Togo : la place de la dot dans le processus du mariage

Togo : la place de la dot dans le processus du mariage

Au Togo comme dans plusieurs autres pays d’Afrique, le mariage occupe une place importante et est influencé par la religion et les cultures locales. La dot est l’une des étapes du processus de mariage. Elle est incontournable aussi bien dans les familles chrétiennes, musulmanes, animistes ou modernes.

Au Togo, le mariage civil coexiste avec le mariage coutumier et le mariage religieux. Dans certaines contrées du pays où la législation en vigueur échappe aux populations, le mariage coutumier est assimilé au mariage civil. Plusieurs étapes y conduisent (dot, fiançailles, puis le mariage).

La dot dans le code des personnes et de la famille au Togo

La dot précède le mariage dans de nombreuses cultures. Elle désigne l’apport de biens par une des familles, ou par le fiancé, au patrimoine de l’autre, ou du nouveau ménage.

Au Togo, le code des personnes et de la famille (CPF), à son article 56, stipule que « la dot a le caractère de symbole. Elle peut être payée en nature ou en espèce ou sous les deux (02) formes. Son montant ne peut excéder la somme de dix mille (10 000) francs ».

Payée aux parents ou tuteur de la future épouse (article 57 du CPF), la dot est un premier pas dans le mariage au Togo comme dans nombre de pays en Afrique. L’autorité administrative exige, avant la célébration du mariage civil, le certificat de la dot ou la preuve du mariage coutumier.

La dot selon les pratiques des populations

La dot est une étape importante dans le parcours du mariage au Togo. Elle confirme l’intention du marié. En dépit des dispositions que fixent le CPF à ce propos, selon chaque obédience religieuse et chaque culture, les familles fixent la dot qui va au-delà de 10 000 FCFA.

Généralement, la dot se compose d’un lot de cadeaux pour la femme (pagnes, sacs, chaussures, bijoux, etc.) ayant des connotations symboliques. Outre ces cadeaux, l’homme doit également offrir une somme d’argent dont le montant varie selon les familles et les exigences.

Au Togo, certains choisissent, cependant, de se détacher des essences traditionnelles pour demander des dots adaptées à la vie moderne. Il est à signaler que l’exagération de certaine dot constitue quelques fois le blocage de certaines alliances.

Sylvia Arthur

Culture/Ghana : Sylvia Arthur ouvre sa bibliothèque pour défendre la littérature africaine

En plein cœur d’Accra, Sylvia Arthur, une anglo-ghanéenne passionnée de la littérature africaine ouvre sa bibliothèque. Elle rend par ce projet un hommage aux écrivains descendants d’Africains. Aller à la découverte de cette bibliothèque 100% littérature africaine est un pur plaisir.

Parti d’une passion, l’ouverture d’une bibliothèque 100% littérature africaine est devenue un projet pour Sylvia Arthur. La bibliothèque de Sylvia voit le jour en 2017 à West Legon au cœur d’Accra (Ghana). Plus de 4000 ouvrages y sont exposés et l’initiatrice a projeté faire plus pour le rayonnement de la littérature africaine. C’est, donc, une fierté de découvrir cette passionnée et son projet.

Sylvia Arthur veut par son projet participer au rayonnement de la culture africaine, et à sa reconnaissance. Elle souhaite organiser des débats et des résidences d’écrivains au sein de sa bibliothèque.

A la découverte de Sylvia Arthur

Ghanéenne de par ses origines, Sylvia Arthur a passé plusieurs années en Europe. Passionnée de la littérature africaine, Sylvia a passé ses années d’étude à collectionner des livres. Quand son habitation à Londres ne supportait plus, elle les envoyait à sa mère à Kumasi.

En 2011, Sylvia rendit visite à sa mère. Elle fut choquée de voir tous ces livres qui contenaient assez de connaissances ne pas être lus. Ce fut là le déclic de l’ouverture d’une bibliothèque au profit des Ghanéens. Ce désir, qui au fil des années s’est transformé en un véritable projet, a fini par prendre corps.   

La bibliothèque de Sylvia Arthur, une initiative saluée par l’Afrique

Nombreux sont les fils et filles du continent noir à ne pas tarir d’éloges pour cette réalisation de Sylvia. Elle a mis six années pour que les portes de sa bibliothèque s’ouvrent en décembre 2017 après qu’elle ait abandonné son travail en communication pour regagner le Ghana.

Le but de ce projet est de donner l’accès de ces livres obtenus par de durs labeurs aux Ghanéens et ainsi accentuer la voix des écrivains noirs sur le continent. Véritable lieu d’échanges, Library of Africa and the African Diaspora (LOATAD) compte aujourd’hui plus de 4000 ouvrages.

Dans les rayons, l’on trouve une sélection d’œuvres de fiction, narratives d’auteurs de divers horizons, mais plus spécialement des écrivains descendants d’Afrique. Library of Africa and the African Diaspora est aujourd’hui une maison du livre qui rend un hommage aux écrivains panafricanistes comme Kwame Nkrumah.

A 600 cedis (l’équivalent de 90 euros), les lecteurs peuvent s’abonner à la Library of Africa and the African Diaspora (LOATAD) de Sylvia Arthur. Grand musée de connaissance, la bibliothèque de la littérature africaine offre un cadre de confort à la pointe.

Rappelons que l’initiative de la Library of Africa and the African Diaspora montre à suffisance que le peuple noir est intelligent, sophistiqué et doué pour les arts.

Togo/Culture : Affaire Prince Mo Morona, figure du rap togolais

A ses débuts avec le break dance, Kodzo Makpotépé Eli entre dans l’arène musicale grâce à sa passion. Il déchire les scènes dans les collèges et lycées. Reconnu pour son charisme et ses compositions révélatrices, il se fait prince de la musique, hérité bilingue. Le fils MOSSI se baptise « MORONA« . Engagé à accomplir son rêve, il se fait remarquer en 2005 lors des évènements culturels et sort en 2006 son premier single « APOUADO ».

Le phénomène « MORONA », une carrière freinée par sa maladie

S’engageant dans la poursuite de sa carrière en 2010, il sort en février 2012, son premier album « LOGONE 228 » et confirme sa notoriété dans la musique togolaise. Un album de quinze titres qui est une déclaration d’amour à sa capitale et à son pays le Togo. Après un court voyage entre le Togo et le Gabon en 2013, l’artiste décide de 2014-2015 de collaborer avec la maison de production togolaise ARMEL PRODUCTION.

Sans rappeler tous les succès de cet artiste par son talent. Ce qui importe est de signaler que l’artiste traînait depuis des lustres un attachement aux stupéfiants. Lesquels ont eu pour conséquences des troubles mentaux jusqu’aujourd’hui. Il est presque déliré sillonnant les artères du quartier Zanguéra au Togo. Une information relayée par le site d’information culturel cultureautogo.com.

L’hypocrisie de la communauté musicale togolaise face à Prince Mo Morona

Le meilleur rappeur togolais de sa génération suite à une rechute circule depuis des heures dans les rues de Lomé et c’est le moment pour les togolais de l’exposer publiquement sur les réseaux sociaux.

En effet, en quête de fonds pour son traitement, divers spectacles ont été organisés sous le label ARMEL PRODUCTION. Malheureusement, les fonds récoltés auraient été détournés par le producteur de l’artiste. A défaut de soins adéquats, Prince Mo Morona se trouve dans l’obligation de descendre dans les rues à cause de l’aggravation de sa la maladie.

Face à une telle situation, les acteurs du monde culturel togolais, loin d’être solidaires, diffusent son image de « malade mentale ». Suscitant une fois encore la question de l’union, la solidarité voire l’humanisme des acteurs de la musique Togo.

Prix Découvertes RFI : Les artistes musiciens ont jusqu’au 15 juillet pour s’inscrire

Prix Découvertes RFI : Les artistes musiciens ont jusqu’au 15 juillet pour s’inscrire

Les inscriptions pour le compte de l’édition 2020 du concours musical international dénommé « Prix Découvertes RFI » se poursuivent et prendront fin mercredi, 15 juillet 2020. Organisé depuis 1981, ce concours a pour objectif de promouvoir de nouveaux talents musicaux du continent africain et d’ailleurs.

Peuvent participer au concours « Prix Découvertes RFI », tous les artistes ou groupes musicaux « professionnels » originaires et résidents (qui y sont domiciliés fiscalement) dans des pays d’Afrique, des îles de l’Océan Indien et des Caraïbes ; membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). 

Selon la charte des conditions de participation, sont considérés comme « professionnels », les artistes ou groupes ayant produit ou fait produire au minimum six (6) titres. Ils disposent également d’un site web et/ou d’une page sur un réseau social ou sur une plateforme de mise à disposition de contenus en ligne, où figurent un minimum de quatre (4) morceaux de musique en écoute, et éventuellement des photos et vidéos.

Les dossiers de candidatures doivent être composés d’un formulaire de participation  dûment rempli en ligne (www.prixdecouvertes.com) et d’un « lien à partir duquel seront disponibles un minimum de quatre (4) titres en écoute ». Aussi, devront-ils être déposés en ligne par les candidatures, en se connectant à l’adresse URL : www.prixdecouvertes.com ».

Le but du « Prix Découvertes RFI 2020 », a fait savoir les organisateurs,  est de favoriser le développement de la carrière des artistes ou groupes musicaux professionnels émergents des différents pays concernés.

L’artiste ou le groupe lauréat remportera une somme de 10 000 euros. Le «nouveau talent » bénéficiera également non seulement d’une tournée en Afrique et d’un concert à Paris, mais d’un soutien professionnel et une exposition médiatique de la part de la  Radio France International (RFI) et ses partenaires.

En rappel, les anciens lauréats ne pourront plus se présenter. Par contre, les candidats malheureux ont la possibilité de tenter leurs chances à nouveau.

Christelle A

Lutte Evala (Photo archive)

Togo : Et Covid-19 impacta les luttes Evala de 2020

La fête traditionnelle, célébrée pendant les vacances scolaires de chaque année par le peuple Kabyè du Nord-Togo est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Une suspension notifiée dans un communiqué signé par le Président du Comité préfectoral des chefs traditionnels de la Kozah, Sama Kouya Batcharo et le préfet de la préfecture de Kara, Badibawu Bakali.

En effet, selon les deux autorités de la localité, « Les luttes Evala 2020 sont suspendues jusqu’à nouvel ordre et se limitent symboliquement à la descente du souverain sacrificateur en accord avec les prêtres traditionnels », ont-elles indiqué.

Le communiqué a précisé que la décision de l’annulation de la fète d’Evala est valable pour les autres cérémonies traditionnelles prévues notamment d’Akpéma, Kondona et Habyè.

Lire aussi: TOGO/COVID-19 : LA DATE DE LA RÉOUVERTURE DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES SERA COMMUNIQUÉE OFFICIELLEMENT ET EN TEMPS OPPORTUN PAR LE GOUVERNEMENT

Il est à souligner que cette décision prise par M. Batali et Sama va dans le sens du respect des mesures barrières prises par le gouvernement en vue de réduire les risques de propagation du Covid-19 que pourrait engendrer Evala 2020 au Togo.

En rappel, le gouvernement a interdit depuis mars dernier le regroupement de plus de 50 personnes.

Photo de mory kanté en prestation

Musique/Décès: Le « griot électrique » Mory Kanté ,auteur du titre « Yéké Yéké » est mort

Balla Kanté, fils du célèbre chanteur et musicien guinéen a annoncé le décès de son papa Mory Kanté ce vendredi 22 mai à l’âge de 70 ans à la suite  d’une longue maladie dont souffrait l’artiste.

La musique africaine et plus précisément, guinéenne, perd un monument « vers 9H45 ce matin à l’hôpital sino-guinéen », a dit son fils. « Il souffrait de maladies chroniques et voyageait souvent en France pour des soins, mais avec le coronavirus ce n’était plus possible », poursuit Balla. « On a vu son état se dégrader rapidement, mais j’étais surpris quand même car il avait déjà traversé des moments bien pires », a-t-il ajouté.

Lire aussi: AURLUS MABÉLÉ MORT DU CORONAVIRUS

Surnommé le « griot électrique », Mory Kanté a contribué à populariser la musique africaine et guinéenne à travers le monde.

Paix à l’âme de l’artiste et à toute sa famille.

Accompagner l'article

Covid-19 : Le célèbre Festival de Cannes sans Tapis Rouge

La grande messe du Cinéma mondiale, le festival de Cannes  qui devrait normalement se tenir hier mardi 12 Mai  avait été annulé pour cause de covid-19.

