Burna Boy remporte ce grand prix pour la troisième fois consécutive

En lice avec des poids lourds de la musique en l’occurrence Wizkid et le Tanzanien Diamond Platnumz, Burna Boy, a remporté cette année le prix du meilleur acte international aux BET Awards.

La star nigériane de la musique Burna Boy, de son vrai nom Damini Ebunoluwa Ogulu, a été couronné vainqueur du prix pour la troisième fois consécutive.

Burna Boy était également en compétition avec Youssoupha et Aya Nakamura, tous deux français, Emicida du Brésil, et Headie One et Young T & Bugsey du Royaume-Uni. Lire aussi : Musique : Top 10 des artistes togolais qui cumulent des millions de vues sur Youtube

Le Nigérian de 29 ans a remercié sa mère, « la plus belle femme du monde », en allant chercher son prix à Los Angeles.

Musique : voici la playlist des artistes togolais les plus écoutés par le Premier ministre Victoire Dogbé

Musique : voici la playlist des artistes togolais les plus écoutés par le Premier ministre Victoire Dogbé

Le 21 juin, est célébré la journée mondiale de la musique. Et pour cette édition qui a été célébrée ce lundi 21 juin, le Togo n’a pas dérogée à la règle. Pour l’occasion, le premier ministre Victoire Dogbé sur son compte twiter, a livré son Top 10 des artistes togolais qu’elle écoute.

En effet, la Patronne de la Primature togolaise, après avoir souhaité une bonne fête à ses compatriotes, a posté une infographie de sa playlist dévoilant le top 10 des artistes qu’elle écoute le plus.

 « A l’occasion de la fête de la musique 2021, je partage avec vous, les 10 chansons des pionniers de la musique togolaise les plus écoutés de ma playlist », fait-elle savoir.

Dans ce classement, la regrettée de mémoire, Bella Bellow, occupe la première place des artistes que Mme Dogbé écoute le plus avec ‘’Blewu’’, ‘’Zéli’’ et ‘’Denyigban’’. À la quatrième place vient, Akofa Akoussa avec son morceau ‘’lonlonvivi’’.

‘’Yaya lélé’’ occupe la cinquième place de la playlist de Victoire Tomegah-Dogbé avec ‘’Dzilawo Akpé’’.

Finiki avec ‘’Ewolowaa’’ trouve une place dans le coeur du Premier ministre. Afia Mala avec ‘’Africa’’, Jimi Hope avec « Agbébavi », Fifi rafiatou avec » iIlé’’ Nimon Toki Lala avec « Ayele » complètent ce classement.

Notons que c’est la playlist rétro que le premier ministre a dévoilé. Elle est composée visiblement des artistes de l’ancienne génération. Ainsi, l’on attend impatiemment la playlist de la nouvelle génération de Madame Victoire Dogbé.

Lire aussi : Musique : Top 10 des artistes togolais qui cumulent des millions de vues sur Youtube

ces artistes togolais qui cumulent des millions de vues sur Youtube

Musique : Top 10 des artistes togolais qui cumulent des millions de vues sur Youtube

La musique togolaise se hisse de mieux en mieux dans l’arène de la musique francophone voire africaine. Ceci, à travers des millions de vues que certains artistes du bled cumulent sur les réseaux sociaux en l’occurrence Youtube.

Voici pour vous la compilation de certains artistes togolais qui cumulent des millions de vues que notre rédaction a concocté pour votre bon plaisir.

La Liste

Le groupe mythique Toofan surnommé les fils du vent, ils ne sont plus à présenter. Le duo depuis un certain temps ne fait que pondre des tubes avec des millions de vues sur Youtube. On peut voir dans ce sillage leur titre « Téré Téré » sorti en 2015 qui fait actuellement plus 60 millions de vues sur Youtube.

Santrinos Raphaël, l’étoile montante de la musique togolaise. Le surnommé « Dadju togolais » cumule aussi des millions de vues. Sa collaboration internationale avec la diva de la musique béninoise Zeynab fait actuellement plus de 3,4 millions de vues.

Etane, il n’est plus également à présenter, l’artiste est à des millions de vues sur Youtube, surtout son featuring avec Santrinos Raphaël qui fait près de 2 millions de vues.

Juliano tubeboy, le surnommé, président de tous les Hustlers aussi se trouve dans l’arène. Son featuring avec le père des rappeurs togolais Yaovi Kheteti fait plus de 1,1million de vues.

Seule artiste gospel dans notre liste, Madame Abitor Makafui avec son titre Manassé, a fait plus de 1,8millions de vues.

Almok, avec son titre Sékrétèr cumule également 1.6 millions de vues à ce jour.

Omar B le roi du RnB (paix à son âme) entre également dans notre liste avec son titre « Ma préférée » qui cumule 1,2 millions de vues.

Vaudou Game avec leur titre « pas contente » cumule aussi plus de 1,4 millions de vues.

Papoucino la voix d’ange togolais, avec son titre « Comment ça va » fait 1,7millions de vues.

Ali Jezz, l’un des pionniers du rap togolais et son featuring avec le roi de la musique traditionnelle togolaise King Mensah « Djena » fait aujourd’hui plus de 1millions de vues.

Nous y reviendrons car la liste est exhaustive. Sans doute aujourd’hui l’on peut se dire que la musique togolaise a de quoi se vanter sur le plan national et international. Surtout avec l’avènement des réseaux sociaux la musique togolaise fait bon train.

Rémi T.

LIRE AUSSI: Togo : « Faure Gnassingbé doit me décorer », Yaovi Ketheti

"Faure Gnassingbé doit me décorer", Yaovi Ketheti

Togo : « Faure Gnassingbé doit me décorer », Yaovi Ketheti

Il n’est plus à présenter au public togolais et encore moins au amoureux du rap togolais. L’artiste Risher Ketheti, a sorti il y a quelque jour, un nouveau tube titré « Voganricain ».

Dans le morceau, l’autoproclamé le père des rappeurs, relate ses aventures à Lomé ainsi que son parcours dans la musique togolaise. Venu de Vogan, une ville du Togo, Yaovi Ketheti raconte comment Lomé, la capitale togolaise l’a transformé. Ainsi, ayant tout donné avec plusieurs trophées à son actif, il lance un appel au Président Faure Gnassingbé.

Selon lui, ces aventures sont louables et méritent une reconnaissance. “Président Faure Gnassingbé devrait me décorer », a-t-il déclaré dans la chanson.

En attendant que le Chef de l’État s’occupe de sa demande, continuez de savourer le nouveau tube Voganricain ici.

Rappelons que l’artiste a été récemment cité dans une affaire de sextape où une femme, soit dit-on nigérienne, à travers une vidéo, lui réclamait une somme de 500.000 F. Selon la femme, le rappeur lui aurait promis cette somme après une partie de jambes en l’air.

Lire aussi: Togo: quand Kossi Apeson donne l’ambiance dans un célèbre film de Netflix

l’artiste Charlotte Dipanda annonce un projet de construction d’un lycée

Cameroun : l’artiste Charlotte Dipanda annonce un impressionnant projet éducatif

La star de la musique camerounaise Charlotte Dipanda a lancé un grand projet de construction d’un lycée pour les filles de son pays natal, le Cameroun, avant la fin de l’année 2021. Annoncé en conférence de presse le 13 mai dernier à Douala, le projet vise à faire émerger d’autres femmes de valeur à travers le pays.

Ce projet de construction est porté par la fondation de Charlotte Dipanda. Celle-là même qui assure d’ailleurs la promotion de son nouvel album « CD ». Le nouveau lycée est en construction dans le village Ebonè, située dans la région du Littoral.

« A travers la fondation je me suis engagée à m’occuper des jeunes filles. C’est une fondation qui est toute jeune, qui va avoir à son actif le premier lycée qui est en construction à Ebonè, et qui sera inauguré à la rentrée prochaine en septembre 2021 », a-t-elle annoncé fasse à la presse.

Epanouissement des femmes

L’objectif de Charlotte Dipanda est de permettre l’épanouissement de plusieurs femmes de valeur. Pour elle, le Cameroun n’a pas assez de modèles femmes qui peuvent encore inspirer la jeunesse du Cameroun.

