• NW TV 23 2
Seisme en Turquie un chien sauver son maitre les faits

Séisme en Turquie : un chien sauve son maître ; les faits

Alors que les secouristes s’activent pour sauver le maximum de vies des décombres, un chien s’est joint à eux pour secourir son maître. La scène capturée a ému les internautes.

Un chien devenu populaire en Turquie grâce à son flair

Selon les informations, le maître du chien s’est également retrouvé piégé dans les décombres, suite au séisme. Grâce à son flair, le chien a pu le localiser dans les décombres. N’ayant pas réussi à déplacer les lourds débris, il s’est mis à aboyer pour demander de l’aide tout en gardant sa patte sur la main de son maître.

Les secouristes sont vite intervenus pour sortir la victime des décombres. Le geste de ce chien a suscité les réactions des internautes. Ces derniers ont manifesté leur admiration pour l’animal.

Lire aussi : Séisme en Turquie : L’international ghanéen Christian Atsu introuvable

Séisme en Turquie, un nouveau bilan annoncé

Au fil des heures, le bilan continue de grimper. Actuellement, le nombre de victimes a franchi la barre de 6 000 (4 800 en Turquie et 1 500 en Syrie). Quant aux victimes, elles sont au nombre de 18 000. Les pays continuent de se mobiliser pour venir en aide à la Turquie et la Syrie.

un enseignant Togolais mele a une affaire de pedophilie

Sénégal : un enseignant togolais mêlé à une affaire de pédophilie

L’information défraie la chronique au Sénégal. Un enseignant togolais du collège privé “Bilingue de vie” situé à Grand-Yoff, à Dakar, est au centre d’une affaire de pédophilie et d’agressions sexuelles sur mineures.

Les faits sont rapportés par le quotidien sénégalais, Libération, dans sa parution du vendredi 03 février. Selon le média, K. A. Coudakpo, togolais, plus connu sous le pseudonyme de M. Sylva, 42 ans, professeur de mathématiques, est accusé d’agressions sexuelles en série sur plusieurs élèves mineures dudit collège.

L’enseignant togolais aurait commencé à abuser les petites filles de l’établissement scolaire avant de passer à la commission de sa besogne, peut-on lire dans le média. Des dépositions sidérantes des victimes qui font pencher la balance du mauvais côté pour le pédophile présumé ont été récoltés au cours des premières enquêtes. Des témoignages honteux qui scandalisent la toile sénégalaise et que nous préférons ne pas relayer. 

Soulignons que ce ne sont pas uniquement les élèves qui ont fait des témoignages. Un parent d’élèves a révélé les confidences que lui a faites sa fille sur le mis en cause : « Ma fille de 13 ans m’a dit qu’il lui a proposé de bonnes notes si elle acceptait d’être sa petite amie. » Plus loin, on apprend qu’un collègue aurait révélé aux enquêteurs avoir une fois surpris l’enseignant en train de « masser » la poitrine d’une écolière. 

Monsieur Sylva, enseignant togolais accusé de vol
Monsieur Sylva, enseignant togolais accusé de vol

Lire aussi : Kenya : des élèves contraints par leurs enseignants à simuler des scènes de sexe

L’enseignant togolais réfute les accusations

Cependant, malgré tous les témoignages qui vont en sa défaveur, le sieur Sylva ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. Pour lui, il ne faisait que les sensibiliser sur la sexualité.

« Je sensibilisais les élèves sur la sexualité, elles étaient plus à l’aise avec moi qu’avec le prof de SVT. Elles sont très attachées à moi, je les considère comme mes enfants. C’est pourquoi je discute de tout avec elles. Avant de commencer les cours de Mathématiques, je les sensibilisais sur la sexualité… Elles étaient frustrées lorsque je les renvoyais aux cours de SVT, car elles étaient plus à l’aise avec moi… »

Pour l’heure, l’affaire se trouve entre les mains de la justice sénégalaise et l’enquête est toujours en cours.

Enseignants contraints des eleves a simuler des scenes de sexe

Kenya : des élèves contraints par leurs enseignants à simuler des scènes de sexe

Au Kenya, la police a annoncé, fin janvier, l’arrestation de six enseignants suite à la diffusion d’une vidéo qui n’honore pas leur métier. La séquence qui a provoqué un tollé, montre des élèves du primaire contraints de simuler des scènes de sexe en guise de punition.

L’incident a suscité l’indignation de tout le pays. Dans la vidéo qui dure 29 secondes, on peut apercevoir quatre garçons en uniforme scolaire simuler des actes sexuels sous un arbre dans la cour de l’école, sous le regard des enseignants. En arrière-fond, on entend ces derniers, bavarder et éclater de rire lorsqu’un enfant, torse-nu, essuie des larmes sur son visage.

Les enseignants arrêtés

Selon la police, la vidéo « exposant des élèves à des actes indécents » a été enregistrée dans une localité rurale située à quelque 300 km à l’ouest de la capitale Nairobi. Six enseignants, cinq femmes et un homme, ont été arrêtés et « contribuent à l’enquête », a indiqué la police. Ils seront poursuivis pour des chefs d’accusation appropriés, a-t-elle ajouté.

Lire aussi : De terribles révélations sur l’élève exclu dans la région de la Kara

La vidéo devenue virale sur la toile a écœuré plus d’un. Le ministre de l’Éducation kényan est d’ailleurs intervenu sur l’affaire, indiquant qu’une procédure disciplinaire allait être engagée contre les enseignants et qu’ils seraient renvoyés s’ils étaient jugés coupables.

Notons que selon la loi kényane sur les délits sexuels, une personne reconnue coupable d’avoir contraint une autre à se livrer à un acte indécent encourt une peine d’emprisonnement d’au moins cinq ans.

Prêtre quitte les ordres pour une femme

Insolite : un prêtre quitte son ministère pour une femme, après 25 ans de service

L’amour quand il nous tient… Un prêtre a créé la surprise en annonçant à ses fidèles qu’il quitte les ordres, car il a trouvé la femme de sa vie.

La charge pastorale est devenue de plus en plus lourde à porter physiquement, moralement, et même spirituellement pour ce prêtre. Pendant plus de 25 ans, le recteur de la cathédrale d’Orléans a supporté le célibat, mais maintenant, il ne peut plus continuer. Le samedi 28 janvier, il a indiqué avoir pris la décision de démissionner pour enfin pouvoir vivre son histoire d’amour avec une femme.

Aujourd’hui, je ne veux pas envisager l’avenir sans elle, dixit le prêtre

En effet, le prêtre identifié sous le nom de Christophe Chatillon a rencontré une femme dont il est tombé amoureux et veut finir sa vie avec elle. C’est dans une lettre qu’il a adressée la nouvelle à ses fidèles. Selon lui, cette décision a été prise dans le but de ne pas « mener une double vie ». Il a également précisé que son choix a été libre avec l’accord de son supérieur.

« Je fais librement le choix de quitter le ministère, a-t-il annoncé. Durant six ans et demi, accompagné de mes frères prêtres et diacres, j’ai eu la joie de vivre mon ministère au service des différentes communautés qui composent la paroisse Orléans Cœur de Ville. Pendant très longtemps, les joies de la mission et de la vie fraternelle m’ont permis de compenser les frustrations liées au ministère presbytéral, et plus particulièrement au célibat. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas », a-t-il écrit.

Lire aussi : Un prêtre accusé d’avoir organisé un trio sexuel “pour la Sainte Trinité” avec des nonnes 

Pour rappel, Christophe Chatillon était prêtre depuis 25 ans. Il a été ordonné curé-doyen au centre d’Orléans en 1999, puis recteur de la cathédrale en 2010. Malgré le choc, les personnes de l’Église souhaitent du bonheur au nouveau couple.

Ces jumelles fiancées au même homme souhaitent tomber enceinte de lui simultanément

Faits divers : ces jumelles fiancées au même homme souhaitent tomber enceinte de lui simultanément

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point, disait Blaise Pascal. Et il a raison. Puisqu’il n’y a pas de modèle préétabli en matière de relations amoureuses, beaucoup de personnes vivent leur histoire en faisant fi des préjugés. C’est le cas de deux femmes, jumelles de surcroît qui ont décidé de tout partager, y compris le même homme.

Anna et Lucy DeCinque, sœurs jumelles australiennes de 36 ans, sont fiancées au même homme et espèrent avoir un enfant de ce dernier au même moment. Selon les informations, le trouple vit en parfaite harmonie depuis neuf ans. 

Les jumelles affirment qu’elles n’ont jamais été aussi heureuses de la vie. Le secret est que Ben, l’amour de leur vie les comprennent et les écoute. « Nous ne sommes jamais jalouses. S’il embrasse Anna, il m’embrassera tout de suite après, et il ne nous séparera jamais. Il nous aime telles que nous sommes », confie Lucy au Daily Mail. « Par le passé, nous avons eu nos propres partenaires, mais ils ne comprenaient pas le lien qui nous unit. Certains hommes ont tenté de nous séparer alors que Ben nous accepte, il nous traite de la même manière », a-t-elle ajouté.

Aussi, leur chanceux compagnon a une qualité que les autres n’ont pas : il fait partie des rares personnes à pouvoir les distinguer malgré leur ressemblance frappante. « Ben est capable de nous différencier depuis le premier jour. Notre mère n’arrive pas à nous distinguer, alors que lui sait faire la différence, même au téléphone », affirment-elles ainsi.

À présent, les jumelles souhaitent avoir, chacune simultanément, un enfant avec leur fiancé. Ceci afin que les enfants puissent grandir ensemble. Elles ont donc trouvé la solution en faisant un recours à la fécondation in-vitro.

chinois tue une femme

Drame au Nigeria : un Chinois tue une femme pour n’avoir pas tenu sa promesse de l’épouser

Triste fin pour une femme nigériane âgée de 22 ans, poignardée à mort. L’auteur, un Chinois, affirme avoir commis ce crime pour une raison valable. Selon lui, son ex-petite amie a refusé de l’épouser après qu’il a dépensé plus de 130 milles dollars (près de 85 millions de fcfa) sur elle lorsqu’ils sortaient ensemble.

Les faits se sont déroulés dans l’État de Kano au Nigeria. GQ, homme d’affaires chinois, résident à Kano, a été inculpé pour homicide volontaire. Ce dernier a avoué son crime devant la haute cour de justice de la ville. En effet, le meurtrier présumé allègue avoir dépensé énormément sur la victime. Ceci après qu’elle a promis de l’épouser. Pourtant, elle serait déjà mariée.

Je lui ai acheté une maison d’une valeur de 4 millions de nairas et une voiture d’une valeur de 10 millions de nairas. Je lui ai donné 18 millions de nairas comme capital pour lancer son entreprise, 500 milles naira pour son magasin de sacs et de chaussures et une maison à Abuja qu’elle a commencé à construire, a-t-il déclaré.

Témoin de l’horrible incident, la mère de la victoire a déclaré : il venait toujours dans le coin pour la voir et elle refusait. Cette fois-ci, quand il est venu, il a continué à frapper à la porte. Quand j’en ai eu assez, j’ai ouvert la porte et il m’a poussé, est entré et a commencé à la poignarder avec un couteau.

Lire aussi : Divers : elle risque la prison pour avoir bombardé son ex de 1 000… SMS

Cependant, malgré toutes les preuves, le chinois a plaidé non-coupable. Il affirme avoir dépensé pour les vêtements en or de la victime, le traitement de son certificat à l’université et l’installation d’un système d’énergie solaire dans leur maison. Ils avaient même déjà commencé par planifier leur mariage. Pour lui, cet acte ne devrait pas rester sans conséquences. L’affaire est toujours en cours.

Lonato : 16 collecteurs illégaux de paris arrêtés par la Police

Lonato : 16 collecteurs illégaux arrêtés par la Police

Seize individus présumés collecteurs illégaux de la Loterie Nationale Togolaise (Lonato) ont été arrêtés par la police nationale. C’était ce 30 décembre au cours d’une opération dans les zones d’Adidogomé (Lomé), Zanguera et Kpogan. Ils risquent six (06) mois à deux (02) mois d’emprisonnement.

Cette arrestation fait suite à une plainte de la Direction Générale de la Lonato. Les mis en cause sont accusés de rafles et de vol de personnes en se livrant à l’exploitation clandestine du marché des jeux du hasard.

Dans les mailles de la police

La Lonato avertissait les populations sur les dangers des paris chez personnes non réglementées. Ce vendredi, une perquisition policière a permis de mettre la main sur seize de ces fraudeurs. Une saisie importante de sommes ainsi que de faux carnet de coupons utilisés a été effectué lors de la fouille de leurs kiosques.

La Police nationale a indiqué que les personnes interpellées seront présentées au procureur de la République devant qui, ils devront de reprendre de leur acte. Selon les dispositions de la loi à cet effet, ils encourent une peine d’emprisonnement de six (06) mois à deux (02) ans et d’une amende de cinq cent mille (500.000) à cinq millions (5.000.000) de francs CFA ou de l’une de ces deux peines.

La Lonato se réjoui de ce coup de filet de la Police Nationale

Comme rapporte le média l’Union, ces collecteurs illégaux, souvent installés dans des baraques, font jouer les parieurs sur des papiers de carnet confectionné à cet effet. Lorsqu’ils constatent que beaucoup de joueurs misent sur un ou plusieurs numéros, eux aussi vont le faire, cette fois-ci dans une agence agréée de la Lonato, mais avec de fortes sommes, pour empocher gros. Les gains servent alors à payer leurs parieurs, témoigne un ancien pratiquant. Cependant, lorsqu’un parieur gagne un gros lot et que le collecteur clandestin ne peut pas payer, il disparait tout simplement dans la nature.

La Lonato se réjoui de ce coup de filet de la Police Nationale. Elle a ainsi profité de l’occasion pour préciser qu’elle est la seule qui détienne le monopole des jeux de hasards sur toute l’étendue du territoire national. Toutefois, elle peut concéder une ou plusieurs branches de ses activités à des partenaires. Par ailleurs, la direction invite la population à prendre leur pari dans un point de vente agréé où ils peuvent jouer sur ordinateur et recevoir des coupons imprimés, bien identifiés par les logos de la Lonato bien visibles.

Lire aussi :

Mariage entre Miss Argentine et Miss Porto Rico (vidéo)

Nous sensibilisons la population à éviter d’aller vers ces collecteurs illégaux et au même moment, la Police aide la LONATO à traquer ces fraudeurs considérés comme des fossoyeurs de l’économie togolaise. Les recettes qu’ils font restent dans leur système et constituent un véritable manque à gagner pour l’État”, a déclaré la direction de la communication.

Les moines bouddhiste en cure de désintoxication de drogue

Thaïlande : des moines bouddhiste en cure de désintoxication de drogue

En Thaïlande, un temple bouddhiste s’est retrouvé sans moines après que les religieux qui y officiaient ont tous été testés positif à la méthamphétamine et ont été immédiatement défroqués, a déclaré mardi un responsable local.

A Bung Sam Phan, un district rural au centre du Thaïlande, les fidèles ne peuvent plus aller prier au temple. Quatre moines, dont l’abbé, ont été testés positifs à la méthamphétamine, une drogue de synthèse très addictive, a déclaré un responsable à l’agence de presse AFP. Les religieux ont aussitôt été défroqués avant d’intégrer une clinique.

Boonlert Thintapthai a déclaré que les moines avaient ensuite été envoyés dans une clinique pour suivre une cure de désintoxication. Ce raid intervient dans le cadre d’une campagne nationale de lutte contre le trafic de drogue.

Inquiétude pour les cérémonies

«Le temple est maintenant vide de moines et les villageois voisins s’inquiètent de ne pas pouvoir faire de cérémonies de mérite», a-t-il ajouté. La réalisation de mérites implique que les fidèles donnent de la nourriture aux moines en guise de bonne action.

Lire aussi : Congo B : un pasteur égorge son fils de 21 ans sous prétexte d’avoir entendu la voix de Dieu

Boonlert Thintapthai a déclaré que d’autres moines seraient envoyés au temple pour permettre aux villageois de s’acquitter de leurs obligations religieuses. Selon l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), la Thaïlande est un important pays de transit pour la méthamphétamine qui afflue de l’État Shan, en Birmanie, via le Laos.

Dans la rue, les pilules se vendent pour moins de 20 bahts (environ 350 f CFA ). Les autorités de toute l’Asie du Sud-Est ont effectué des saisies record de méthamphétamine ces dernières années.

Divers  elle risque la prison pour avoir bombardé son ex de 1 000... SMS

Divers : elle risque la prison pour avoir bombardé son ex de 1 000… SMS

Une femme risque la prison pour avoir bombardé son ex compagnon de 1 000 SMS en une semaine, le suppliant de la reprendre. Un acte qui a failli pousser l’ex-petit ami à « se suicider ».

Michelle Felton, 28 ans, a téléphoné et envoyé des SMS à Ryan Harley jusqu’à 150 fois par jour après leur rupture. Devant le tribunal de première instance de Chester ce jeudi 8 décembre, l’homme a accusé son ex de le contrôler tout au long de leur relation de 21 mois. Cette dernière risque jusqu’à six mois derrière les barreaux.

« Je veux juste que ça s’en aille et que tout s’arrête. J’ai juste envie de tout finir », a laissé entendre son ex copain.

Selon les informations, le couple a commencé à se fréquenter en mai 2020, mais s’est séparé en février 2022. L’avocat de Felton, a déclaré que la relation avait atteint son point d’ébullition lorsqu’une dispute a éclaté entre les deux.

« Ils se sont réveillés le matin, après quoi ils se sont disputés. Il regardait des vidéos sur son téléphone et elle dit qu’elle veut passer du temps avec lui… Elle essaie de lui faire un câlin, mais il dit qu’il en a assez. Au cours de la dispute, il admet qu’il l’a frappée avec une chaussette… Elle admet qu’elle lui a donné un coup de pied dans la région de l’aine parce qu’il lui faisait mal ». 

« Il attrape ensuite sa main droite et commence à plier et à tordre son petit doigt jusqu’à ce qu’il se casse. Il soutient qu’elle l’a attrapé par le cou, mais elle dit qu’elle était juste assise. Elle a été incapable de travailler à cause de la blessure pendant un mois », a ajouté Barnett.

Ensuite, les messages constants ont commencé, selon l’avocate poursuivante. 

« Il y a eu alors un bombardement constant, avec jusqu’à 100 à 150 appels manqués en une journée sur une période de 11 jours vers Ryan », a-t-elle déclaré. « Il y a eu littéralement des centaines et des centaines et des centaines de messages entre le 15 et le 26 février de cette année… Il y avait beaucoup de messages très amoureux, avec des cœurs d’amour, mais ils étaient perpétuels.« 

L’avocate affirme qu’il était clair que son ex ne faisait clairement que « déverser ses sentiments », les messages continus laissaient Harley dans une « grave détresse ». L’affaire ajournée, la court déterminera la durée de la peine le 06 janvier prochain. 

Cameroun : Une serveuse quasiment nue dans un bar pour servir affole la toile

Cameroun : Une serveuse quasiment nue dans un bar pour servir affole la toile (photos)

 » Le monde part en couille, dira quelqu’un  ». Tout pour attirer la clientèle, la serveuse d’un bar au Cameroun a trouvé l’astuce idéale pour atteindre ses objectifs. Habituellement, dans les bars, l’on voit des serveuses habillées de façon sexy pour servir. Mais le cas de ce bar va au-delà des habitudes.

D’après les photos qui circulent sur la toile comme une traînée de poudre, l’on voit clairement une jeune femme habillée presque nue en plein service.

Lire aussi : Congo B : un pasteur égorge son fils de 21 ans sous prétexte d’avoir entendu la voix de Dieu

Sur la photo prise certainement par un autre client accompagné du client qui bénéficiait des services de la serveuse, l’on voit la jeune dame en soutien-gorge noir et un slip de la même couleur.
Une stratégie qui, sans doute, attire l’attention sur elle et forcément de la clientèle également.

Ainsi, sur la toile, des commentaires fusent de partout. On peut lire clairement :  » serveuse 5 étoiles  »,  » serveuse pro  », ou encore  » le Cameroun a débloqué un autre niveau  ».