Togo : un géant baobab chute sur plusieurs voitures à Lomé

Togo : un géant baobab chute sur plusieurs voitures à Lomé

La pluie s’est abattue mercredi à Lomé. A l’issue, un grand baobab est chuté sur des voitures stationnées devant la direction de Sanlaam.  

La grande pluie qui s’est abattue sur la ville de Lomé a fait des dégâts. Un géant baobab s’est écrasé sur plusieurs voitures devant la direction de Sanlaam assurance. Selon les informations, le vent qui a soufflé avant le début de la pluie serait à l’origine du drame.

Lire aussi : Togo : des homosexuels expulsés à coup de poing à la plage

Dans les vidéos qui circulent sur la toile, on peut voir plusieurs voitures sous le baobab qui s’est écroué. D’après les témoins, il s’agit des voitures des employés de la société d’assurance située en face de GTA.

Togo : des homosexuels expulsés à coup de poing à la plage

Togo : des homosexuels expulsés à coup de poing à la plage

Une scène s’est produite ce dimanche à la plage à Lomé. Des homosexuels ont été expulsés à coup de poing à la plage. En effet, une foule de jeune ont chassé des homosexuels qui pratiquaient des actes obscènes aux yeux du monde.

Arrivé tous pour se divertir, à la plage, rouvert il y’a quelques semaines par les autorités, la population se sentait dérangé par les divers spectacles que livraient ses homosexuels.

Choqué, un groupe s’est levé pour les chasser des lieux par des cris. Ils sont une dizaine de jeunes homosexuels avoir été expulsés avec des cris et insultes.

Lire aussi : Golfe 1 : ce nigérien poignarde mortellement un jeune togolais pour une affaire de portable

Rappelons qu’au Togo, la Loi condamne toutes pratiques homosexuels. Selon la législation togolaise, les actes homosexuels sont passibles de trois ans d’emprisonnement et d’une amende allant d’un million (1.000.000) à trois millions (3.000.000) de francs CFA ou de l’une de ces deux peines.

Côte d'Ivoire : le « Jésus-Christ » ivoirien arrêté par la Police (vidéo)

Côte d’Ivoire : le « Jésus-Christ » ivoirien arrêté par la Police (vidéo)

La toile ivoirienne en ébullition. Pour raison, le Jésus-Christ ivoirien a été arrêté par la Police cet après-midi.

D’après les informations qui circulent sur la toile, l’homme aurait été arrêté sur dénonciation des pasteurs ivoiriens.

En effet, il y a quelques jours, un homme dont l’identité reste pour l’heure inconnue s’est autoproclamé « Jésus-Christ ». Selon lui, il est le messie que l’humanité attendait depuis toujours.

Lire aussi : Scandale : un prêtre catholique demande publiquement sa petite amie en mariage (vidéo)

Dans les séquences vidéos qui ont circulé sur la toile, on pouvait voir le monsieur, vêtu d’un boubou blanc et d’un foulard blanc, clamer haut et fort que c’est lui qui a été crucifié et qu’il est de retour pour emmener avec lui ses fidèles. Il leur a même demandé de préparer leurs bagages car ils vont bientôt décoller.

Alors que certains pensent qu’il s’agit d’un blasphème, d’autres soutiennent qu’il est vraiment le Christ et qu’il est là parce que la fin du monde est proche.

Pour l’instant, les causes de son arrestation restent inconnues. Affaire à suivre.

Bénin : un Curé catholique expulse un photographe de l’église à cause de sa coiffure

Bénin : un Curé catholique expulse un photographe de l’église à cause de sa coiffure

Un Curé catholique a pris une décision qui surpris plus d’un sur la toile. Alors qu’il était invité pour prendre des vues lors d’un mariage, dans une église, un photographe a été expulsé à cause de sa coiffure.

La scène se passe au Bénin à la Cathédrale Notre-Dame de miséricorde de Cotonou, où le Curé de ladite Cathédrale, le père Antoine Mètin a pris la décision d’expulsé un photographe pour des raisons disciplinaires.  « J’ai voulu exercer mon métier, ce métier que j’exerce pour nourrir ma famille et un prêtre m’en a empêché », a confié le photographe au média catholique « La Croix africa ».

Les explications du Curé

De son côté, le Curé dans ses explications, a donné les explications sur les faits. D’après ses propos, le jeune photographe n’aurait pas respecté les exigences internes de l’église adaptée à ce type de célébration. « Les futurs mariés de ce jour auraient sollicité un photographe qui s’est fait accompagner d’un certain Prosper Houéssou que nous ne connaissons pas personnellement. Vu son look, nous avons signifié au futur marié que son invité ne pourrait déambuler dans l’église », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Cette présentatrice d’ émission islamique perçue dans une vidéo en pleine fe*llation

Pour le père Antoine, il a juste pris ses responsabilités pour faire régner la discipline dans la maison du seigneur. « Chaque milieu, explique le curé, a ses exigences. Un code vestimentaire peut être rigoureusement exigé selon l’événement qui rassemble et le milieu où il se déroule ».