« A chaque fois, je reviens et je me rends quand même compte qu’il n’y a pas de relais. Moi quand j’étais adolescente, on avait des modèles de femmes qui nous donnaient envie de nous projeter (…) Aujourd’hui, c’est devenu presque mythique, rare. On a des femmes qui se battent certes, mais il n’y en a pas assez à mon goût. Moi, je pense qu’il faut aller à l’origine. Prendre des gamines qui vont rentrer en 6ème, et leur inculquer notre vision du rôle de la femme dans la société, je pense que c’est là qu’il faut le faire, maintenant. Nous, on a loupé un épisode, on essaye tant bien que mal de partager cette vision-là, mais c’est difficile quand l’environnement normalise le fait qu’une jeune fille se dise que pour elle, réussir sa vie, c’est rencontrer un homme demain qui va l’épouser et tout faire pour elle », indique l’artiste.

Bob Marley, toujours vivace dans les mémoires, 40 ans après sa mort

Musique : Bob Marley, toujours vivace dans les mémoires, 40 ans après sa mort

11 mai 1981- 11 mai 2021. Cela fait exactement quarante ans, que l’icône mondiale du reggae Bob Marley, s’est éteint dans un hôpital de Miami à l’âge de 36 ans. De son vrai nom Robert Nesta Marley, l’artiste a suit rehausser la musique jamaïcaine. Un cancer de la peau, généralisé, a eu raison de l’icone ayant sorti le mouvement rastafari de l’ornière, pour le faire aimer du monde entier.

Né le 6 février 1945 à Nine Miles (Jamaïque), l’impact culturel de Bob Marley, est immense. Le jamaïcain reste l’un des artistes immortel et une des personnalités, les plus aimées et connues dans le monde.

Retour sur la carrière de Bob Marley

La carrière musicale de Bob Marley commença en 1962. Dès l’âge de dix-sept ans, il sort deux 45 tours de Ska, un rythme musical jamaïcain, symbole de l’indépendance jamaïcaine obtenue en 1962.

Rejoint par Neville O’Reilly Livingston (plus tard Bunny wailer) et Wynston Hubert McIntosh (plus tard Peter Tosh), ils forment un trio vocal d’abord appelé les « Wailing Wailers », avant de finir par s’appeler The Wailers. Ils connaissent du succès en Jamaïque et sortent plusieurs albums.

En 1973, Bobo Marley qui était en solo, s’appuie sur un nouveau groupe. Ils se font donc appeler « Bob Marley & the Wailers ». Ils sortent différents albums dont Rastaman Vibration (1976) qui fait définitivement de Bob Marley une star mondiale et le plus grand porte-parole du reggae. En 1978, sort l’album Exodus qui est considéré par Time Magazine comme le meilleur album du XXe siècle.

En 1978, sort l’album Kaya, puis Survival en 1979, qui est considéré par nombre de spécialistes musicaux comme son album le plus abouti.

Début 1980, sort l’album Uprising et c’est au cours de la tournée mondiale Uprising Tour que Bob Marley est pris d’un malaise dans Central Park le 21 septembre 1980. Il mourra quelque mois plus tard.

La vie de la super star jamaïcaine

Bob Marley est la première véritable superstar issue d’un pays pauvre. Il est né d’une mère jamaïcaine et d’un père, capitaine d’origine britannique. Il a été élevé dans un hameau des collines à une heure de route de la côte nord de la Jamaïque.

Ne connaissant pas son père, il grandit avec son grand père sous l’influence musicale de ce dernier et de son oncle. Bob Marley a commencé par chanter à l’âge de cinq ans. Adolescent, il part vivre avec sa mère dans le ghetto urbain très dur, pauvre et violent de Trench Town.

Bob Marley, de son vrai nom Robert Nesta Marley, s’éteignait dans un hôpital de Miami à l’âge de 36 ans

C’est en 1962 qu’il commence ses premiers enregistrements qui vont l’emmener vers une gloire intarissable. Engagé dans ses écrits, il devient rasta à partir de 1966, sous l’influence de personnages importants (comme Mortimo Planno) du mouvement rastafari, alors en plein essor en Jamaïque.

Le 10 février 1966, Nesta se marie avec Alpharita Consticia « Rita » Anderson, membre du trio des Soulettes qui l’accompagnent sur ses chansons. Rita Marley, est chanteuse de ska comme lui et ensemble auront cinq enfants. 

Après la sortie de l’album Rastaman Vibration, Bob Marley échappe en décembre 1976 à une tentative d’assassinat chez lui, à Kingston, en Jamaïque durant la campagne électorale, qui le pousse à s’installer à Londres. Il relate cet épisode dans la chanson Ambush in the Night sur l’album Survival.

En mai 1977, au cours d’un match de football avec des journalistes à Paris, Bob Marley se blesse au pied droit et on lui diagnostique un mélanome au gros orteil. Il est opéré en juillet 1977, mais quelques années après, le mal a eu raison de lui.

Malgré sa courte vie, le Rasta est considéré comme un symbole mondial de la culture et de l’identité jamaïcaine. Très engagé pour la cause des pauvres, il s’est toujours battu pour la réduction des inégalités en tendant la main aux démunis de son pays. Il partageait le repas avec les jamaïcains nécessiteux.

Il était également engagé pour l’Afrique où il fera plusieurs voyages et donnera quelques concerts, notamment à l’occasion de l’indépendance du Zimbabwe en 1980. Chaque 11 mai, le monde célèbre la mémoire vivante de cet illustre disparu.

Lire aussi: Musique/Décès: Le « griot électrique » Mory Kanté ,auteur du titre « Yéké Yéké » est mort

Egypte: La plus vieille brasserie du monde découverte

Egypte / Archéologie: la plus vieille brasserie du monde découverte

Selon une information relayée le samedi dernier par le ministère chargé du Tourisme au Caire, la « plus grande brasserie à grande échelle au monde » aurait été découverte lors d’une mission archéologique égypto-américaine qui se déroulait en 2008, à l’est de l’Egypte, précisément sur le site d’Albydos.

Pour mémoire, Albydos est une ville de l’Egypte antique située dans le nome Thinite, à 91 km au nord-ouest de Louxor. Pour les religieux, cette ville est le principal lieu de culte du dieu Osiris, le plus populaire des dieux funéraires.

C’est donc dans cette ville inscrite au patrimoine mondiale que la bière a été brassée il y a plus de 5 000 ans. Comme le précise le secrétaire général des antiquités égyptien, Mostafa Waziri, cette brasserie était composée de larges zones contenant environ 40 grandes bassines en terre cuite. Ces bassines étaient disposées en deux rangées et il y avait au total huit « unités de production ».

Cela dit, c’est près de 22.400 litres de bière qui étaient produits « en même temps » dans cette grande brasserie comme l’a indiqué Matthew Adams, le chargé de ladite mission archéologique. D’après ce dernier, la construction de cette brasserie à cet endroit précisément, donne des raisons de croire que ces bières auraient principalement exalté « les rituels royaux qui avaient lieu à l’intérieur des sites funéraires des rois d’Egypte ».

Le fait que les Égyptiens brassaient de la bière depuis des millénaires n’est pas nouveau pour autant, mais l’existence de cette vieille brasserie confirme une fois de plus que l’Afrique est bien le berceau de l’humanité.

Lire aussi: Togo: quand Kossi Apeson donne l’ambiance dans un célèbre film de Netflix

Togo: quand Kossi Apeson donne l’ambiance dans un célèbre film de Netflix

Togo: quand Kossi Apeson donne l’ambiance dans un célèbre film de Netflix

La musique togolaise a de quoi se vanter tant sur le plan national qu’international. L’une des chansons de l’artiste Kossi Apeson titrée ”Gazo cool catché” apparait dans le film « Riding with sugar » sorti sur Netflix le 29 Novembre 2020. Une nouvelle qui fait chaud au cœur et sans doute la fera à l’artiste également.

« Riding with sugar »

Riding with Sugar est un film dramatique sud-africain réalisé, écrit et produit par Sunu Gonera. Le film met en vedette Charles Mnene , Hakeem Kae-Kazim , Simona Brown, Hlayani Junior Mabasa, Paballo Koza et Neo Munhenga.

Une histoire de passage à l’âge adulte et de bien-être sur la quête d’un jeune réfugié pour la gloire du BMX et la quête d’identité, de sécurité, de bonheur et d’amour. Jadis boursier avec un grand avenir, Joshua rêve de remporter un championnat de BMX cycliste comme moyen de trouver une meilleure, mais le destin intervient sous la forme d’un accident qui lui brise le genou. (…)

 “Coolcatché gazo” dans le film

En effet, dans le célèbre film, l’on écoute avec surprise la chanson Coolcatché gazo de l’artiste togolais Kossi Apeson. Le son est joué dans un bar où l’acteur principal Joshua est passé pour se libérer l’esprit par rapport à la situation difficile de chômage qu’il traverse.

Notons que le son “Coolcatché gazo” dance a été arrangé par Masta Just du groupe Toofan et qui a fait la pluie et le beau temps. L’artiste dispose actuellement cinq albums et plusieurs single à son actif.

Lire aussi: Musique : L’artiste togolais Etane annoncé pour un concert géant au Gabon

Côte d’Ivoire : clip du nouveau morceau «L’élu», DJ Kerozen s’affiche avec des filles vierges (photo)

Côte d’Ivoire : clip du nouveau morceau «L’élu», DJ Kerozen s’affiche avec des filles vierges (photo)

L’artiste ivoirien DJ Kérozen met les bouchées doubles pour le clip de son nouveau morceau «L’élu». Depuis la sortie de la version audio, le vendredi 5 février 2021, l’artiste ne cesse de diffuser les images du clip de la chanson.

La star ivoirienne a publié une séquence de la vidéo où il est entouré de sept jeunes femmes vierges selon ses dires. Avant même que le clip ne soit disponible, Kérozen fait l’éloge de sa chanson. L’artiste a promis une vidéo à la dimension des films d’Hollywood.

La présence de ces filles vierges donne un aspect particulier à ce nouveau projet. Cependant, les internautes ont du mal à croire que ses filles sont vierges. Ils se demandent comment l’artiste a-t-il fait pour être certain de leur virginité.

Une vidéo regroupant plusieurs autres artistes tels que DJ Kedjevara, Mix 1er, Ariel Sheney, Ramatoulaye. Dans la photo publiée, Kérozen se retrouve avec 07 femmes vierges signe de la pureté.

Burkina Faso: le FESPACO 2021 renvoyé à une date ultérieure, les raisons

Burkina Faso: le FESPACO 2021 renvoyé à une date ultérieure, les raisons

L’édition 2021 du célèbre festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco) ne respectera pas la règle. Covid-19 oblige. Ainsi, l’événement initialement prévu pour se tenir du 27 février au 6 mars, a été reporté à une date ultérieure.

L’annonce a été faite lors du point de presse tenu le vendredi 29 janvier dernier au cours duquel le Conseil des ministres burkinabè, a pris la décision de reporter la tenue du Fespaco 2021 : « Au regard de la situation sanitaire liée à la maladie à coronavirus, tant au plan national qu’international, il sera difficile de tenir le Fespaco à bonne date », a déclaré Ousseni Tomboura, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Il a également fait savoir qu’il ne sera pas facile pour les décideurs qu’ils sont, d’avancer une prochaine date parce que selon lui, tout est lié à l’évolution de la situation sanitaire. Une situation qui est avant tout un coup dur, aussi bien pour l’industrie cinématographique que pour tous les corps de métier engagés pour l’événement. Des corps professionnels tels que le Tourisme.

Tout en souhaitant, pour sa part, la tenue du festival, Alex Moussa Sawadogo, délégué général du Fespaco, a attiré l’attention sur l’impact de la Covid-19 sur les productions cinématographiques : « Vous savez que pour la plupart des films africains, la post-production se fait dans les pays du Nord et la situation sanitaire actuelle a empêché plusieurs producteurs et réalisateurs d’effectuer le déplacement dans certains pays africains. N’oublions pas qu’il y a eu des situations de confinement, il y a aussi eu des pays où l’attention était plutôt focalisée sur la lutte contre la pandémie » a souligné le délégué. Au regard de tout cela, « tout le secteur cinématographique a donc été impacté » a –t-il ajouté.

Il est à noter que le Fespaco, principal rendez-vous du cinéma en Afrique depuis 1969, se tient tous les deux ans à Ouagadougou.

A lire: Bonne gestion de la Covid-19: le Togo occupe le 15ème rang du classement au plan mondial