Education

Centrafrique : Touadera impose la langue russe dans les universités

Centrafrique : Touadera impose la langue russe dans les universités

Les relations entre la Centrafrique et la Russie vont au-delà de l’aspect sécuritaire. Sur directive du président Archange Touadera, la langue russe réintroduite dans les universités en 2019 sera obligatoire dès la rentrée prochaine. Elle sera enseignée en première année de licence jusqu’au master.

Les programmes de formation sont en cours de rédaction et déjà une rencontre est prévue en janvier 2022. Elle réunira les ministres de l’Enseignement des deux pays. La disponibilité des enseignants sera l’un des sujets à l’ordre du jour. Il est prévu l’envoi des enseignants russes en Centrafrique pour implémenter la discipline.

Lire aussi : Education: des collégiennes tombent en transes collectives dans un lycée

Il faut souligner que la langue russe n’est pas étrangère dans le pays. Elle était introduite sous l’empereur Bokassa et enseignée dans le secondaire. Elle a été suspendue après la chute de l’empereur.

Rappelons que la Russie de Vladimir Poutine apporte son expertise dans plusieurs domaines en Centrafrique, notamment la sécurité et la lutte contre les groupes rebelles.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.