Selon le curé les mouvements du photographe au cours de la messe peuvent détourner l’attention des fidèles. « C’est le Christ l’unique centre d’attention de toute liturgie catholique et les fidèles rassemblés ont besoin d’un certain cadre pour se recueillir et vivre la liturgie. Il est de la responsabilité du curé de le leur garantir », a ajouté le Curé Antoine Mètin.

Golfe 1 : accusé de vol de portable, ce nigérien poignarde mortellement un jeune togolais

Golfe 1 : ce nigérien poignarde mortellement un jeune togolais pour une affaire de portable

A Lomé, dans la commune Golfe 1, précisément à Akodéssewa, un jeune togolais a été poignardé mortellement par un nigérien. Selon les faits, une bagarre s’est éclatée entre les deux jeunes suite à l’accusation pour vol de portable par le nigérien.

Les détails rapportés par la Police locale :  

 « Dans la nuit du 28 au 29 mars 2022, le Commissariat de police du 5ème Arrondissement de Lomé situé à Akodésséwa au lieu-dit Capitole, a été saisi par la Direction de l’Hôpital Secondaire de Bè de ce qu’un jeune homme âgé de 20 ans environs, admis dans leur structure pour des soins urgents consécutifs à une agression au couteau, venait de succomber des suites de ses blessures.

Ledit commissariat a immédiatement ouvert une enquête dont les premiers éléments ont révélé que la victime, âgée de 20 ans, de nationalité togolaise, portefaix au Grand marché de Lomé, a été accusée par son agresseur, le nommé Rachid, 22 ans, nigérien, revendeur de friperies au grand marché, d’avoir volé son téléphone portable. Ce qu’il n’a pas reconnu.

Lire aussi : Togo : les braqueurs au niveau de la CNSS et d’autres, arrêtés

Il s’en est suivi une bagarre au cours de laquelle le nommé Rachid a sorti un couteau et p0!gnardé à deux reprises sa victime respectivement à la cuisse gauche et à l’épaule droite, occasionnant des blessures profondes et une importante hémorragie, avant de prendre la fuite.

Grâce à la promptitude et aux diligences des éléments de la Brigade du littoral de la Police Nationale, ce dernier a été interpellé et mis à la disposition du Commissariat du 5è arrondissement.

Sur instruction du Procureur de la République à Lomé, le corps a été déposé à la morgue et l’agresseur gardé à vue pour les nécessités de l’enquête.

C’est encore une fois le lieu de relever la bonne collaboration de la population grâce à laquelle le forcené a été interpellé afin de répondre de ses actes devant la justice » a posté la police nationale togolaise.

Ghana : « le mariage n’est pas pour les hommes pauvres », O. Sarkodie choque la toile

Ghana : « le mariage n’est pas pour les hommes pauvres », O. Sarkodie choque la toile

Tout homme qui désire se marier devrait pouvoir répondre sur le plan financier sa femme. La déclaration fait grand bruit sur la toile ghanéenne actuellement. Le fondateur de Nanasei Opoku Sarkodie Ministries dans sa récente sortie a fait des déclarations troublantes sur les vies matrimoniales.

Selon Opoku Sarkodie, les pauvres ne devraient pas se marier. Dans l’un de ses enseignements d’église, l’homme de Dieu a déclaré qu’une femme peut vous aimer, mais l’argent la rendra plus heureuse parce qu’elle sera plus attirante et plus belle.

Lire aussi : Togo : un voleur de moto explique leur mode opératoire et conseille !

En tant qu’institution, le mariage s’accompagne de nombreuses responsabilités et obligations, et selon les hommes de Dieu, les femmes sont naturellement celles qui aiment l’argent.

Un homme pauvre ne peut jamais rendre une femme plus heureuse, c’est pourquoi de nombreuses personnes pauvres ont du mal à trouver une femme, a-t-il déclaré.

Oscars 2022 : Will Smith gifle l'acteur Chris Rock en direct sur le podium

Oscars 2022 : Will Smith gifle l’acteur Chris Rock en direct sur le podium (vidéo)

Ce dimanche 27 mars, s’est tenue la 94e édition des Oscars à Dolby Théâtre à Hollywood (Los Angeles), en Californie. Au cours de la soirée une scène surréaliste s’est déroulé en direct à la grande surprise de tous les invités.

Alors que l’acteur Chris Rock était sur scène, Will Smith s’est déplacé depuis son siège pour coller une gifle. Pour raison, Rock a dépassé les limites en faisant une blague sur le physique de sa femme.

En effet, la femme de Will Smith, Jada Pinkett-Smith est atteinte d’alopécie, ce qui a causé la perte de ses cheveux. Ce que l’acteur a trouvé pour se moquer en faisant une comparaison avec un film ou l’actrice s’est rasé la tête.  

« Wow, Will Smith vient juste de me claquer », tente de rebondir Chris Rock après cette gifle qui a résonné dans toute la salle. « Garde le nom de ma femme hors de ta p*tain de bouche ! » s’exclame ensuite Will Smith qui venait de regagner sa place.

Lire aussi : Drame : elle tue sa voisine lors d’une bagarre diffusée en direct sur Instagram (vidéo)

Will Smith a tout de même remporter l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans La Méthode Williams, où il interprète le père des championnes de tennis Serena et Venus Williams.

« Je veux m’excuser auprès de l’Académie (…) L’amour vous fait faire des choses folles », s’est-il ensuite justifié, sur scène, en larmes.

Suivre la vidéo ici

Togo : les braqueurs de la CNSS et d'autres, arrêtés

Togo : les braqueurs au niveau de la CNSS et d’autres, arrêtés

Levons nos verres à la Police nationale qui a réussie a mettre la main sur les récents braqueurs à Lomé. En effet, la capitale, a été sous le coup de plusieurs braquages ces dernières semaines.

Ainsi, dans une sortie, la Direction Générale de la Police, a annoncé avoir interpellé trois individus de nationalité nigériane. Ils sont d’après la police « impliqués dans les récents braquages enregistrés dans la capitale togolaise ».

« À la suite des braquages avec mort d’hommes, la police a ouvert une enquête. Ces enquêtes ont amené aux trois malfrats, tous des revendeurs dans la capitale. Ils ont été arrêtés alors qu’ils planifiaient un nouveau coup », informe la Direction Générale de la Police.

Selon les faits rapportés par les forces de l’ordre, l’un des braqueurs s’est rendu dans une banque de la place pour guetter les clients qui font des retraits de grosses sommes d’argent. Celui-ci sera identifié et arrêté par l’équipe de surveillance de la Police sur les lieux. Les autres malfrats alertés ont pris la fuite à dos d’une moto. Mais cette fuite sera de courte durée. Ils ont été arrêtés plus tard grâce à un travail minutieux de la Police.

Lire aussi : Togo : 50 millions emportés dans un braquage à Lomé, ce matin

« Après interrogation, les 3 individus ont reconnu leur participation à plusieurs braquages à savoir le 30 septembre 2021 au niveau de la CNSS emportant 15 millions et ayant tiré sur la victime ; le 17 décembre 2021 non loin de l’agence Satguru où une somme de 50 millions a été emportée, le 18 janvier 2022 à Nyékonakpoè avec 50 millions emportés, le 09 février 2022 à Bè Ora et Labora, avec 12 365 000 F emportés et d’autres coups à Nyékonakpoè et Agbadahonou », a ajouté la police.

Cette présentatrice d’ émission islamique perçue dans une vidéo en pleine f&llation

Cette présentatrice d’ émission islamique perçue dans une vidéo en pleine fe*llation

La vidéo d’Alhaja Kafilat Rufaila, présentatrice islamique, fait le tour de la toile. Dans la vidéo l’on l’aperçoit en pleine séance de fellation.

Plus connue sous le nom d’Alhaja Kaola, la femme des médias a été mise en scène dans une vidéo, devenue virale, sur les réseaux sociaux.

Alhaja Kaola, qui présente l’émission islamique, « Albayan with Alhaja Kaola », sur la radio, Fresh FM, basée à Ibadan, est aperçue, faisant la fellation à un homme non-identifié.

Elle a reconnu être la femme de la vidéo, précisant que son ex-mari, Sharafa, l’aurait, entre temps, menacée de publier des images érotiques d’elles.

Lire aussi : Scandale : deux homosexuels surpris en pleins ébats dans une mosquée

Il y a quelques mois, des sources proches de la famille avaient déclaré que, la présentatrice avait arraché le mari de sa sœur, Maryam Rufai. Accusation qu’elle a niée, indiquant que ceux sont des actions pour la dénigrer et salir son image.

Notons qu’elle est également la fondatrice de Kaola Communications et Kaola Travel and Tours.

elle tue sa voisine lors d’une bagarre diffusée en direct sur Instagram

Drame : elle tue sa voisine lors d’une bagarre diffusée en direct sur Instagram (vidéo)

Un groupe de femmes s’est livrée à une violente bagarre soldée par la mort d’une parmi elles. La scène qui se filmait et diffusée en direct sur Instagram se passe dans une ville de l’État de Floride, aux États-Unis.

Dans la vidéo diffusée en direct, l’on aperçoit un groupe de filles en train de donner des coups à une autre femme. Cette dernière essayait de se défendre. Ensuite, une femme robuste s’est précipitée vers la victime en agitant une arme à feu sur celle qui se défend.

Les policiers arrivés sur les lieux plus tard ont trouvé la victime allongée sur le trottoir et morte. Selon les informations rapportées par les médias locaux, la bagarre a éclaté le lundi 14 mars dans un parc de West Palm Beach.

Lire aussi : Drame : violée deux fois de suite par des médecins, elle meurt après plusieurs opérations

La police de Palm Beach a arrêté Jasmine Nelson, qui aurait tiré et tué son adversaire au cours de la bagarre. Elle a été arrêtée et placée en détention à la prison de West Palm.

Regardez la vidéo ci-dessous: