Météo Togo : voici le temps qu’il fera ce jeudi

Météo : voici le temps qu’il fera ce jeudi au Togo

La Météo Togo nous donne le temps qu’il fera dans la journée de ce jeudi 05 mai 2022. Bonne lecture et revoyez vos agendas.

Le bulletin météorologique prévoit que le temps sera nuageux en cette matinée sur la majeure partie du pays.

Lire aussi : Ministère de l’agriculture : liste additive des admis au concours session du 03 mai 2019

Dans l’après-midi, des perturbations orageuses ou pluvio-orageuses sont prévues dans la Maritime, les Plateaux, la Centrale, ainsi que de la région de la Kara et les Savanes.

« Les températures maximales sur l’ensemble du territoire varieront entre 27°C et 38°C », indique la direction de la météorologie nationale dans son bulletin du jour.

Togo : le ramadan sera célébré le 02 mai (communiqué)

Togo : le ramadan sera célébré le 02 mai (communiqué)

La communauté musulmane célébrera la Fete de Ramadan (Aid El Fitr) le Lundi 02 mai 2022 sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, les togolais auront un week end long. La fête des travailleurs de cette année étant sur le dimanche (01 mai), un week end long s’annonce.

Lire le communiqué ci dessous :

Par la même occasion, le gouvernement dans un communiqué déclare cette journée du 02 mai fériée, chômée et payée.

Lire aussi : Golfe 5 : des sonomètres pour lutter contre les nuisances sonores

Bénin : le SMIG pourrait augmenter de 30%

Bénin : le SMIG pourrait augmenter de 30%

Le SMIG au Bénin pourrait connaitre une augmentation dans les jours à venir. En effet, ce mardi 26 avril 2022, le gouvernement Talon a rencontré les centrales et confédérations syndicales. Au menu des discussions, l’augmentation du SMIG et des salaires des travailleurs.

La tête à tête s’inscrit dans le cadre de la première session ordinaire de la Commission nationale de Concertation, de Consultation et de Négociations collectives de l’année 2022.

En effet, les discussions ont conclu sur une augmentation de 30%. Ce qui sous-entend que le SMIG pourrait passer de 40.000 f, montant initial à 52.000 francs CFA.

Les discussions ont porté également sur la revalorisation des salaires. Et il est ressorti qu’ une cagnotte globale serait dégagée et sera répartie entre augmentation des salaires et amélioration de la situation des aspirants au métier de l’enseignement (AME), et recrutement de jeunes.

Lire aussi : Bénin : un Curé catholique expulse un photographe de l’église à cause de sa coiffure

Pour l’instant le montant de la cagnotte n’est pas encore connu, mais deux niveaux d’augmentation ont été retenu. Il s’agit dans un premier temps d’une amélioration du point d’indice pour impacter aussi bien les pensions des retraités que les salaires ; et d’une augmentation différenciée des salaires et des pensions par palier de façon à impacter plus fortement les bas salaires et moins fortement les salaires élevés.

Les 04 paliers retenus sont les suivants :

De 52.000 à 100.000 FCFA

101.000 à 200.000 FCFA

201.000 à 500.000 FCFA

501.000 et plus.

Les pourcentages à appliquer à chaque palier seront examinés au cours d’une autre séance de la commission.

Togo : adressage des rues dans le Golfe 4, Payadowa répond à Fabre !

Togo : adressage des rues dans le Golfe 4, Payadowa répond à Fabre !

Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires recadre sur le processus d’adressage des rues.  

C’est à travers une note adressée aux maires, probablement en lien au projet d’adressage des rues dans la commune du Golfe 4 (Amoutivé). Ainsi, le ministre de la décentralisation rappelle que « l’adressage des voies prévu dans la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales, ne peut se faire que, conformément au cadre général pour l’exercice de cette compétence, qui fera l’objet d’un décret d’application comme le stipule article 385 de ladite loi. »

Et d’ajouter « toute initiative prise en la matière sans attendre ledit décret est nulle et de nul effet. »

En effet, Jean Pierre Fabre, maire de Golfe 4, dans une proposition au Conseil Municipal, rebaptise 13 artères dans sa commune.

Lire aussi : Togo : l’Avenue Maman N’Danida devient Avenue d’Amoutivé, Fabre rebaptise plusieurs artères dans le Golfe 4

L’ancien chef de file de l’opposition soutien son projet par l’article 82 de la loi sur la décentralisation qui attribue en compétence propre, l’adressage, la dénomination et la numérotation, des voies, places publiques, carrefours et ronds-points aux communes.

« l’Avenue Maman N’Danida devient Avenue d’Amoutivé »

Togo : l’Avenue Maman N’Danida devient Avenue d’Amoutivé, Fabre rebaptise plusieurs artères dans le Golfe 4

L’Avenue Maman N’Danida ainsi que d’autres artères ont subi un changement de dénomination à Amoutivé, dans la commune du Golfe 4. Jean-Pierre Fabre, maire de la commune a procédé ainsi à la modification de ces artères en s’appuyant sur la « vérité historique, la géographie et les réalités d’Amoutivé ».

En effet, le maire a proposé et obtenu la modification de la dénomination de certaines artères qui sont, selon lui, des vestiges de la période du parti unique, parti-Etat. Pour lui, il faut un adressage qui milite en faveur de la cohésion sociale nationale et prône la réconciliation des populations.

Avenue Maman N’Danida devient Avenue d’Amoutivé

 « Ces dénominations ne se justifient plus et ne conviennent pas à l’heure du multipartisme et de la quête affirmée et proclamée de la démocratie et de la réconciliation nationale », a-t-il indiqué.

De ce fait, l’ancien chef de file de l’opposition propose en première étape, au Conseil Municipal, la modification de (13) artères de la commune du Golfe 4.

Jean Pierre Fabre annonce ainsi, que l’Avenue de la libération devient l’Avenue de l’Indépendance. Le Boulevard du 13 janvier porte désormais le nom de Sylvanus Olympio. Avenue du RPT est rebaptisée Avenue du 27 avril. L’autre Avenue portant le nom de Maman N’Danida devient Avenue d’Amoutivé.

De même, la Rue Bassar se renomme Rue Jacob Adjallé, la Rue Defalé devient Rue Apétovia Kodjovia de Souza, la Rue Adabawèrè prend le nom de Rue Pasteur Baéta. Rue de la Kozah sera appelée Rue Odanou Dobli alors que la Rue Koumoré change de nom pour devenir Rue Namoro Karamoko. La Rue 97 ABK redevient Rue Bella Bellow, la Rue Tanou portera désormais le nom de Jonathan Savi de Tové. Quant à la Rue 87 BKK elle est rebaptisée Rue Zacharie Looky et enfin, que la Rue Paratoa est renommée Rue Arouna Mama.

Pour le leader de l’Alliance nationale de changement (ANC), l’état des lieux dans la ville de Lomé, notamment dans la commune du Golfe 4 Amoutivé et au-delà, s’agissant des noms des artères, montre clairement que la dénomination de celles-ci, n’est pas en harmonie avec la géographie, l’histoire locale et nationale, la culture des populations y résidant.

Il déplore que certaines dénominations divisent les populations des quartiers ou même de la cité et constituent une rupture de cohésion sociale nationale, avec des souvenirs traumatisants pour une grande partie des citoyens. Ce qui explique, dit-il, les ressentis et les frustrations qui transparaissent dans les nombreux courriers reçus par la commune et à l’occasion des visites de protestation effectuées auprès des autorités municipales. De même, trois avenues de la commune du Golfe 4, portent le nom de trois chefs d’Etat français.

Lire aussi : Inondation à Lomé : l’Association CADD-Togo, aux côtés des populations vulnérables

Le maire de la commune du Golfe 4 allègue qu’il y a autant de dénominations, vestiges de la période du parti unique, parti-Etat, qui rappellent les années de plomb que le Togo a connues.

Pour Jean-Pierre Fabre à l’heure du multipartisme, il convient de choisir aux routes des noms qui ont un rapport avec le milieu et rappellent des personnalités ayant rendu service à la communauté.

La loi sur la décentralisation, en son article 82, attribue en compétence propre, l’adressage, la dénomination et la numérotation, des voies, places publiques, carrefours et ronds-points à la commune.

« Après le lancement du programme de modernisation et de réhabilitation des infrastructures de la commune, pour des centaines de millions de FCFA pour l’année 2021, il est fondamental que le Conseil Municipal mette diligemment en œuvre, une revue de l’adressage des rues de la commune qui, s’appuyant sur la vérité historique, la géographie et les réalités de la cité, milite en faveur de la cohésion sociale nationale et prône la réconciliation des populations », a justifié Jean-Pierre Fabre.

Avec Togobreakingnews

Association CADD-Togo, aux côtés des populations vulnérables

Inondation à Lomé : l’Association CADD-Togo, aux côtés des populations vulnérables

L’association dénommée Centre d’Action pour le Développement Durable(CADD-Togo), a procédé au lancement de l’opération de curage des caniveaux à Adéwui-Gakpoto et Doumassesse-Gakpoto, ce samedi 23 avril 2022.

Les dégâts causés par les inondations dans les périmètres d’Adéwui-Gakpoto et Doumassesse-Gakpoto, après les récentes pluies, n’ont pas laissé indifférente l’Association CADD-Togo. Elle est intervenue pour soulager, un tant soi, les populations.

CADD -Togo, engagé contre les inondations à Lomé

Lomé, la capitale togolaise, commence par enregistrer les premières pluies. La crainte des dégâts que peuvent provoquer les inondations, notamment dans les quartiers vulnérables de la commune du Golfe 3, a mis en alerte l’Association CADD-Togo.

Opération de curage des caniveaux à Adéwui-Gakpoto et Doumassesse-Gakpoto

Après la récente pluie, les équipes de cette association s’étaient rendues sur les lieux, pour constater les innombrables immondices dans le périmètre d’Adéwui-Gakpoto et Doumassesse-Gakpoto. Les caniveaux obstrués par les ordures, peinent à jouer leur rôle d’évacuation, avec comme conséquences, des maisons inondées, en état d’insalubrité, etc.

Face à l’inquiétude des populations et dans un élan de solidarité, l’opération curage de caniveaux a été lancé, ce samedi par l’association, dans cette zone.

Pour la Directrice Exécutive de CADD-Togo, Mme Patricia MADJOULBA, cette initiative, qui dans son urgence, améliorera à minima le bien-être des populations de cette bande des rails, est consécutive aux orientations assignées par le président du Conseil d’Administration de l’Association qu’elle dirige.

CADD-Togo, l’urgence du civisme

Elle s’étendra sur plusieurs jours avec l’appui d’une équipe constituée de 20 jeunes, organisés et outillés par l’Association CADD-Togo.

Lire aussi : Togo : après les crampons, Adebayor se lance dans l’agriculture

Tout en constatant la prise en compte d’une partie des doléances tant exprimées par les populations de cette zone inondable, par l’association, c’est le lieu de saluer l’initiative de CADD-Togo et insister sur la nécessité d’une prise en compte réelle de cette question dans ce périmètre et au-delà.

opération de curage des caniveaux à Adéwui-Gakpoto et Doumassesse-Gakpoto

Mais aussi rappeler l’urgence du civisme des populations dans la gestion des déchets, pour éviter à l’avenir les inondations, pour le bonheur de tous.

Affaire trading : les détenus sollicitent l'aide de Faure Gnassingbé

Affaire trading : les détenus sollicitent l’aide de Faure Gnassingbé

Les responsables des sociétés de trading, dans une lettre co-signée, demandent la faveur du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour une liberté provisoire.

Arrêtés pour motif de collecte irrégulière d’épargne publique, ces derniers, d’après leur doléance, demandent la liberté pour procéder aux remboursements.

« Excellence Monsieur le Président, nous voudrions vous assurer que nous avons toujours été animés par de bonnes intentions (…). C’est dans cette optique que nous voudrions humblement solliciter votre indulgence et votre intervention, en vue d’accorder aux conciliations civiles la primauté sur les considérations pénales. Nous voudrions recouvrer la liberté, fut-elle provisoire, dans le but de procéder aux remboursements à la population concernée, qui y aspire aussi vivement, suivant un calendrier établi sur un délai raisonnable, sous la supervision et le contrôle des autorités judiciaires et administratives ».

Lire aussi : Togo / drame : suicide d’un chef d’entreprise de trading pour une dette de 277 millions FCFA

En effet, les responsables des sociétés de trading ont interpellé et mis en garde à vue quelques jours, au Service central de recherche et d’investigation criminelle (SCRIC). Après comparution le jeudi 07 octobre, devant le Procureur de la République, ils ont été déposés à la prison civile de Lomé.

Cliquez pour lire la lettre.

Togo : après les crampons, Adebayor se lance dans l’agriculture

Togo : après les crampons, Adebayor se lance dans l’agriculture

L’international togolais, Sheyi Adebayor et Thione Niang, un géant dans l’agripreneuriat au Sénégal vont lancer un projet agricole au Togo.

Il s’agit de la construction de JeufZone, un institut de formation en agriculture et en leadership.

‘’Après le Sénégal, le Togo prend une place prépondérante dans l’engagement pour l’autosuffisance alimentaire de notre continent. Je voudrais saluer le leadership de mon frère et ami Emmanuel Adebayor, immense footballeur, avec qui je concrétise ce projet”, a déclaré l’agripreneur sénégalais.

“Nous allons joindre nos forces, avec des partenariats avec le ministère de l’agriculture, le Pnud et toutes les organisations qui peuvent aider pour former davantage les jeunes à l’agriculture”, a annoncé le Thione, ancien conseiller de Barack Obama.

De son coté, Sheyi Adebayor se réjouit du partenariat. “Nous Africains, nous devons nous nourrir nous-mêmes. Pour cela, nous devons nous servir de nos terres, de nos domaines, de nos terrains. Voilà, l’idée m’est venue de me lancer dans l’agriculture. Avec Thione Niang, nous allons joindre nos mains pour créer quelque chose de magnifique pour la jeunesse”, s’est réjoui l’ex capitaine des Eperviers du Togo.

Lire aussi : Togo : « le développement de chaque pays se réalise grâce aux impôts », Emmanuel Adébayor devient ambassadeur de l’OTR

Jeufzone Institute est un institut visant à fournir des outils et des expériences nécessaires aux jeunes africains pour les aider à lancer leur propre entreprise agroalimentaire.

L’institut fait déjà ses preuves au Sénégal et couvre la plupart des aspects de l’agriculture, notamment la sélection des semences, la plantation, la récolte, l’irrigation, les pesticides naturels, le bétail, et aussi le leadership entrepreneurial.

Togo : Agba Tassa rappelle le numéro vert pour dénoncer les abus des policiers

Togo : Agba Tassa rappelle le numéro vert pour dénoncer les abus des policiers

Au Togo, il existe une inspection générale des services de police gérer par l’inspecteur Agba Tassa. Elle a pour tâche de mieux surveiller le comportement des fonctionnaires de police.

L’inspecteur général, est revenu sur les fondamentaux. Selon lui, les métiers de policier sont régis par des règles de déontologie et d’éthique. Ainsi, l’unité spécialisée a été créée dans le but de mieux surveiller le comportement des fonctionnaires de police.

‘Dans tous les secteurs, il y a de brebis galeuses. C’est pour ça que l’inspection de police existe pour faire des contrôles, mener des enquêtes contre les policiers fautifs et prendre des mesures disciplinaires’, a indiqué M. Tassa.

Et d’ajouter, elle a un double rôle, d’une part d’audit général des services, d’autre part de contrôle du personnel de police, jouant alors le rôle de ‘police des polices’.

Lire aussi : Togo : la France offre 6 motos Haojue à la Police nationale, la toile en ébullition

Un numéro vert (1014) est à la disposition du public pour signaler des actes ou des comportements répréhensibles. Il s’agit entre autres, des abus d’autorité, des rackets et des violences.

Golfe 5 : des sonomètres pour lutter contre les nuisances sonores

Golfe 5 : des sonomètres pour lutter contre les nuisances sonores

Le maire du Golfe 5, Aboka part en guerre contre les nuisances sonores dans sa commune. L’annonce a été faite jeudi à travers un communiqué, qui, indique que la mairie s’est dotée des sonomètres.

« Face à la récurrence des plaintes de voisinage pour nuisance sonore, la Mairie d’Aflao-Gakli s’est dotée des sonomètres, des appareils qui servent à quantifier les bruits ainsi que les nuisances sonores », lit-on dans le communiqué.

« Munies desdits appareils, des équipes de la Mairie sillonneront désormais la Commune pour mesurer les décibels, repérer les cas de nuisances sonores et amender les auteurs conformément aux délibérations en vigueur, prises par le Conseil municipal », indique le maire.

« Le Maire tient à rappeler aux tenanciers des bars et restaurants, aux responsables des différentes confessions religieuses et à toute la population de la Commune du Golfe 5, le principe selon lequel ‘la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres’ »., ajoute-t-il

Il en appelle encore une fois les populations de la Commune du Golfe 5 à la culture des valeurs civiques et citoyennes et au respect de la réglementation relative à la tranquillité publique.