Actualités, Education

Grève du SET : le gouvernement exclut 137 enseignants grévistes

Grève du SET : le gouvernement exclut 137 enseignants grévistes

Le gouvernement a réagit à la grève du SET (Syndicat des Enseignants du Togo) qualifiée d’illicite par l’autorité. En effet, le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara, a signé un arrêté portant mesures administratives et excluant du cadre des fonctionnaires de l’enseignement cent trente-sept (137) enseignants.

« Il s’agit, pour l’essentiel, d’agents qui se sont illustrés de façon répétitive dans des agissements contraires aux exigences d’enseignants en s’obstinant à créer et à entretenir dans ce secteur crucial de la vie nationale qu’est l’éducation, des tensions et perturbations », a posté Gilbert Bawara sur son compte Twitter.

Lire aussi : Togo: « charlatanisme, comédie juridique », jusqu’où ira le bras de fer SET – Gouvernement ?

La décision est prise en application des textes en vigueur et précise que les enseignants exclus sont désormais mis à la disposition de l’administration générale, a-t-il précisé dans le post.

Pour le ministre de la fonction publique, les enseignants visés ont affiché un mépris aux lois en vigueur. Et ce, malgré les informations du gouvernement quant au défaut d’existence légale et de représentativité du Syndicat des Enseignants du Togo (SET).

De même, Gilbert Bawara accuse les enseignants virés de continuer « à faire montre d’une attitude de défiance envers l’autorité de l’Etat ». Il ajoute que les mesures administratives prises sont sans préjudice des autres dispositions applicables en cas de préavis ou de grèves illicites.

« Bien naturellement, nous demeurons disponibles et ouverts au dialogue avec tous les acteurs légalement constitués et nous réitérons la ferme volonté du gouvernement à poursuivre les efforts pour réformer et moderniser notre système éducatif », affirme M. Bawara.

Le ministre indique par ailleurs que le « gouvernement continuera sans relâche à agir pour répondre progressivement et durablement aux défis de ce secteur et aux préoccupations des acteurs dont les enseignants qui s’y dévouent admirablement ».

Article précédentArticle suivant

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *