Togo/Coronavirus : L’Observatoire Panafricain pour l’Ecole et les Métiers (OPEM) propose des cours en ligne.

Afin d’éviter une année scolaire blanche au Togo, le Gouvernement a annoncé des mesures notamment la télé, la radio et l’internet pour continuer de dispenser  les cours aux élèves surtout des classes d’examen.

Ainsi, des initiatives se multiplient également dans le secteur privé. Dans ce sens, l’Observatoire panafricain de l’école et des métiers (OPEM), a mis en place depuis quelques semaines sa formule de cours en ligne qui couvre du primaire au lycée.

L’OPEM propose à cet effet, des classes pour tous les élèves avec “une équipe de spécialistes en éducation du Togo, de la France, de la Belgique et des USA ».

Pour le promoteur, le Dr Victor José K. AFANOU, “Le moyen le plus adapté pour permettre aux élèves d’être en classe tout en étant à la maison, est le cours en ligne ». Conscient des défis d’accès internet et à l’électricité dans certaines localités, la structure mise sur le fait “qu’une grande partie de la population éducative est connectée, de la seconde jusqu’en terminale ».

Un programme, qui revendique déjà des élèves connectés depuis plusieurs villes du pays, comme “Dapaong, Sokodé, Mango, Kara, Kpalimé, Aného, et Lomé”, se veut être un site plus interactif, en créant notamment des échanges entre les enseignants et les élèves.

“Notre administration éducative fonctionne », se félicite la structure, qui a également développer une application mobile pour faciliter la connexion des élèves. La plateforme cours en ligne OPEM propose également un Forum et un chat pour permettre à la communauté e-learning, d’échanger entre eux et avec leurs enseignants, autour des exercices et tâches. 

Les inscriptions se font sur le site Africadeveloppement. Pour plus d’ informations: wa.me/+32488340801  ou wa.me/+22893493149

Togo : Deuil à l’université de Lomé.

Incompréhension, tristesse, sont quelques-uns des sentiments qui prévalent chez ceux qui ont appris cette triste nouvelle. En effet le professeur Toussaint AKPAKA s’en est allé ce lundi 20 avril 2020 des suites d’une courte maladie.

Ce grand homme qui s’occupait de dispenser les cours de HFES (Histoire des Faits Economiques et Sociaux) à la FASEG au Campus de Lomé vient de tirer sa révérence. Décris comme un professeur passionné, avec beaucoup d’assurance, il a marqué les esprits de ses étudiants par son professionnalisme et son amour du métier.

L’admirateur porté par ses étudiants était connu de tous.

Condoléances à la famille éplorée et à toutes ces personnes touchées par cette perte subite.

Togo/Coronavirus : L’université de Kara annonce la mise en ligne des cours.

Depuis  20 mars, les universités ainsi que les établissements scolaires du Togo ont fermé leur porte suite à la demande du gouvernement dans un communiqué rendu public relatif aux mesures de riposte du covid 19.

Ainsi le président de l’Universités de Kara annonce ce jeudi la reprise des activités administratives à partir du 20 Avril et la mise en ligne des cours du semestre mousson.

Il demande à cet effet, tous les enseignants de déposer leur cours à la même date pour le démarrage des activités pédagogiques en ligne.

Le président de l’université de Kara (deuxième université publique du Togo) komla Sanda est  à pied d’œuvre pour mettre les cours en ligne afin que les étudiants malgré cette pandémie puissent finir l’année en beauté tout en restant chez eux.

Les enseignants déposeront les cours en formats PDF dans les e-mails de leur faculté pour tous les niveaux.

Togo/Coronavirus : Le Gouvernement déploie des moyens pour sauver l’année blanche.

Les dates des différents examens au Togo sont maintenus, a précisé le Ministre des Enseignements Primaire et Secondaire Affoh Atcha-Dedji.

Dans sa sortie ce 13 Avril sur les plateaux de la télévision nationale (TVT), le ministre a mis fin aux supputations concernant une année blanche dans le domaine éducatif.

Selon le ministre, une étude a été faite et que les 70 %  des cours sont déjà faits par conséquent l’organisation des examens des fins d’année est inévitable.

En ce qui concerne la réouverture des écoles, il a dit c’est trop tôt pour parler de la réouverture des écoles à voir la courbe d’évolution de la pandémie.

Toutefois, le gouvernement pense mettre à la disposition des apprenants et du corps éducatif des moyens notamment des cours à la télé, radios et en ligne surtout pour les classes d’examens.

Le ministre a par la suite demandé  à tous les acteurs de l’éducation à aider le gouvernement à bien boucler la fin d’année.

TOGO/COVID-19 : Réouverture des écoles, les exigences de l’inspection

Togo/Coronavirus : Sur le sort des élèves, le ministre en charge se prononce.

Afin d’éviter les risques de propagation du coronavirus qui sévit il y’a quelques semaines sur la terre de nos aïeux, le gouvernement a décidé la fermeture des certaines institutions comme c’est le cas pour les écoles aussi.

En effet, l’on se demande si l’année sera finalement blanche pour nos apprenants. Dans une émission télévisée ce dimanche, le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, Affoh Atcha Dédji a apporté des précisions « en fonction de l’évolution de la pandémie, on évaluera. Si les experts au niveau de la santé confirment qu’il y’a une baisse de la courbe des infections ou plus de nouvelles contaminations, on pourra réfléchir à une réouverture ».

Il a par la suite déclaré que le «Gouvernement travaille à la mise en place de stratégies pouvant permettre aux élèves de suivre les cours à la radio, à la télé et sur internet ».

Pour le moment la date des examens reste inchangée.                    

Accompagner le texte

Togo : L’université de Lomé dans une dynamique écologique sans précédente.

L’Université de Lomé ne cesse de changer de visage depuis 3 ans après le lancement du plan directeur de développement 2017-2020.

C’est ainsi que ce mardi 24 Mars a eu lieu une rencontre à la présidence de l’Université dédiée à la présentation d’un nouveau projet d’aménagement paysager. L’objectif de ce projet est la création autour du bassin de rétention d’eau du Campus un espace vert de plus de 45000 m3. Ce chef d’œuvre permettra d’empêcher l’ensablement des voies, des inondations et surtout de créer un cadre écologique et touristique au public sportif plus précisément. D’une valeur estimative de 174.934.376 francs CFA.

Ce projet sera piloté par l’ANASAP avec un plan de réalisation ci-dessous.

Le plan de réalisation

La construction de deux passerelles supérieures de sécurité de part et d’autres des voies de circulation – L’aménagement d’allées piétonnes dans toute la zone dédiée – L’aménagement du site par l’implantation d’arbres, de gazon et de mise en place des bancs publics couverts.

Togo : CAP vers une harmonisation du Baccalauréat dans l’espace UEMOA

Le Togo a l’honneur d’abriter une séance de travail qui réunit enseignants, inspecteurs, et experts régionaux qui réfléchissent pour voir comment harmoniser l’examen du Baccalauréat dans les huit pays de l’UEMOA.


La première étape de ce processus consiste à harmoniser quatre matières, à savoir : le français, la mathématique, l’histoire-géographie, et les sciences de la vie et de la terre (SVT). Après s’ensuivront l’anglais, la philosophie et la physique-chimie mais surtout de trouver des dates communes à l’examen dans tous les pays de l’espace communautaire de l’UEMOA.


Le Togo prend part active dans ce processus. La mobilité des étudiants est pour le Togo, un moyen de fédération pour cela, cette réforme tombe à pic et c’est une opportunité pour tous.

Togo/ Université de Lomé : 100 millions de francs CFA pour motiver les recherches.

Ce jeudi 05 mars 2020, l’université de Lomé a lancé son mécanisme de financement de la recherche dénommé « Fonds compétitif pour le financement de projets de recherche scientifique et d’innovations technologiques à l’UL » 


Pour le compte de l’année académique en cours, une enveloppe de 100 millions de FCFA a été alloué pour la cause.


L’objectif de cette initiative est d’encourager et promouvoir les recherches scientifiques ce qui rendra notre système éducatif beaucoup plus compétitif, actualisé et par ricochet, mettra notre pays sur la voie du développement et pour le Professeur Kokoroko, Président de ladite université « Il est important pour l’Université d’avoir une recherche au service du développement ».

Togo/Formation : foire scientifique et technologique INOSCITO à Baguida

Togo abritera du 25 au 28 mars précisément à Baguida, la Foire scientifique et technologique INOSCITO. Une initiative de la Communauté des Amoureux des Sciences et Technologie (CAST-TOGO) et ses partenaires, placé sous le thème « la vocation, réponse de la jeunesse pour relever le défi de l’innovation scientifique et technologique ».

Des sessions d’expériences pratiques, de rencontres avec des inventeurs, des conférences-débats et jeux concours seront au rendez-vous sur une durée de quatre jours et va permettre à tous les acteurs passionnés de sciences d’échanger et de s’immerger dans l’univers de l’innovation

L’évènement donnera également l’occasion d’apprécier les innovations techniques et technologiques des jeunes inventeurs togolais.

A sa deuxième édition avec ambition de devenir le plus grand évènement tech du pays, la foire INOSCITO est ouverte aux élèves, aux étudiants et enseignants, et tout acteur passionné par la tech.

Pour rappel, la première édition a enregistré près de 3000 visiteurs et 15 exposants. Lire aussi : Togo/Showbiz: l’émouvant message de Toto Patrick

Togo/ Université de Lomé : Pr. Pakoupati Bruno Boyode décédé.

Enseignant des sciences naturelles  à l’UL et  chef de département de chimie le Pr. Pakoupati Bruno Boyode a rendu l’âme. Apprend-on

Les raisons de son décès sont toujours inconnues.

Notons qu’il était également Directeur Général de, l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo).