Togo : mouvement de grève spontanée ce matin à la CEET

Togo : mouvement de grève spontanée à la CEET, ce matin

En cette matinée de ce jeudi 24 mars 2022, a eu lieu un mouvement de grève à la CEET (Direction de la Compagnie d’énergie électrique du Togo).

En effet, tout le personnel de l’entreprise s’est retrouvé dans la cour pour protester la gestion du conseil d’administration. Les agents dénoncent le non-respect des contrats, les mauvaises conditions de travail et l’absence du payement de certaines primes.

D’après leurs propos, le mouvement devra se poursuivre jusqu’à la satisfaction de leur plateforme revendicative.

Lire aussi : Togo : grève de la SET, un Chef d’inspection met en garde les enseignants qui vont grever

Les manifestants et syndicats refusent toute discussions au ministère et exigent la présence de la ministre Mila Aziable sur les lieux.

Nous y reviendrons

Burundi : les motos-taxis interdites de circulation dans cette ville économique, les raisons

Burundi : les motos-taxis interdites de circulation dans cette ville économique, les raisons

La décision est entrée en vigueur ce lundi. Il s’agit de l’interdiction des motos-taxis, vélos-taxis et tricycles de circulation dans le centre de la ville de Bujumbura.

« La mesure de respect du nouveau périmètre interdit d’accès aux tricycles, motos et vélos taxis au centre de la ville de Bujumbura entre bel et bien en vigueur à partir de ce lundi 21 mars 2022″, a déclaré dimanche sur Twitter le ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique.

Les deux-roues à usage privé sont également frappées par la décision, à l’exception des motos à plaque officielle ou appartenant la police.

Selon les raisons données par le gouvernement, ces moyens de transport sont la source de la majorité des accidents mortels.

« GARE AUX RÉCALCITRANTS », a tweeter le garant de la sécurité publique qui déjà, a déployé ce lundi, des policiers armés sur les différents axes qui donnent accès à la zone interdite.

Lire aussi : Nigéria : réinsertion de 559 anciens membres de Boko Haram dans la société

Notons que, mi-février, le ministre de l’Intérieur, le général Gervais Ndirakobuca, a accusés, ces moyens de travail d’être responsables de la « majorité » des accidents de la route qui ont fait 1.300 morts et 1.970 blessés entre janvier 2021 et janvier 2022.

Il faut dire que cette va décision va rendre les déplacements difficiles. Car ces moyens de transports pallient à l’absence des transports publiques. Aussi, la plupart de ces conducteurs dont l’activité est leur gagne pain, auront des difficultés à joindre les deux bouts.

Côte d'Ivoire: Séquestration de personnes et d’arnaque à l’emploi, un vaste réseau de Qnet démantelé

Côte d’Ivoire: Séquestration de personnes et d’arnaque à l’emploi, un vaste réseau de Qnet démantelé

Un vaste réseau de Qnet a été démantelé avec libération de plusieurs personnes. En effet, dans la nuit du dimanche au lundi, la police ivoirienne a effectué une descente musclée dans la ville de Gagnoa au centre de la Côte d’Ivoire.

Ceci, suite à une alerte anonyme interpellant la Police locale. A la suite des interventions des forces de l’ordre, 15 personnes séquestrés par le réseau ont été libéré. 39 individus du réseau Qnet ont été interpellés sur plusieurs sites. 400 personnes déguerpies par la Préfecture de Police de Gagnoa.

Lire aussi : Drame : un enseignant s’est pendu après avoir investi un prêt dans Qnet

Le réseau a été démantelé pour séquestration de personnes, d’arnaque à l’emploi et d’escroquerie. Egalement, de très fortes sommes d’argent par des individus se réclamant d’un réseau Qnet.

Nigéria : réinsertion de 559 anciens membres de Boko Haram dans la société

Nigéria : réinsertion de 559 anciens membres de Boko Haram dans la société

Les autorités nigérianes ont mis en place un programme de réinsertion à l’endroit des anciens membres du groupe Boko Haram. Il s’agit du programme de déradicalisation dont 559 anciens membres du groupe vont bientôt bénéficier.

En effet, la remise de diplôme de fin de formation des premiers participants s’est déroulée ce week-end au centre de déradicalisation de l’État de Gombe, dans le nord-est du Nigéria.

Concrètement, ces membres ont reçu une formation spéciale sur des compétences professionnelles, une réorientation religieuse et un soutien psychologique. Ceci pour déradicaliser ces derniers avant de les réintégrés dans la société.

Lire aussi : Nigéria : Un « Sorcier » Aperçu Au Sommet D’un Pylône De Haute Tension (vidéo)

L’initiative piloté par l’armée nigériane s’inscrit dans le cadre de ses stratégies de lutte contre le terrorisme. A ce jour, elle déjà formé 1 629 anciens membres de Boko Haram, informe le gouvernement.

Il faut dire que le projet est salué dans l’ensemble mais la population émet des doutes quant à l’insertion de ces ex Boko Haram dans la société.  

Ukraine : des soldats ukrainiens se marient en pleine guerre

Ukraine : des soldats ukrainiens se marient en pleine guerre (vidéo)

Au milieu de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, des soldats ukrainiens se promettent longue vie. Il s’agit de deux membres de la brigade 112 de la défense territoriale du pays qui ont décidé de pousser leur relation un peu plus loin.

Selon un rapport d’ABC News, Lesia Ivashchenko et Valerii Fylymonov, tous membres des Forces de défense, ont échangé leurs vœux de mariage. La scène s’est passé ce dimanche 6 mars à un poste de contrôle à Kiev.

Lire aussi : Crise Ukrainienne : « C’est de l’arrogance », la Corée du nord critique les Etats-Unis

Les forces militaires volontaires se sont mariées lors d’une cérémonie en plein air. Ils étaient vêtues de camouflage et portant des casques.

La mariée, Lesya portant un casque sur son voile, a été aperçue avec un bouquet de roses. Quand elle et le marié ont scellé les noces avec un baiser, elle a troqué le casque contre un voile.

Paul Ronzheimer, un journaliste allemand, a partagé une vidéo du mariage où un groupe de camarades soldats a donné une sérénade au couple.

Togo : l’OTR se lance contre le double vente des terrains

Togo : l’OTR se lance dans la lutte contre le phénomène de double vente des terrains

Le Commissaire général de l’OTR, Philippe Kokou Tchodié dans un communiqué, annonce une enquête foncière dans le grand Lomé.  

Cette campagne vise à lutter contre le fléau de double vente de terrains et permettra également la mise en application des taxes foncière.  Elle couvrira les communes de Lomé notamment : Golfe 2, Golfe 3, Golfe 4 et Agoè- Nyivé 1et 2 en particulier.

« Dans le cadre de la mise en place d’une mosaïque d’un plan cadastral permettant d’éviter les doubles créations des titres fonciers sur les parcelles précédemment immatriculées et dans le souci de mettre en place une fiscalité foncière indispensable au fonctionnement des collectivités locales, une campagne d’enquête foncière, couplée de la géoréférenciation des anciens titres fonciers, aura lieu du 14 février au 31 décembre 2022. », indique le communiqué.

Lire aussi : Togo/Covid-19 : reprise des activités culturelles et réouverture totale des lieux de cultes

A cet effet, les agents recenseurs et les géomètres du cadastre seront munis d’un badge et de leur carte de vaccination anti-Covid-19 lors de la mission.

Vivement que cette initiative de l’ Office togolais des recettes vient à bout des litiges fonciers qui entrainent parfois des conflits et même des décès.

Togo/Covid-19 : reprise des activités culturelles et réouverture totale des lieux de cultes

Togo/Covid-19 : reprise des activités culturelles et réouverture totale des lieux de cultes

Le gouvernement annonce la reprise des activités sportives, culturelles et sociales sur l’étendue du territoire ainsi que la réouverture de tous les lieux de culte. L’annonce fait suite à la baisse du taux de contamination de la Covid-19 annoncé depuis le 1er février 2022.

Dans la note, le gouvernement informe sur la réduction de la durée de l’isolement pour les sujets déclarés positifs à 7 jours pour les personnes vaccinées et à 10 jours pour les personnes non vaccinées.

Le gouvernement décide de la réouverture de tous les lieux de culte officiellement reconnus dans le strict respect des mesures sanitaires actuellement en vigueur.

« La reprise de toutes les activités sportives avec la participation du public sur présentation d’une preuve de vaccination avec l’installation d’un dispositif de vaccination à proximité des lieux qui accueillent ces activités », lit-on dans la note.

Le communiqué indique également que les activités culturelles et sociales peuvent reprendre. Mais l’autorisation d’accès à la plage se fera sur présentation d’une preuve de vaccination avec l’installation de dispositifs de vaccination à proximité des lieux qui accueillent les activités.

Lire aussi : Togo / Covid-19 : le secteur du tourisme à l’heure de la relance

Il est demandé à chaque responsable sectoriel de préciser à travers des protocoles sanitaires ajustés les conditions précises d’application des mesures ci-dessus.

Par ailleurs, le gouvernement invite à une intensification de la campagne de vaccination sur toute l’étendue du territoire afin de mettre le Togo à l’abri de futures vagues. « Seule cette accélération du rythme de vaccination permettra de décider de nouveaux assouplissements », ajoute le communiqué.

SOTRAL : polémique autour des nouveaux bus, la Direction fait une grande annonce

SOTRAL : polémique autour des nouveaux bus, la Direction fait une grande annonce

Vive polémique autour des nouveaux bus déployés par la Société des transports de Lomé (SOTRAL) sur les réseaux sociaux. En effet, dans une récente sortie, la direction de la société fait une annonce.

Il s’agit de l’arrivée de nouveaux bus class de marque « MAN ». Un nouvel investissement qui coutera 15 milliards de FCFA à la Sotral.

En rappel, les nouveaux bus, 22 au total, réceptionnés par Sotral en provenance de la Biélorussie déchainent des débats sur la toile. Pour certains, ces bus sont de l’antiquité et ne peuvent pas être utilisés dans les villes encore moins Lomé.

Lire aussi : Certificat de Nationalité : la délivrance du duplicata désormais possible dans le Golfe et Agoè-Nyivé

La nouvelle annonce sur l’arrivée de nouveaux bus est une façon de calmer les tensions ? on attend de voir les prochains jours comme promet la société.

Saint valentin : Les jeunes préfèrent les objets sexuels comme cadeaux qu’aux fleurs

Saint valentin : Les jeunes préfèrent les objets se3uels comme cadeaux qu’aux fleurs

La fête de Saint valentin ou encore la fête des amoureux se célèbre les 14 février de chaque année. Une fête catholique qui remet en valeur l’amour entre les couples. Devenu une célébration mondiale, le 14 février connait un engouement sans précédent dans les quatre coins de la terre.

En effet, des moments forts et inoubliables sont organisés pour immortaliser ce jour et le rendre plus mémorable. Traditionnellement marquée par les cadeaux et généralement des fleurs, la tendance vire dans les sex-toys.

Lire aussi : Présidentielle en Italie: cette star de porno annonce sa candidature

Selon une étude réalisée par une chaine de love stores, les jeunes lillois préfèrent des objets sexuels qu’aux fleurs. L’étude révèle que l’achat des objets sexuels a augmenté que les fleurs et autres cadeaux pour la circonstance.

D’après le sondage sur 3000 français, plus de la moitié de personnes (âgées de 18 à 44 ans), souhaitent obtenir un jouet sexuel comme cadeau.

Certificat de Nationalité : la délivrance du duplicata désormais possible dans le Golfe et Agoè-Nyivé

Certificat de Nationalité : la délivrance du duplicata désormais possible dans le Golfe et Agoè-Nyivé

Le gouvernement entame progressivement son objectif de rapprochement des services de délivrance du certificat de nationalité. Annoncé il y’a de cela quelque semaine, le projet est entré dans sa phase opérationnelle. Il s’agit de l’installation des machines de production dans les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé.

En effet, dans un communiqué, le ministre de la justice et de la législation, Kokouvi AGBETOMEY, porte à la connaissance de la population de Lomé et de ses environs que les duplicatas de nationalité se délivrent dans les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé.

L’objectif, indique le communiqué, est de tester l’efficacité et la performance des nouveaux outils de duplication installés dans ces lieux.

Lire aussi : Togo : la production de duplicata de nationalité bientôt décentralisée

Dans le processus, la première étape de la mise en œuvre de ce projet, concerne les chefs-lieux des régions et les préfectures. Il s’agit d’Agoè Nyivé, Lacs, Vo, Danyi, Kloto, Badou, Anié, Blitta, Bassar, Oti et Kpendjal, explique le ministre AGBETOMEY.

Tout en remerciant la population pour son sens d’écoute et d’accompagnement, le ministre informe que la deuxième étape du processus prendra en compte les autres préfectures.