Dans un entretien accordé au journal français Le Figaro et au site britannique Screen Daily l’organisateur Thierry Frémaux, et le président, Pierre Lescure ont tenu à déclarer que le festival aura lieu sous un autre aspect.

En effet, après avoir explorer plusieurs pistes, une solution alternative a été trouvé pour quand même faire tenir le grand show du cinéma. Bien qu’il n’ait pas pu se réunir physiquement,  le jury a fait un travail à distance et a pu choisir les films à diffuser via des vidéoconférences et des plateformes en ligne.

Lire Aussi: COVID 19 : LE TOURNOI DE TENNIS ROLAND GARROS SANS SES 500 000 FANS

Ces films sortiront au printemps 2021 avec le label Cannes 2020 a tenu à préciser Mr Frémaux. Par ailleurs Cannes représentent une énorme opportunité économique pour le marché cinématographique vue sa tenue à tout prix.

Notons que cette nouvelle méthode a reçu le soutien du célèbre réalisateur américain Spike Lee.

accompagner le texte

11 mai 2020, Courte biographie sur le ꞌꞌKing of reggaeꞌꞌ BOB Marley

Auteur-compositeur-interprète, chanteur et musicien jamaïcain, de son vrai nom, Robert Nesta Marley est née le 6 février 1945 à Nine Mile en Jamaïque. Bob Marley  est mort très jeune à trente-six ans d’un cancer généralisé le 11 mai 1981 à Miami.

Surnommé « The King of reggae », il est toujours considéré comme le plus grand auteur, compositeur et interprète de tous les temps de ce style musical, et le plus connu.  Avec  200 millions d’albums vendus à travers le monde, Bob Marley a aussi permis à la musique jamaïcaine de s’exporter bien au-delà des frontières de son pays d’origine.

Avec ses célèbres titres notamment « one love », « No man No cry »(…), la musique de Bob Marley a traversé les époques. En 1966, après plusieurs voyages aux États-Unis et son mariage avec Rita, Bob Marley revient en Jamaïque et rejoint le mouvement rastafari.

Le « Rasta » qui vient de « rastafari » composé de « ras » (« tête » en amharique mais aussi « leader, seigneur ») et « Tafari » (« celui qui est craint »), d’Hailé Sélassié, dernier empereur d’Éthiopie, considéré par la plupart des Rastas comme le Messie, en raison de son ascendance qui, selon la tradition chrétienne orthodoxe éthiopienne, remonterait jusqu’aux rois Salomon et David.

Bobmarlisme, une philosophie de vie inspirée par l’artiste consistant à adopter une attitude détendue, en phase avec la symbolique rastafari qui prône la construction d’une personnalité propre et qui véhicule un message d’amour et de paix.

Il reste, encore aujourd’hui, la légende du reggae et est célébrer tous les 11 mai par ses mélomanes comme quoi un artiste ne meurt jamais dit-on.

Coronavirus : Andrea Bocelli offre un concert jour de Pâques.

Accompagné uniquement d’un organiste de la cathédrale de milan dont on a pu admirer les splendides vitraux, Andrea Bocelli a offert toute la puissance de sa voix et de sa foi avec des chants sacrés dont  l’Ave Maria de Charles Gounod ou le Santa Maria de Pietro Mascagni, avant de conclure par le cantique chrétien Amazing Grace.

Bocelli a chanté plusieurs airs de musique sacrée, notamment Le concert du chanteur italien dans la cathédrale déserte et a été diffusé en direct, sur YouTube.

Autant de messages d’amour et de rédemption que le ténor tenait a adressé au monde entier.

Musique : La prière du 7ème jour à Omar B

Décédé la semaine dernière, la prière du 7ème jour de notre très cher et regretté Omar B s’est tenue ce matin à la grande mosquée de Forever.

Certains artistes ont saisi l’occasion notamment Kaporal wisdom à travers un témoignage vivant invite tous les acteurs du showbiz togolais à s’aimer, à s’entraider, et à éviter de se faire des coups bas pour un avenir meilleur du Togo.


La famille par la voix du petit frère du défunt a remercié toute la population et les artistes présents.

La maison de production du défunt artiste a lancé le single qu’il préparait et fait déjà plus de 29 milles vues. Lire aussi : Présidentielle au Togo : Le retour au quotidien après les élections

Rest In Peace Omar