Côte d'Ivoire / effondrement d'immeubles

Côte d’Ivoire / effondrement d’immeubles : le Community Manager du Ministère de la Construction limogé, la raison

Le Community Manager du Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a été limogé de son poste suite à ses tweets en rapport à l’effondrement d’immeubles enregistrés dans la capitale économique ivoirienne.

La population est mécontente et crie son ras-le bol…

C’est une population indignée par la succession tragique des effondrements de plusieurs immeubles, en un laps de temps, dans la commune d’Abidjan, qui réagit sur la toile, multipliant invectives, critiques et remontrances sévères à l’endroit du Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme (MCLU).

En effet, les ivoiriens mécontents de ces évènements tragiques et inquiétants, souhaitent que des comptes leurs soient rendus de la part du Ministère de la Construction, accusé de ne pas assurer correctement ses tâches de contrôle et de vérification des immeubles construits ou en chantier sur l’ensemble du territoire nationale.

A cet effet, plusieurs témoignages enregistrés depuis le Lundi 07 Mars 2022, ont prouvé une négligence cruelle de la part des agents du ministère de la construction ivoirienne.

C’est une population en proie à l’effroi, qui fustige le manque de compétence des agents du Ministère de la Construction par le truchement des réseaux sociaux.

Quand on ne tient pas sa langue dans sa poche…

Toutefois, ces admonestations du peuple en colère franche, ne semblent pas être du goût des agents du ministère de la construction dont le Community Manager dudit ministère ayant la langue hors de sa poche, rétorque promptement, véhément et unilatéralement aux différentes détractions à leur endroit sur le compte tweeter officiel du MCLU. Il a tweeté:

Lire aussi : SOTRAL : polémique autour des nouveaux bus, la Direction fait une grande annonce

Suite à ces propos qui ne semblent pas être sages et dignes d’un ministère sérieux, le Community Manager du Ministère de la Construction de la république ivoirienne, a été relevé de ses fonctions. Il est important de souligner que son licenciement semble ravir ses détracteurs qui jubilent sur la toile.

radarpress.net

Nous avons sacrifié 7 fous pour gagner le mondial U20

Ghana : « nous avons sacrifié 7 fous pour gagner la Coupe du monde », choquantes révélations de cette black star

C’est le Ghana qui a remporté la 17è édition du mondial U20 Egypte 2009. Un parcours qui n’a pas été fameux à en croire cet ancien membre du staff.

En effet, dans une vidéo qui circule sur la toile, le leader moral des Black stars fait de terribles révélations qui choque la toile.

Le nommé Joseph Langabel a révélé qu’en complicité avec d’autres, ils ont fait des sacrifices pour que le Ghana remporte le trophée.

Selon lui, ils ont conseillé l’équipe masculine qu’ils ne pouvaient pas gagner sans sacrifier sept fous.

Malgré le fait qu’il s’agissait d’une épreuve difficile, ils sont arrivé à bout avec le soutien de Zakoko. Au final, ils ont trouvé six hommes fous et une femme qui les ont facilité le processus.

Lire aussi : Ghana : cet ancien président de la République aurait bloqué une grande route pour son projet immobilier

“Je les ai prévenus que le match contre le Brésil serait difficile, car le Ghana recevrait deux cartons rouges.

Le Ghana a finalement remporté la finale après avoir battu le Brésil aux tirs au but.

Guerre en Ukraine : "je préfère mourir ici que de retourner au Ghana pour souffrir

Guerre en Ukraine : « je préfère mourir ici que de retourner au Ghana pour souffrir » (vidéo)

La guerre en Ukraine continue de secouer le monde. Des ressortissants africains résident en Ukraine usent de tous les moyens pour quitter le pays.

Ainsi, les étudiants cherchent un abri mais n’intéresse pas cet étudiant ghanéen. Il dit préférer mourir en Ukraine que de revenir souffrir dans son pays le Ghana.

Dans une vidéo Tik Tok, il affirme que le niveau de pauvreté au Ghana et le manque d’opportunités sont des raisons suffisantes pour ne pas rentrer.

Lire aussi : Crise Ukrainienne : « C’est de l’arrogance », la Corée du nord critique les Etats-Unis

 « Je préfère rester en Ukraine plutôt que de retourner au Ghana. N’essayez pas de venir me chercher, je préfère mourir ici que de retourner au Ghana pour souffrir », a-t-il déclaré.

Lire la vidéo ci dessous :

Togo : cambriolage à la Poste d’Aklakou, 13 millions emportés par les malfrats

Togo : cambriolage à la Poste d’Aklakou, 13 millions emportés par les malfrats

La Société de la Poste du Togo victime d’un cambriolage. Il s’agit de son agence sise à Aklakou, canton situé à 66 km de Lomé. La scène s’est passé ce mardi où les malfrats ont attaqué sans crainte le personnel de l’agence.  

Selon les informations qui émanent d’une radio de la localité, les malfrats ont réussi a emporté une somme de 13 millions et des matériels.

« Des individus non encore identifiés ont attaqué tôt ce mardi matin la poste d’Aklakou. L’agent de sécurité a été attaché et laissé de côté, les portes de la poste sont défoncées et une somme de 13 millions a été emportée, des matériels sont aussi emportés », a informé la radio Atlantic dans l’édition du jour.

Les forces de l’ordre et de sécurité ont été dépêchées immédiatement sur les lieux. Mais pour l’instant d’autres informations n’ont pas encore été annoncées.

Lire aussi : Togo : 2 malfrats neutralisés par les forces de l’ordre ce 28 février à Lomé

Les braquages deviennent de plus en plus récurrents dans le pays et le gouvernement ne ménagent aucun effort pour renforcer le dispositif sécuritaire.

Ce même jour, la gendarmerie a réussi à abattre deux cambrioleurs en pleine action dans un domicile à Attiégou, un quartier de Lomé.

France : un prêtre se fait cracher dessus lors de la bénédiction des fidèles

France : un prêtre se fait cracher dessus en plein visage (vidéo)

Après la célébration de ce dimanche 27 février, le prêtre sorti de l’église pour bénir les fidèles et commerçants présentes sur le parvis, s’est fait cracher au visage.

Devenue virale sur les réseaux sociaux, l’on aperçoit dans une vidéo, un homme craché sur le prêtre qui bénissait les paroissiens. La scène se déroule au milieu de vendeurs à la sauvette installés devant la basilique à Bordeaux, dans le sud-ouest de la France.

Selon un communiqué du diocèse, ce jour-là, des vendeurs à la sauvette s’étaient installés devant l’entrée du lieu de culte, car des travaux avaient lieu sur la flèche de l’édifice et des barrières les empêchaient de s’installer à leur place habituelle.

Lire aussi : France : « les gifles pendant les campagnes, ça porte bonheur », a réagi cette chroniqueuse après la claque reçue par Macron

Selon la source, il ne compte pas porter plainte. Dans le communiqué, « le diocèse de Bordeaux réaffirme sa volonté de cultiver un climat de paix et de fraternité dans ce quartier Saint-Michel, en lien étroit avec la municipalité, les associations et les forces de l’ordre ».

Suivre la vidéo ici

2 malfrats neutralisés par les forces de l’ordre ce 28 février à Lomé

Togo : 2 malfrats neutralisés par les forces de l’ordre ce 28 février à Lomé

Alors qu’ils apprêtaient à faire leur sale besogne dans un domicile à Attiégou Sokpanou dans la ville de Lomé, l’intervention des forces de l’ordre ont changé la donne.

En effet, dans la nuit du 27 au 28 février, la gendarmerie nationale après échange des tirs de coup de feu a réussi à éviter le pire. Dans un communiqué, le ministre Yark Damehane décrit les faits et appelle la population à plus de vigilance.  

 « Les deux individus se sont introduits par infraction dans une maison d’habitation qu’ils ont tenté de cambrioler. Réveillé par un faisceau lumineux provenant d’une lampe torche et le bruit des deux individus, le propriétaire des lieux après s’être barricadé avec sa famille dans sa chambre a alerté la gendarmerie nationale en lui donnant la géolocalisation de son domicile », explique le communiqué.

 « La patrouille, dépêchée sur les lieux, a réussi à neutraliser les deux malfrats après échange de coup de feu », ajoute ledit communiqué.

Après l’opération, les forces de l’ordre ont retrouvé un pistolet de fabrication artisanale, des cartouches de 12mm, un tournevis, une paire de ciseaux, une lampe torche et d’autres objets.

Lire aussi : Togo : 50 millions emportés dans un braquage à Lomé, ce matin

Le ministre de la sécurité et de la protection civile salue le courage et la réaction de ce concitoyen et félicite en outre les éléments de la gendarmerie nationale pour leur promptitude.

Il invite par ailleurs, l’ensemble de la population togolaise à rester vigilante et à renforcer davantage, la collaboration avec les forces de défense et de sécurité.

Togo : un voleur de moto explique leur mode opératoire et conseille !

Togo : un voleur de moto explique leur mode opératoire et conseille !

Un voleur de moto pris en flagrant délit à Djidjolé à Lomé. Il était en pleine opération de vol sur une moto de marque Haojue. Attrapé par les riverains, il lui a été demandé de décrire leur mode opératoire.

Le nommé Jean puisque c’est de lui qu’il s’agit a décrit avec exactitude les moyens utilisés généralement par ses semblables. A la question comment ils arrivent à voler les motos même bloquées, monsieur Jean explique qu’il y’a des clés de motos qui ouvrent la plupart des motos.

Lire aussi : Togo : ordonné prêtre catholique il y’a 4 ans, il démissionne et devient prêtre vaudou

Pour finir son narratif, notre voleur de moto a prodigué des conseils aux détenteurs de moto. Selon lui-même si les propriétaires de motos bloquent leur engin dans le cou, ils n’ont qu’a également mettre un antivol. Il ajoute que si la moto n’est pas très neuve, il est facile de débloquer le guidon.

Suivre la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dwcHh9a3id8

« J’ai signé un pacte avec le diable et j’ai 12 ans pour dépenser 20 milliards », un jeune Ghanéen affole la toile

« J’ai signé un pacte avec le diable et j’ai 12 ans pour dépenser 20 milliards », un jeune ghanéen affole la toile

C’est l’histoire d’un jeune ghanéen qui affole la toile par ses déclarations troublantes. Dans une vidéo devenue virale sur la toile, l’homme indique être fatigué de dépenser une somme de 20 milliards en 12 ans.   

« J’ai signé un pacte avec le diable et j’ai 12 ans pour dépenser 20 milliards. Partagez-moi les détails de votre compte, laissez-moi vous en bénir. Je ne peux pas utiliser l’argent pour investir ou faire quoi que ce soit de ce genre ». Avec ce deal, le jeune ghanéen estime ne pouvoir pas atteindre son but.

Selon les recommandations du diable, il ne doit pas investir l’argent ni de le donner à un membre de sa famille, sauf de le dépenser abondamment pour tout ce qu’il voulait, c’est à dire pour ses propres besoins.

Lire aussi : Togo : ordonné prêtre catholique il y’a 4 ans, il démissionne et devient prêtre vaudou

De ce fait, il déclare qu’il fera des dépenses dans l’achat de beaucoup de choses inutiles. Il a également demandé aux internautes de laisser leur numéro ou leur compte bancaire pour d’éventuels soutiens.

L’on peut voir également dans la vidéo, le jeune homme en train de jeter des billets de banque en l’air pendant que des gens se bousculaient pour les ramasser. Egalement, on l’aperçoit avec ses amis à une fête en train de s’amuser avec des bouteilles de champagnes.

Burkina Faso: Un agent Commercial à falsifier des reçus de plus de 19 millions FCFA, les faits

Burkina Faso: Un agent Commercial à falsifier des reçus de plus de 19 millions FCFA, les faits

La Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybersécurité au Burkina Faso, a annoncé ce mercredi, avoir mis fin aux activités d’un agent commercial qui s’est spécialisé à falsifier des reçus de paiement. Le présumé cyber-escroc, a reconnu avoir falsifié des reçus de paiement d’une valeur estimée à 19.400.000 FCFA.

Dans sa mission régalienne de protection numérique des personnes et de leurs biens dans le cyberespace, la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybersécurité au Burkina Faso a, après plusieurs investigations, mis fin aux activités d’un présumé cyber-escroc. Il s’agit de B. G, un employé engagé comme commercial au sein d’une société de mobile money. Il est chargé du recrutement, de la formation, de l’assistance des agents de transfert d’argent ainsi que de leur approvisionnement en monnaie électronique.

Ayant constaté l’absence de contrôle pour l’acheminement des justificatifs d’approvisionnement dont il avait la charge, 𝐁. 𝐆 décide de mettre en œuvre son scénario. Ainsi, à l’aide des TIC, il a falsifié plusieurs reçus de versement qu’il envoyait ensuite par WhatsApp à son employeur pour témoigner de l’effectivité des opérations auprès de la coopérative d’épargne à laquelle la structure est affiliée. Ces fichiers WhatsApp ont été configurés pour un temps donné à s’auto écraser afin de faire disparaitre les éléments de preuve.

Lire aussi : Braquage : un malfrat abattu lors d’un nouveau coup à Lomé (Photo)

Des informations fournies par la Brigade, B. G a réussi a falsifié des reçus de paiement d’une valeur estimée à dix-neuf millions quatre cent mille (19.400.000 FCFA). « Il a pour ce fait été conduit devant le Procureur du Faso pour répondre des faits qui lui sont reprochés », indique le communiqué de la brigade.

Avec Bénin Web TV

Stade Abdoulaye Wade : Décès du garde du corps d'Erdogan

Sénégal / Inauguration du stade Abdoulaye Wade : Le garde du corps du président turc meurt en pleine cérémonie

Le Sénégal a inauguré ce mardi 22 février le stade Abdoulaye Wade. A la cérémonie plusieurs invités ont honoré de leur présence notamment Erdogan, le président turc.

En effet, un grand malheur a frappé l’Etat turc et par ricochet le Sénégal. Il s’agit du décès du chef de la sécurité d’Erdogan succombé par une crise cardiaque.

Lire aussi : Sénégal / Inauguration du « Stade Abdoulaye Wade » ce mardi : (découvrez quelques photos de l’intérieur de ce joyaux)

D’après Vox Populi qui donne la nouvelle, il est décédé après avoir piqué une crise cardiaque. Il était le directeur de la branche des opérations spéciales du département de protection de la présidence turque.