Actualités, Economie

Exercice 2021 d’Ecobank : le groupe panafricain a obtenu de solides résultats

Exercice 2021 d’Ecobank : le groupe panafricain annonce de solides résultats

L’exercice 2021 d’Ecobank a enregistré de solides résultats avec un bénéfice avant impôt en hausse de 174% et un rendement record des fonds propres tangibles de 19%, malgré l’impact économique négatif, persistant de la pandémie Covid-19. 

Le Groupe Ecobank a affiché un revenu net de 1,8 milliard de dollars US, en hausse de 5 % par rapport à l’année précédente, grâce à l’augmentation des soldes d’actifs générateurs d’intérêts, des produits comprenant les paiements, les cartes et les frais liés au crédit.

Les dépôts des clients s’établissent à 19,7 milliards de dollars US, soit une hausse de 8%, en raison en grande partie, de l’augmentation du nombre de clients du Groupe Ecobank qui effectuent des transactions numériques et des volumes de transactions sur ses différents canaux et plateformes. Les prêts à la clientèle ont également progressé de 4% pour ainsi s’établir à 9,6 milliards de dollars US, grâce aux prêts aux entreprises. 

L’exercice 2021 d’Ecobank, de résultats conséquents

Enfin, le bénéfice avant impôt de 478 millions de dollars US, en hausse de 174%, a été tiré par un levier d’exploitation positif provenant de la génération de revenus plus élevés et de la baisse des charges d’exploitation, ainsi que de la réduction des pertes de crédit, ce qui a entraîné un rendement record des capitaux propres tangibles de 19% et un ratio d’efficacité de 58,9%, un niveau jamais atteint depuis plus de dix ans. 

Ces résultats sont très positifs pour la croissance du Groupe Ecobank et reflètent la résilience du Groupe malgré les différents défis économiques. Ils démontrent également l’efficacité du modèle opérationnel diversifié de la banque, qui a un impact positif sur nos clients, alors que nous bénéficions de notre approche stratégique de « Conception centralisée, Distribution locale ». 

Ade Ayeyemi, directeur général du groupe Ecobank, en analysant la performance du Group a déclaré : « 2021 s’est avérée être une année de transformation pour Ecobank.

La Banque a fait des progrès significatifs avec ses priorités stratégiques et a fourni de solides retours commerciaux et financiers. Ainsi, nous avons augmenté nos revenus, sommes restés efficaces, avons amélioré la qualité du crédit, renforcé le bilan et, pour la première fois depuis 2016, notre conseil d’administration a recommandé le versement de dividendes aux actionnaires ».

Ade Ayeyemi a également observé : « Notre performance est portée par notre modèle opérationnel diversifié et notre détermination à accroître notre part de marché dans nos activités de financement du commerce, des paiements, des revenus fixes, des devises et des matières premières (FICC).»

Tout en remerciant tous les Ecobanquiers pour leur engagement indéfectible, il a ajouté en conclusion : « Les investissements réalisés pour faire de Ecobank un catalyseur crédible de l’activité économique pour les ménages, les entreprises et les gouvernements en Afrique ont renforcé notre optimisme pour 2022 et au-delà.

Cependant, dans un climat international incertain, marqué à la fois par la reprise économique mondiale post-Covid et par les conséquences déjà perceptibles de la guerre en Ukraine, nous restons très concentrés sur la poursuite de la conduite responsable de nos activités, et sur notre engagement envers les principes environnementaux, sociaux et de gouvernance. »

Avec une exécution continue de nos leviers stratégiques, notre Groupe est fermement positionné pour un succès continu, car nous restons engagés à continuer à fournir nos solutions innovantes financières et non financières afin de contribuer à mieux reconstruire les économies africaines.

Article précédentArticle suivant

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *