Faits divers

Côte d’Ivoire : une tiktokeuse montre comment elle dépigmente son bébé, la toile sous le choc (vidéo)

une tiktokeuse montre comment elle dépigmente son bébé

L’on aura tout vu avec l’avènement des réseaux sociaux. Une tiktokeuse ivoirienne visiblement vendeuse de produit éclaircissant provoque un grincement de dents sur la toile.

En effet, une tiktokeuse ivoirienne, revendeuse de produits blanchissants la peau, défraie la chronique depuis quelques heures. Dans une vidéo qui circule sur la toile, cette dernière visiblement avec un ton cholérique répond à ses followers.

Dans l’élément qui circule, notamment sur Twitter, elle explique les composants de ses produits démontrant à ses followers qu’elle ne vend pas de n’importe quoi.

Parmi les produits que la jeune tiktokeuse présente, se trouve des laits éclaircissants pour enfant de 1 mois à 10 mois. Elle a d’ailleurs montré son enfant sur qui elle utilise le produit également. «Quand vous voyez le teint de mon enfant, c’est bêtise, je mets sur elle ? », a-t-elle déclaré démontrant l’efficacité de son produit.

D’après les dires, elle est chimiste et fait les mélanges des produits elle-même. La vidéo provoque un tollé. Les internautes très remontés interpellent les autorités ivoiriennes. Pour d’autres, c’est une dépigmentation sur un bébé innocent sans même tenir compte des effets secondaires.

Lire aussi : Scandale : Une députée camerounaise vend des boissons pour éclaircir la peau

«Les enfants doivent être protégés des dérives de leurs parents, il revient à la Côte d’Ivoire de leur garantir une existence saine. Dépigmenter un bébé ??? Les cancers de sang, de la peau et autre mutation génétique… Trop, c’est trop».

Rappelons qu’une affaire du genre s’est également éclaté au Cameroun où une députée de l’opposition vend des boissons pour éclaircir la peau. Les autorités se sont saisies de l’affaire obligeant l’honorable a arrêté son commerce.

Article précédentArticle suivant

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.