Bénin: attaque terroriste dans le nord-ouest du pays avec un bilan lourd

Bénin: attaque terroriste dans le nord-ouest du pays avec un bilan lourd

Une attaque terroriste a eu lieu au Bénin dans le nord-ouest avec un bilan lourd notamment deux décès du camp béninois et un du côté des djihadistes. 

En effet, selon les informations révélées par RFI, l’attaque a eu lieu dans la nuit du mercredi au jeudi, entre minuit et une heure du matin. Elle est intervenue seulement 24 heures après un accrochage dans le lit du fleuve Mekrou. C’est une position de l’armée de terre béninoise qui a été attaquée dans la région de Porga, non loin du parc de la Pendjari, à 650 km au nord-ouest de Cotonou et proche de la frontière burkinabè, a écrit RFI.

Au cours de cette attaque meurtrière, deux militaires ont été tués et entre cinq et sept ont été blessés, selon les sources. Ils ont tous été évacués vers un hôpital de la région. Côté djihadiste, un cadavre a été retrouvé par l’armée béninoise, révèle le média français.

Lire aussi : Togo : une attaque terroriste signalée dans le nord du pays

Si le nombre d’assaillants est encore inconnu, il faut dire qu’aucun communiqué de revendication n’a été diffusé. L’appartenance du groupe d’assaillants est donc, pour l’heure, toujours inconnue.

Le gouvernement béninois n’a pas encore communiqué sur l’attaque, mais, selon nos informations, le patron de l’armée de Terre a adressé un message écrit à ses hommes. Un message dans lequel il présente ses condoléances aux familles des frères d’armes tombés sur le champ d’honneur et ajoute « que le danger est réel sur le terrain », a ajouté la Radio France Internationale.

Côte d’Ivoire / Coup d’État de 1999

Côte d’Ivoire / Coup d’État de 1999 : Une Des Dernières Conversations Entre Bédié et Ouegnin Dévoilée

La Côte d’Ivoire a connu son premier coup d’État en 1999 sous la présidence d’Henri Konan Bédié. Le général Robert Guéï a pris le pouvoir.

Jeune Afrique le journal bien connu a fait une publication relatant le contexte et les péripéties de cette prise du pouvoir.

Et dans ce récit, le journal a relaté une des dernières conversations entre le président Bédié et son emblématique chef de protocole Georges Ouegnin. Selon le journal, il [Bédié] avait prévu de prendre la route et de distribuer des présents aux habitants tout au long de la nationale 1. Finalement, ce sera l’hélicoptère, décide-t-il à la dernière minute, c’est bien plus rapide. « Et les cadeaux ? », s’enquiert Georges Ouegnin, l’historique directeur de protocole du palais. Les gens vont être frustrés. » « Chargez-vous-en », lui répond le président. Il est environ midi lorsque l’appareil décolle du palais.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : présidentielles 2025 dans le viseur ? cette sortie de Gbagbo suscite des interrogations

La suite on la connait. Deux jours plus tard, il part en exil à bord d’un hélicoptère français.

Aujourd’hui, Henri Konan Bédié est dans l’opposition et tient tant bien que mal son rôle. Il vient d’être rejoint dans l’opposition par Laurent Gbagbo acquitté dernièrement par la CPI de crimes contre l’humanité.

Avec ivoiretv5

Coopération Sud-Sud : le Premier ministre gabonais en visite à Lomé

Coopération Sud-Sud : le Premier ministre gabonais en visite à Lomé

Le Premier ministre togolais, Victoire Tomegah Dogbe reçoit son homologue du Gabon, Christine Ossouka Raponda. Cette visite fait suite à celle de Victoire Dogbe effectuée les 20 et 21 octobre dernier à Libreville.

« Ce déplacement du Chef du Gouvernement gabonais s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale et des liens d’amitié entre la République gabonaise et la République togolaise », a indiqué un communiqué de la primature gabonaise.

En effet, Mme Christine Ossouka Raponda séjournera pendant deux jours notamment les 2 et 3 décembre 2021 à Lomé.

