son maitre chanteur pour un salaire de 200.000F. Car d’après elle, le criminel ne trouve pas à manger, ce qui le pousse dans cette vergogne.

D’après les captures d’écran que la miss a publiées, malgré les menaces du chanteur, elle se montre confiante et sereine. Comme quoi, elle n’a rien à se rapprocher. Elle estime reconnaitre le profil derrière les menaces et a déclaré qu’elle portera plainte.

Côte d’Ivoire : Kerozen dévoile les vraies raisons de son divorce avec Emma Dobré

Côte d’Ivoire : Kerozen dévoile les vraies raisons de son divorce avec Emma Dobré

L’artiste de la musique ivoirienne DJ Kerozen a annoncé il y’a quelques semaines son divorce avec Emma Dobré Prod. Une nouvelle qui a secoué le monde du showbiz ivoirien et a fait choux gras sur la toile.

Se posant des questions sur ce qui peut être la cause de cette rupture, des analyses et hypothèses se sont enchainées. Pour certains, Emma Dobré serait tombée amoureuse de son artiste.

Ce qui serait un amour impossible puisque l’artiste est un homme marié. Pour d’autres, les sorties médiatiques de la productrice portent atteintes à image de l’artiste. En tout cas chacun dit pour lui.

En effet, dans une sortie, Kerozen est revenu sur l’affaire et a donné les raisons de la son contrat de production avec son label Emma Dobré Prod.

Lire aussi : Showbiz : « Kerozen c’est mon demi-dieu », a déclaré Emma Dobré la productrice de l’artiste

Selon l’artiste, la principale raison de la suspension du partenariat est dû à la dépravation de certaines valeurs.

En effet, sur un média local, Emma avait déclaré qu’elle produisait son artiste en haut et en bas. Une déclaration que les internautes ont interprétée à leur façon.

Tout en annonçant aux ivoiriens que c’est une rupture momentanée, Kerozen rassure qu’il ne lâchera jamais tomber sa productrice Emma.

Côte d’Ivoire : Bravador révèle la somme astronomique qu’il gagne par mois grâce à ses directs Facebook

Côte d’Ivoire : Bravador révèle la somme astronomique qu’il gagne par mois grâce à ses directs Facebook

Partagez le direct, mettez les cœurs, la phrase fétiche des influenceurs web lors de leurs directs Facebook. Ce lundi 25 octobre, invité dans une émission télé, l’humoriste web ivoirien, Bravador a révélé le secret que cache cette phrase fétiche.

En effet, Bravador a déclaré qu’il gagnait 12 millions par mois grâce à Facebook. Il obtient également ce montant grâce à ses abonnées. Selon lui, cela est concrètement dû aux opinions sur ses vidéos, les partages et surtout les commentaires. Mais pour y arriver, il faudrait passer par la technique de monétisation de page.

Le web business fait partie des nouveaux métiers de nos jours dont plusieurs personnes se sont lancées dedans. Des contenus enrichissants et des interactions entre les abonnés sont rémunérés auprès de Facebook.

Lire aussi : Togo/ musique : gestion du bad buzz, le rappeur Amron donne un bel exemple

Mais, n’est pas influenceur et faire du chiffre sur Facebook qui veut. La plus part font recours à des agences de communication. Ainsi, avant de vous lancer, approchez vous des spécialistes pour avoir les contours.

Si vous êtes tentés par l’aventure ou si votre page ne décolle pas encore, écrivez-nous pour des conseils et accompagnements.

Ce rappeur se fait implanter des cheveux en or sur sa tête

Pour faire la différence, ce rappeur se fait implanter des cheveux en or sur sa tête (Photos)

Si d’autres ont implanté du diamant dans le front ou encore acheté une planète toute entière, pour le rappeur Dan Sur ceux sont des cheveux en or.

Starmania, folie ou mode de vie, seul les stars peuvent nous donner une réponse. Pour faire la différence, le rappeur Dan Sur s’est fait implanter des cheveux en or.

Ceux sont des dizaines de crochets implantés par la chirurgie esthétique sur son crâne afin d’y attacher des bijoux et des chaines en or.

Dan Sur est un rappeur mexicain célèbre sur TikTok ayant pour ambition d’avoir des cheveux différents des autres.

 « Je vois tout le monde se teindre les cheveux et je voulais faire quelque chose de différent. J’espère que les gens ne vont pas me copier maintenant », a-t-il déclaré.

Lire aussi : People : après un diamant implanté au front, ce rappeur dévoile son tatouage sur la langue (Photo)

Togo : boycott de Santrinos, son staff réagit et réclame un démenti formel

Togo / boycott de Santrinos: son staff réagit et réclame un démenti formel

L’association des techniciens radiodiffusion du Togo (ATRT) dans un communiqué demande à toutes ses radios un boycott général des chansons de Santrinos Raphaël. Une suspension des diffusions des œuvres de l’artiste suite à une publication d’un blogueur dénigrant les radios du Togo.

En effet, à travers une sortie de presse, la maison de production pose un démenti et invite l’association à une cessation immédiate des ces actes diffamatoires. Lire le Communiqué de presse ci-dessous :

« COMMUNIQUE DE PRESSE

Lire aussi : Togo / Gala Chic Caviar : voici pourquoi Dr Kodom a « collé » son image à la Coach Hamond Chic

Lomé, le 30 août 2021

Depuis le dimanche 29 août 2021, des rumeurs concernant une supposée implication de notre artiste Santrinos Raphael dans une campagne de dénigrement des médias togolais sont parvenues à son staff.

