Tendance : Des bijoux fabriqués à base de sperme font le buzz

Tendance : Des bijoux fabriqués à base de sperme font le buzz (photos)

Une cuillère à café de sperme associé à de l’argile polymère font des merveilles. Oui, la créativité humaine n’a pas encore fini de nous étonner. Au Canada, Amanda Booth, une bijoutière fabrique des bijoux et des bracelets à partir de semence fraîche que ses clients lui envoient.

En 2021, à la suite d’un post insolite sur Facebook, Amanda Booth, sculptrice d’argile et vendeuse de bijoux, a commencé par recevoir des demandes réelles de fabrication de bijoux à base de sperme. Tout était parti d’un commentaire TikTok lui demandant si elle avait déjà envisagé d’utiliser du sperme pour ses créations.

La jeune femme et son mari ont fait l’essai et TikTok aidant, l’idée farfelue est devenue un business actuellement en tendance. Cependant, le processus de fabrication n’est pas si agréable.

Lire aussi : Canada : Le retrait du préservatif sans consentement devient un crime sexuel

« Les échantillons frais sont une chose, mais quand ils sont dans le courrier depuis un petit moment, je veux dire… Ça sent le sperme, vous voyez ce que je veux dire », a déclaré Booth. « Nous les transformons en fin de journée sinon, nous sommes assis dans l’odeur toute la journée ».

Amanda Booth a publié le mois dernier le processus de fabrication de ses « bijoux J-ZY » et elle devenue virale plus 6 millions de vues. Selon la bijoutière, le sperme doit être hydraté et réduit en poudre avant d’ajouter à des perles ou à des bibelots en argile portables.

Mme Booth explique que pour beaucoup de ses clients, les bijoux sont liés à la parenté et que des articles tels que les bracelets et autres objets à base de sperme font office de « colliers ».

Bénin : 2 voitures percutent la clôture de la présidence

Bénin : 2 voitures percutent la clôture de la présidence

Deux voitures ont fini leur course contre la clôture de la présidence à Cotonou. Le drame est survenu le week end dernier avec des dégâts enregistrés.  

Selon les informations rapportées par les médias locaux, un accident de circulation dans le quartier de Cadjèhoun a provoqué d’énormes dégâts matériels. Une dame au volant de son véhicule a percuté l’arrière d’une autre voiture. Les deux véhicules ont alors terminé leur course en heurtant la clôture de la présidence de la République béninoise.

Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer heureusement. Néanmoins, les voitures ont subi d’énormes dégâts.

Lire aussi : Russie : Mikhaïl Gorbatchev, le dernier dirigeant de l’URSS, est décédé

Alertée, la police républicaine s’est rendue sur les lieux de l’accident pour un constat. Une enquête a été ouverte pour mieux comprendre les faits.

USA : Une Femme Porte Plainte Contre Dieu Et Gagne Le Procès

USA : Une Femme Porte Plainte Contre Dieu Et Gagne Le Procès

Aussi surprenante que cela puisse paraitre, cette histoire s’est passée à l’été 69 aux Etats-Unis. Betty Penrose, une humble secrétaire juridique de Phoenix, en Arizona, s’est retrouvée dans une situation unique et horrible lorsque sa maison a été frappée par la foudre lors d’un orage.

Penrose a perdu tout ce qu’elle possédait lorsque sa maison a été réduite en cendres dans l’incendie qui a suivi.

Des cendres de sa vie brisée, elle a levé les yeux au ciel et s’est jurée que Dieu paierait pour cela… d’une manière ou d’une autre.

Le procès contre Dieu

Lorsque le sympathique patron de Betty Penrose, Rusell Tansie – lui-même avocat – a entendu parler de la tragédie, il a pris l’initiative d’intenter un procès en son nom, contre le Tout-Puissant lui-même, Dieu

Le procès informait Dieu qu’il était responsable – je cite – de “l’entretien et du fonctionnement de l’univers, y compris de la météo dans et sur l’État d’Arizona”.

Il était donc responsable de l’éclair qui a frappé et brûlé la maison de Mme Penrose.

La poursuite demandait 75 000 $ de dommages généraux et 25 000 $ de dommages punitifs.

Betty Penrose a remporté le procès

Le jour du procès, le tribunal note que le défendeur – Dieu – ne s’est pas présenté à l’audience. Dieu n’était pas non plus représenté par un avocat pour parler en son nom.

Lire aussi : Fin du monde : voici la date à laquelle le soleil s’éteindra

Dieu étant apparemment absent lors de sa comparution devant le tribunal, Penrose gagne le procès par défaut et obtient les 100 000 dollars de dommages et intérêts qu’elle avait demandés.

Trouver et poursuivre Dieu pour obtenir l’argent s’est avéré un défi bien plus important, et on ne sait pas si Betty Penrose a pu extraire un seul centime des poches profondes de Dieu.

Avec Magzote

Insolite : Des mendiants aperçus en train de jouer... à la loterie

Insolite : Des mendiants aperçus en train de jouer… à la loterie

Décidément, c’est chaud partout ! S’il y a une couche sociale qui subit encore plus le phénomène de cherté de la vie actuellement, ce sont les mendiants. Naturellement, plus les choses vont mal, plus il y aura moins de personnes pour leur glisser quelques pièces de monnaie.

Deux mendiants nigériens ont trouvé le meilleur moyen de contrecarrer cette situation. Après avoir fait la manche toute la journée, ils ont été aperçus en train de jouer à la loterie avec leurs gains, afin de les fructifier. 

Ingéniosité ou arnaque ? À chacun de se faire son idée. D’ailleurs, il n’est pas interdit aux mendiants de tenter leur chance à la loterie. Néanmoins, notons que les photos des deux braves hommes font actuellement le buzz sur la toile. 

On peut dire que lorsqu’il s’agit de supercherie, il y en a qui développe des aptitudes incomparables.

Bénin : Un "Aladji" surprend sa femme dans les toilettes avec son couturier

Bénin : Un « Aladji » surprend sa femme dans les toilettes avec son couturier

Faire le Hadj ne nous épargne pas du goumin. Un fidèle musulman communément appelé « Aladji » vient d’apprendre cela à ses dépens. Ce dernier a surpris sa femme aux toilettes avec le couturier du quartier, lui aussi musulman. Nous sommes dans la commune de Parakou, au Bénin. 

Les faits se sont produits le vendredi 19 août à l’heure de la grande prière dénommée « Jummah« . La femme musulmane au foyer, âgée de 20 ans, a été surprise aux toilettes avec le couturier du quartier par son mari, un aladji de 70 ans.

Selon les informations de Triomphe Mag, le tailleur, un jeune homme dans la trentaine spécialiste des tenues traditionnelles homme et dame, qui s’est nouvellement installé dans le quartier, s’est lié d’amitié avec le vieil homme. Talentueux dans son travail, il devient rapidement le tailleur officiel et coursier à ses temps perdus de la famille. Ainsi, la jeune épouse du septuagénaire n’hésite pas à le solliciter pour certains services. 

De fil en aiguille, les liens entre les deux se créèrent et se renforcèrent à l’insu d’Aladji dont le domicile est devenu aussi celui du jeune couturier. Lentement, mais sûrement, le piège se referma sur l’épouse d’Aladji. Du coup, les choses sont allées très vite. Chaque vendredi, pendant qu’Aladji se rend à la prière, les deux tourtereaux se retrouvent dans les toilettes pour des voyages dorcéliques.

Malheureusement, le vieux sera informé plus tard de la relation par l’apprenti du tailleur (le traître) qui en savait un peu trop. À l’heure de la prière du vendredi 19 août, Aladji découvrit le pot aux roses. Feignant d’avoir pris la direction de la mosquée, le cocu retrouve son épouse dans les toilettes à moitié nue avec le couturier. 

Surpris en plein gamahuchage, le jeune homme réussi à échapper à son bienfaiteur et prend la tangente en escaladant le mur en mode Spider man. La conjointe d’Aladji en profite aussi pour prendre la fuite. Plus tard, on apprend qu’elle s’est réfugiée chez ses parents et n’est pas de retour au domicile conjugal à ce jour. 

De son côté, le couturier a également disparu de la circulation. Il aurait donné des consignes à ses apprentis pour quitter l’atelier avec les machines. 

Cependant, d’après le journal ”Le Canard du Nord”, Aladji a pris une décision ferme pour agir. Pour ce dernier, personne ne viendra prendre ces machines à la place du jeune tailleur. Il a par ailleurs juré de ne plus jamais revoir sa femme au foyer en raison sans doute de son infidélité. Gouminn connait pas âge ooo

Insolite : Cet homme fait fortune grâce au commerce des cafards

Insolite : Cet homme fait fortune grâce au commerce des cafards

Un homme d’origine tanzanienne a décidé d’élever des cafards. Alors que certains considèrent ces insectes comme indésirables et ont le réflexe de les éliminer, cet homme en a fait l’essence de son entreprise.