Lire aussi : Election en Lybie : la fille de Mouammar Kadhafi s’adresse au peuple

Il sera question au cours du tête-à-tête avec son homologue, d’échanger sur les synergies possibles à mettre en œuvre pour faire face aux enjeux communs. Ceci, dans les domaines de la transformation de l’économie, de la formation des jeunes, de la promotion et de l’autonomisation des femmes.

plusieurs bases terroristes détruites par le Togo et ces pays voisins

Afrique de l’Ouest : plusieurs bases terroristes détruites par le Togo et ces pays voisins

Plusieurs bases terroristes ont été détruites avec 300 suspects interpellés et des armes et munitions saisies. C’est ce qui ressort de l’opération militaire conjointe effectuée par les pays membres de l’initiative d’Accra.

En effet, du 21 au 27 novembre 2021, le Burkina Faso, le Togo, la Côte d’Ivoire, et le Ghana ont effectué une opération conjointe pour lutter contre le terrorisme. Dénommée Koudanlgou 4 zones 2, environ 5720 soldats ont mené des patrouilles aux frontières communes.

Lire aussi : Togo : une attaque terroriste signalée dans le nord du pays

« Ces activités de sécurité ont permis d’interpeller plus de 300 suspects, dont plusieurs étaient recherchés par nos services de renseignements, et saisir 53 armes à feu et d’importantes quantité de munitions, une importante quantité d’explosifs et de dynamites » ou encore « 144 moyens roulant, véhicules et motocyclettes », a déclaré le ministre burkinabè de la Sécurité, Maxime Koné.

Togo : l’armée renforce ses liens avec la population au nord du pays

Togo : l’armée renforce ses liens avec la population au nord du pays

Le gouvernement poursuit sa lutte de rapprochement et de renforcement de lien entre les civils et l’armée. Ce lundi 22 novembre, des actions ont été effectuées dans ce sens à Cinkasse et Oti-Sud au nord du pays.

Les populations ont bénéficier des consultations gratuites, de la distribution de masques et autres kits de protection. L’opération est conduite par le Service de Santé des Armées.

Lire aussi : Togo : une attaque terroriste signalée dans le nord du pays

L’objectif visé par le gouvernement et ses partenaires notamment le Pnud, est d’apporter des services de base au plus proche des populations et de couvrir ainsi tout le territoire.

L’opération qui durera deux semaines, s’inscrit dans le cadre de la loi de programmation militaire et la nouvelle feuille de route gouvernementale.

Soulignons que les parlementaires ont adopté en décembre 2020, la loi de programmation militaire. Elle couvre la période 2021-2025 et a pour mission à outiller l’armée de meilleurs capacités. Ceci, pour une bonne protection du Togo et ses institutions.

Election en Lybie : la fille de Mouammar Kadhafi s’adresse au peuple

Election en Lybie : la fille de Mouammar Kadhafi s’adresse au peuple

En Lybie, le scrutin tant entendu aura lieu le 24 décembre prochain. Reporté à plusieurs reprises après la chute du colonel Mouammar Kadhafi en 2011, tout s’active dans le pays pour l’effectivité des élections présidentielles.

Ainsi, Aisha, la fille de l’ancien président Kadhafi, a adressé un message au peuple libyen. Un geste pour apporter un soutien à son frère Saif al-Islam Muammar al-Qathafi, qui est également dans la course présidentielle.

« Peuple libre et honorable de Libye, l’heure de vérité a sonné », a ainsi lancé Aisha qui a prêché pour la paroisse de son frère.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : « en 2025, qu’ils le veuillent ou pas, le pouvoir sera au PPA-CI », lance un proche de Gbagbo sans détour

« Un cri avec lequel votre frère, Dr. Saif al-Islam Muammar al-Qathafi, vous est apparu. Saif, que vous avez très bien connu dans la prospérité et l’adversité. Saif al-Islam, qui pensait à la Libye et refusait de la quitter malgré les offres et les tentations qui lui étaient offertes.

Durant ces années de vaches maigres, poursuit-elle, il a favorisé la Libye, même si la mort le menaçait. Des complots se tramaient contre lui par ceux qui ne voulaient pas le meilleur pour la Libye ».

voici les chefs d’accusation retenus contre Jean-Paul Oumolou, le proche d’Agbeyome kodjo

Togo : voici les chefs d’accusation retenus contre Jean-Paul Oumolou, le proche d’Agbeyome kodjo

Arrêté le 4 novembre dernier, l’opposant Jean-Paul Oumolou a été présenté au procureur de la République accompagné de ses avocats.

Ainsi, après examen de son dossier, le procureur a retenu 4 chefs d’accusation contre le proche d’Agbeyome Kodjo.  

Il s’agit de l’appel du peuple et de l’armée à l’insurrection ; diffusion de fausses nouvelles ; apologie du crime ; outrage à l’autorité publique. Il est reproché également d’avoir proféré des insultes contre des ministres du gouvernement de Victoire Tomegah-Dogbé et contre le président togolais, Faure Gnassingbé.

Lire aussi : Cour de justice de la CEDEAO : Faure Gnassingbé doit verser 30 millions à une victime

Rentré de la suisse pour des vacances à Lomé, Jean-Paul Oumolou, a arrêté dans le quartier de Hedzranawoé. Il a été interrogé plusieurs fois au Service Central de renseignement et d’investigations criminelles (SCRIC) avant d’être présenté au procureur de la République.

Togo : nouvelle attaque terroriste avec un bilan lourd  

Togo : une attaque terroriste signalée dans le nord du pays

Des terroristes ont attaqué un poste de l’armée dans la nuit du 9 au 10 novembre 2021. L’attaque a eu lieu à Kpendjal précisément dans la localité de Sanloaga au nord du pays.

En effet, d’après les informations confirmées par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark, des assaillants ont attaqué les soldats togolais.

Très vite la contre-attaque de l’armée togolaise a pu repousser les terroristes qui d’après le ministre sont venus du Burkina Faso. Si un bilan n’a pas encore annoncé, Yark informe qu’aucun blessé n’a été signalé du côté du Togo.  

Lire aussi : Sécurité : que faisait le général américain Stephen Townsend à Lomé ?

Le ministre indique qu’un renfort est envoyé dans la région pour soutenir les positions. « Un renfort est envoyé dans la région. Nous avons renforcé les contrôles et les éléments sont sur le qui-vive. Nous n’allons pas laisser faire », a-t-il déclaré à nos confrères de Togobreakingnews.

"en 2025, qu'ils le veuillent ou pas, le pouvoir sera au PPA-CI", lance un proche de Gbagbo sans détour

Côte d’Ivoire : « en 2025, qu’ils le veuillent ou pas, le pouvoir sera au PPA-CI », lance un proche de Gbagbo sans détour

La présidentielle de 2025 approche à grand pas et les partis politiques sont en branle. L’opposition s’active. Et des actions sont posées en ce sens.

Quelques semaines après sa création, un proche du président du PPA-CI, Laurent Gbagbo annonce que le PPA-CI sera au pouvoir en 2025.

Il s’agit du président exécutif du PPA-CI.

Il s’exprimait ce mardi à l’occasion d’une rencontre avec une délégation des populations de Toulepleu.

Ces derniers sont venus lui présenter leurs sincères condoléances suite au rappel à Dieu de son époux.

Hubert Oulaye a traduit sa gratitude à la délégation pour cet élan de solidarité.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : présidentielles 2025 dans le viseur ? cette sortie de Gbagbo suscite des interrogations

Abordant la question des élections présidentielles de 2025, Hubert Oulaye a déclaré que le pouvoir reviendra au Pdci-Rda ou au PPA-CI en 2025.

« En 2025, qu’ils le veuillent ou pas, le pouvoir sera au PPA-CI ou au Pdci-Rda », a-t-il affirmé.

Cette délégation était conduite par le maire Dénis Kah Zion, cadre du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire.

France : Emmanuel Macron va reprendre la construction de réacteurs nucléaires

France : Emmanuel Macron va reprendre la construction de réacteurs nucléaires

Stoppé depuis des décennies, la France va relancer de nouveau ces constructions nucléaires. L’information émane du président de la République Emmanuel Macron.

Cette nouvelle décision annoncée depuis l’Elysée ce mardi 10 novembre, a pour ambition de garantir l’indépendance énergétique du pays.

Lire aussi : Bénin : restitution des 26 trésors pillés, les béninois se prononcent

 « Pour garantir l’indépendance énergétique de la France, nous allons pour la première fois depuis des décennies relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays », a déclaré Macron, cité par la chaîne d’information BFMTV.