Faits divers

Gendarme tué au Grand marché : voici ce qui s’est réellement passé

Danyigan : seul échoué au BEPC dans sa classe, il se donne la mort

Ce jeudi 02 juin 2022, le décès d’un gendarme togolais dans une attaque au couteau au grand marché de Lomé crée des remous sur la toile. Il s’agit là d’une affaire implicite nécessitant plus de détails.

Dans ce sens, le Ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général de Brigade Damehane YARK à travers un communiqué, est revenu sur les circonstances du meurtre.

Les deux agents des forces de sécurité dont le gendarme et son collègue policier, étaient déployés au sein du dispositif de sécurisation du grand marché d’Adawlato à Lomé. L’incident s’est produit au niveau de l’ancien restaurant Marox à Abattoir, aux environs de 12heures, par un « individu mal intentionné » de nationalité tchadienne.

Selon le communiqué du Ministre en charge de la Sécurité, le criminel est un certain  Aboubakar Mohamed Ousmane, âgé de 51 ans, vendeur de friperie et demeurant au Togo il ya plus de deux ans. « Au moment des faits, il s’est dirigé au poste situé à l’entrée du marché d’Atikpodji où il a dans un premier temps, poignardé par surprise un gendarme à la poitrine avant de blesser grièvement son second qui est un policier », a-t-il précisé.

Gendarme agressé mortellement

Ensuite, l’agresseur s’est saisi de l’arme de sa victime pour intimider la foule au lieu du crime. A en croire le Général de Brigade, Damehane YARK, « il a pu être maîtrisé grâce à l’intervention d’autres agents alertés par la population et avec le concours de celle-ci ».

Lire aussi : Drame : un Togolais poignardé mortellement en Turquie pour une affaire de portable

Dans la foulée, les deux agents blessés sérieusement par le Tchadien ont été immédiatement évacués au CHU Sylvanus pour des soins. « Malheureusement, l’un d’eux a succombé à ses blessures. Le second se trouve toujours en soins intensifs », peut-on lire dans le communiqué.

Sérieusement molesté par la population, le criminel, d’après le communiqué, « est conduit à la gendarmerie nationale qui a ouvert une enquête pour élucider les circonstances réelles de cet acte crapuleux ».

Enfin, il a réitéré l’engagement et la détermination des forces de défense et de sécurité « à assurer la protection des personnes et des biens en toutes circonstances et sur toute l’étendue du territoire national ».

Perside Katanga (Stagiaire)

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.