Education

Grève des enseignants : les « missiles » du gouvernement continuent de dévaster

Grève des enseignants : les missiles du gouvernement continuent de dévaster

Le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara a, dans un communiqué sanctionné de nouveau des enseignants grévistes et gracié d’autres par la même occasion. Des décisions tombées sont issues du rapport du conseil de discipline en date des mois de mai et juin.

En effet, les « missiles » du gouvernement continuent de tomber dans la fonction enseignante suite à la grève du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) tenu en mars dernier.

Selon l’arrêté publié mardi, quatre fonctionnaires stagiaires ont été licencié pour manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie réagissant les fonctionnaires, notamment des actes d’incitation à la violence et à la désobéissance civile.

Ils sont accusés, selon le gouvernement, d’incitation à la révolte et avoir eu des agissements ayant entraîné des perturbations et troubles en milieux scolaires et dans certaines localités.

Lire aussi : Grève du SET : les enseignants « punis » par le gouvernement montent au créneau

Dans la sortie du ministre Bawara, d’autres enseignants radiés en mars dans la fonction enseignante ont été rétablit. 18 autres sont exclus temporairement pour une durée de 3 mois sans traitement pour manquements professionnels.

Également, 7 enseignants radiés en mars dernier pour presque les mêmes motifs sont rétablis dans le corps des fonctionnaires de l’enseignement.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.