Identifié sous le nom de Lusius Kawogo, l’homme a expliqué au micro de BBC Swahili, comment l’élevage des cafards a fait de lui un homme riche. Il est devenu actuellement l’un des plus grands fournisseurs des cancrelats pour l’étranger.

Insolite : Cet homme fait fortune grâce au commerce des cafards

En effet, Lusius était menuisier et fermier de base avant de se lancer dans l’élevage et des cafards pour nourrir ses animaux. Face à une demande croissante, il a commencé à les vendre et reçoit ainsi des grosses commandes du monde entier.

Il existe 70 espèces de cafards. Ceux que l’on trouve dans les toilettes, dans les maisons ou encore ceux que l’on trouve dans la forêt. Mais il existe des cafards qui sont inoffensifs pour les êtres humains et riches en protéines. Quand j’ai commencé mon élevage, ma communauté pensait que j’étais fou, a déclaré Lusius Kawogo.

D’après ses explications, il vend un cafard à 10 dollars, soit 6560fcfa. Et c’est grâce à cette entreprise que l’homme a pu se créer une grande fortune. Il possède aujourd’hui une maison, un étang à poisson et plusieurs fermes.

Lire aussi : Un Riche Homme Surpris en Train de Coucher Avec Un Cadavre à la Morgue

Des études révèlent que la consommation des cafards et bonne pour la santé. Ces insectes ont des valeurs nutritives, car ils ont une importante teneur en protéines. Ils ont des huiles saines et sont riches en vitamine et minéraux, en particulier la vitamine B12 et en zinc. Ils peuvent également être utilisés pour produire du lait. Cependant, leur consommation devrait être limitée.

Italie : Une Ukrainienne de 55 ans violée par un migrant guinéen en pleine rue

Italie : Une Ukrainienne de 55 ans violée par un migrant guinéen en pleine rue

Ce 22 août, une Ukrainienne quinquagénaire a été victime d’agression sexuelle et de viol dans les rues de Piacenza, en Italie. L’affaire a ébranlé le pays à moins d’un mois des élections législatives.

Les faits se sont déroulés dans la matinée d’après le quotidien italien II Giornale. En effet, la femme âgée de 55 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, a été frappée, jetée au sol pour ensuite être violée dans la rue par un migrant guinéen. Alerté par les cris de la vieille dame, un habitant du quartier prévient les forces de l’ordre. Ces derniers ont finalement arrêté le suspect, un demandeur d’asile guinéen de 27 ans.

Le drame a provoqué un tollé dans la sphère politique du pays. Giorgia Meloni, candidate aux élections législatives du 25 septembre 2022, a fait le buzz en publiant la vidéo de la scène ignoble sur ses réseaux sociaux. Mais face au scandale médiatique, la vidéo a été supprimée de son compte Twitter.

L’un de ses opposants, vivement contre la diffusion des images, a remis en cause la candidate. Par la suite, Meloni a ténu à clarifier sa position tout remettant en cause l’attitude de ses adversaires politiques. Quant au suspect, il est gardé en prison en attendant qu’il soit présenté devant un juge pour répondre de ses actes.

un voleur obligé à boire toutes les bouteilles de bières volées

Insolite : un voleur obligé à boire toutes les bouteilles de bières volées (vidéo)

Scène surréaliste en Côte d’Ivoire. Un voleur arrêté pour avoir volé des bières dans un maquis est forcé par les clients présents sur les lieux, de finir toutes les bouteilles qu’il a prises.

Les Ivoiriens ont le sens des punitions, il n’y a aucun doute. Dans la vidéo devenue virale sur Twitter, on peut voir le fameux voleur implorer deux hommes qui le forcent à boire toutes les bières qu’il a volé. On ignore le nombre exact de boissons qu’il a dérobé, mais, à voir son sac par terre, on peut estimer que le malfrat a pu choper près de 20 bouteilles de bières.

Lire aussi : Guinness World Records : voici la femme ayant les plus longs ongles du monde

D’après le tweet original, l’homme est un habitué du lieu et ce n’est pas la première fois qu’il commet son forfait. Il a finalement été relâché après avoir bu seulement trois bouteilles.

La vidéo ci-dessous

"Good Sex" : La nouvelle série qui analyse les s3xtapes des couples

« Good Sex » : La nouvelle série qui analyse les s3xtapes des couples

Un programme avec une approche des plus controversées. Ce 19 août, la chaîne Discovery+ a diffusé pour la première fois la nouvelle émission américaine de téléréalité « Good Sex ». C’est une émission au cours de laquelle les participants sont invités à placer des caméras dans leur chambre pour filmer leurs ébats sexuels, afin qu’un sexologue puisse les coacher par la suite. Une partie des images sont floutées à la télévision.

« Après une dizaine d’années de coaching, j’ai découvert que ce que les clients me disent qu’il se passe dans la chambre à coucher ne correspond pas à la réalité », explique la présentatrice Caitlin V. Neal dans la bande-annonce de la série.

Pour les producteurs de l’émission, le programme se veut éducatif et permettre au couple de s’épanouir sexuellement. Plusieurs dysfonctions sexuelles dont la difficulté à atteindre l’orgasme, les troubles de la libido sont abordées.

Lire aussi : Canada : Le retrait du préservatif sans consentement devient un crime sexuel

Au fil des épisodes, la sexologue, visiblement pas gênée à l’idée de regarder des vidéos intimes de ses clients, organise des ateliers pédagogiques dans le but d’aider les couples à gérer leurs problèmes d’intimité.

« Mon objectif est de trouver une approche neutre et compatissante à partir de laquelle je peux recevoir des informations de leur part », a déclaré la coach au journal NY Post. « Je veux que les gens aient le sentiment que ce qu’ils vivent dans leur vie intime est normal et qu’il y a de l’espoir. Il est normal de chercher de l’aide. »

Ghana : Un jeune révèle comment il se fait de l'argent avec des femmes mariées

Ghana : Un jeune révèle comment il se fait de l’argent avec des femmes mariées

Cette situation de vie chère dans la sous-région induit certains jeunes à se lancer dans des entreprises pas très légales. C’est le cas d’un jeune Ghanéen qui a partagé son histoire dans une émission radio. Le jeune homme a partagé comment il arrive à survivre dans cette économie difficile en rendant service à certaines femmes mariées.

Convaincu d’être un as au lit, le jeune homme a mis à la disposition de toutes femmes qui le souhaitent, ses compétences en relation sexuelle. Il a fait cette révélation surprenante lors d’une interview avec l’animatrice Berla Mundi dans l’émission The Day Show.

Dans son intervention, il a indiqué qu’il gagne plus d’argent grâce à cette entreprise. Ses services sont simples : il couche avec des femmes mariées et en retour, elles le paient pour ses services.

Le jeune homme a déclaré à l’antenne que :

“ Nous avons des femmes qui nous approchent pour vouloir coucher avec nous comme leur mari ou partenaire les ignorent. Alors, elles ont juste besoin de quelqu’un d’autre pour les rendre heureuses. Donc si vous venez me voir, je vous facturerai.

Si c’est ce que vous voulez, vous payez un montant et je vous satisferai. Avant de devenir un proxénète Hookup, vous devez d’abord faire des branchements afin de connaître beaucoup de gens, en particulier les femmes. Parce que si les femmes ne te connaissent pas et ne te font pas confiance, elles ne peuvent pas travailler avec toi. Ce n’est pas comme si je suis paresseux.

Lire aussi : Ghana : ce féticheur révèle les secrets pour démasquer les faux pasteurs

Si vous rejoignez le business, vous comprendrez. Vous obtenez du plaisir s3xuel et vous êtes également payé pour cela. Pour faire court, certaines peuvent payer 300 cédis ou 400 cédis. Et pour une nuit, si la personne est gentille, vous pouvez facturer en dollars.

Si vous travaillez et que vous êtes payé 500 cédis, à quoi servira-t-il ? Comment allez-vous prendre soin de votre famille ? Si vous n’ajoutez pas d’emploi supplémentaire, vous ne pouvez pas survivre. Je devais poursuivre mes études, mais je n’avais personne pour m’aider.

Mes parents sont à Accra, mais ils n’ont pas d’argent. Je lavais des voitures pour payer mes frais de scolarité au lycée. Maintenant, je veux me lancer dans les affaires parce que même si tu finis l’école, trouver du boulot n’est pas évident à moins que tu ne connaisses quelqu’un qui peut t’aider.”