Par la suite, et pendant que tout le staff surpris par ces affirmations mensongères, se posait des questions sur le mobile de tels agissements, un communiqué du président d’une certaine association dénommée Association des Techniciens Radio du Togo (A.T.R.T.) vient confirmer lesdites rumeurs qui circulaient déjà sur les réseaux sociaux.

Ce communiqué non signé et émanant de M. Jean-Jacques ATTIKPO, ordonne par la même occasion, la cessation immédiate de toute diffusion des œuvres de notre artiste par tous les membres de l’ATRT, sur toute l’étendue du territoire togolais.

Outre la censure décrétée, le même responsable reproche sans aucune retenue et sans aucune preuve, à l’artiste et son staff, leur silence coupable à ses yeux à propos de l’événement à l’origine de cette supposée campagne de dénigrement, qui curieusement, faut-il le rappeler, a eu lieu entre un blogueur togolais et les médias togolais il y’a plus d’un mois de cela.

L’auteur dudit communiqué a également insinué que le blogueur en question serait selon lui à la solde de mon artiste et de son staff.

Par le présent communiqué, l’artiste Santrinos Raphael et son staff représenté par MANSA GROUPE, sa maison de production, tient à apporter un démenti formel à toutes ces allégations à travers des précisions suivantes :

1- Ni l’artiste Santrinos Raphael, ni son staff et encore moins sa maison de production ne sont ni de loin ni de près liés à cette soi-disant campagne de dénigrement de médias car ils n’y voient aucun intérêt à entreprendre une telle démarche contreproductive pour ses objectifs.

Au demeurant, les faits qui leur sont reprochés ont eu lieu entre deux entités indépendantes il y’a plus d’un mois de cela.

2-) Les allégations véhiculées par ce communiqué sont très graves au vu de l’association qui s’en réclame car une association dans le domaine de communication aurait dû vérifier la véracité des faits avant de les publier.

Pour cette raison, ces allégations injustifiées n’ont d’autre objectif que de nuire à la renommée d’un artiste populaire qui fait la fierté de son pays.

3-  Par ailleurs, ces allégations savamment distillées par son auteur à un moment crucial où la maison de production investit d’énormes moyens financiers pour assurer la promotion de son artiste, constituent sans aucun doute une campagne de diffamation avec pour objectif de saper tous les efforts de promotion de ses œuvres sur les médias.

En conséquence :

1- L’artiste, son staff et sa maison de production demandent instamment à l’auteur de ce communiqué diffamatoire et qui ne repose sur aucune preuve vérifiable de bien vouloir cesser immédiatement sa basse besogne et à apporter par ses propres soins, un démenti formel de tout ce dont il nous accuse.

2- De même, Santrinos Raphael invite tous ses fans et tous les médias partenaires à faire preuve de discernement comme ils savent bien le faire afin de ne pas se laisser distraire, ni influencer par ces comportements injustifiés, fortuits et diffamatoires, nuisibles à la culture en général et celle du Togo en particulier.

3- L’artiste et son staff réitèrent leur profond respect et attachement qu’ils ont toujours témoigné à l’égard des médias togolais pour leurs apports considérables à l’évolution de la carrière du jeune artiste Santrinos Raphael.

4- Si aucun démenti n’est publié ou si rien n’est fait pour arrêter cette mascarade, MANSA GROUPE se verra dans l’obligation de saisir la HAAC, le BUTODRA et le Ministère de la Culture afin que ces agissements contre productifs à la culture togolaise cessent sur la terre de nos aïeux et que les responsabilités soient situées.

5- Conscient qu’une association ne peut impunément diffamer injustement un ambassadeur de la culture togolaise et sa maison de production, MANSA GROUPE, interpelle les responsables du Ministère de l’Administration Territoriale chargés des associations pour mettre hors d’état de nuire toute association nuisible au développement économique et culturel de notre pays.

6- Mansa groupe se réserve le droit de saisir la justice togolaise pour défendre ses droits et intérêts.

7- Enfin, Santrinos Raphael et sa maison de production remercient tous ceux et toutes celles qui lui ont apporté le soutien dans cette épreuve et qui continuent de le faire.

MANSA GROUPE et Santrinos Raphael restent à la disposition de tout media qui désire avoir des éclaircissements supplémentaires.

LA DIRECTION GENERALE

Mohamed NIMAGA « 

Kerozen c’est mon demi-dieu », a déclaré Emma Dobré la productrice de l’artiste

Showbiz : « Kerozen c’est mon demi-dieu », a déclaré Emma Dobré la productrice de l’artiste

Emma Dobré, productrice de Dj Kerozen était sur les plateaux de l’émission Peopl’Emik ce lundi 23 août.

Aux questions des animateurs, plusieurs sujets ont été évoqués entre autres sa relation avec l’artiste ivoirien Dj Kerozen. En effet, dans une récente sortie, son compagnon Saga Junior, a déclaré avoir quitté Emma et également le label de la productrice de Kerozen.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : ce jour-là, elle était habillée comme une pute, elle était en sIip…, la mère de Dj Arafat très remontée contre cette animatrice

Ainsi, à la question de savoir quelle était la relation de la productrice et Dj Kerozen, Emma a déclaré : « Kerozen et moi nous formons un. C’est un ami, c’est mon demi-dieu. Personne ne peut me séparer de Kerozen ».

Quant à son petit ami Saga Junior, la patronne d’Emma Dobré Prod a avoué que c’est la rupture et qu’elle ne la considère plus comme son copain.