• NW TV 23 7
Société

Togo / décembre : recrudescence des accidents de la route, le Gal Yark inquiet

Décembre : le Gal Yark inquiet aux accidents de la route

Le Gal Yark Damehane déplore, malgré les multiples campagnes de sensibilisation, le bilan des accidents de la route ne s’améliore pas. Au Togo, ce mois décembre a été particulièrement meurtrier.

Les accidents de routes font assez de dégâts ces dernières années au Togo. Durant les trois semaines de ce mois de décembre 2022, plus de 400 accidents de circulation ont été enregistrés avec près de 1000 blessés et environ 50 morts. Des chiffres alarmants que déplore le ministre de la Sécurité.

La faute aux usagers ?

« Le mois de décembre a été vraiment meurtrier cette année. On a eu des semaines où on a enregistré jusqu’à 24, 25 morts. Le chiffre le plus bas qu’on a enregistré, c’est : 7 et 8 morts en une semaine« , a souligné le Gal Yark.

Les principales causes de ces accidents restent : les véhicules défectueux, téléphone au volant, vitesse excessive, surcharge, etc, :  “Pour les causes, c’est l’usager qui est toujours au centre de ces sinistres. Il ne porte pas de casque, il va trop vite, il est distrait sur sa moto ou au volant, a-t-il ajouté.

Une prise de mesures s’impose

Au premier semestre de 2022, 3 818 cas d’accident ont été enregistrés sur l’étendue du territoire. Pourtant, le gouvernement a consenti un énorme effort dans la construction de nouvelles voies de communication et dans l’amélioration des anciennes. À Lomé, On peut l’installation de feux tricolores et la construction de passerelles à certains endroits clés de la capitale, afin de permettre aux piétons de traverser la route en toute sécurité.

Lire aussi : Togo : Un mort et 5 blessés dans 2 accidents sur la route Lomé-Kpalimé

Alors que faire pour réduire le nombre de victimes ? Notons que des campagnes de Prévention routière ont été lancées récemment, mais restent peu. Il a également difficile de mettre en place un système de répression. C’est l’occasion pour nous de rappeler à tous l’adoption de la prudence sur nos routes. Surtout, évitons les comportements à risque.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.