Actualités

Crise au Ghana : réduction de 30% des salaires du Président Nana Akufo-Addo et ses ministres

Crise au Ghana : réduction de 30% des salaires du Président et ses ministres

Les retombées négatives de la Covid-19 sur l’économie ainsi que la guerre ukrainienne ont déclenchées une Crise au Ghana. Une situation qui oblige les autorités à prendre des mesures drastiques.

« En raison de la crise économique mondiale née de la Covid-19 et exacerbée ces dernières semaines par le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine, on a décidé de se serrer la ceinture du côté du gouvernement ghanéen ». Ainsi, le Ministre des Finances a annoncé jeudi, la réduction de 30% les salaires des Ministres et du Chef de l’Etat.

Au cours d’une conférence de presse animée jeudi dans la capitale ghanéenne, Ken Oforo-Atta, ministre des Finances, a rendu public les nouvelles mesures prises par l’exécutif ghanéen pour juguler le déficit que connait le pays, en lien avec la crise économique mondiale. Face à la hausse vertigineuse de sa dette publique (près de 80% de son PIB) les autorités ghanéennes avaient opté pour de nouvelles taxes. C’était sans compter sur sa population qui à grand renfort de manifestations, a fait part de son opposition. Les Ghanéens ont dénoncé des conditions de vie déjà très difficiles et n’étaient pas prêts à payer de nouveaux impôts.

Lire aussi : Accra : Assimi Goita décline l’invitation de la CEDEAO (communiqué)

Plus de voyages à l’étranger

Ce sera donc aux membres du gouvernement de payer un tant soit peu l’addition. Avec le président, ils voient leur salaire diminuer de 30%.  Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion entre Nana Akufo-Addo, les membres de son cabinet et ceux de l’équipe de gestion économique (EMT). Outre la diminution des salaires des ministres et du président, il a également annoncé la fin des voyages à l’étranger pour les membres du gouvernement et de l’achat de véhicules importés jusqu’à la fin de l’année. Le gouvernement espère ainsi économiser autour de 360.000 euros. Pour l’exécutif ghanéen cette manne permettrait également de maintenir les interventions sociales telles que le programme alimentaire scolaire.

Les Chefs d’entreprises publiques, des Assemblées municipales et de districts pourraient être touchés par ces mesures.

Article précédentArticle suivant

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.