Cultures

Kizz Daniel : Voici pourquoi le « Buga » a été arrêté en Tanzanie

Kizz Daniel : Voici pourquoi le « Buga » a été arrêté en Tanzanie

L’information avait créé un tollé sur la toile. L’artiste nigérian, Kizz Daniel, a été mis aux arrêts en Tanzanie, pour avoir refusé de prester lors d’un concert payant. La vidéo de son interpellation a fortement circulé sur les réseaux sociaux. Nous savons maintenant, les raisons de son refus de monter sur scène.

Une déception des fans de Kiss Daniel

Les fans de Kizz Daniel sont extrêmement déçus du comportement de leur star ce dimanche à Warehouse Old Nextdoor Arena en Tanzanie. Contraints de l’attendre jusqu’au petit matin, pour un concert live, le chanteur a refusé de prester à son arrivée. La raison : ses accessoires vestimentaires étaient indisponibles.

Effet, le promoteur du concert a affirmé lors d’une entrevue avec Daddy Freeze après l’arrestation, que l’auteur de « Buga » a refusé de se produire sur scène parce que les bagages contenant sa chaîne en or et d’autres accessoires n’ont pas été livrés à temps par la compagnie aérienne. Bien qu’il avait la chaîne au cou dans les loges, le chanteur a refusé de prester insistant sur le fait que tous ses accessoires devraient être disponibles pour le spectacle. Ce qui n’est pas le cas.

Lire aussi : Disparition mystique de Kendrick Lamar en plein concert ? (vidéo choc)

« Il a seulement dit que la compagnie aérienne n’avait pas apporté son sac, c’est pourquoi il ne peut pas jouer, car sa chaîne en or n’est pas là et il avait une bonne chaîne sur son cou, mais il voulait tout. Je lui ai apporté d’autres vêtements différents. Mais il a dit juste parce que la compagnie aérienne n’a pas apporté l’un de ses sacs, il ne peut pas jouer sans son or sur le cou », a-t-il dit.

Par ailleurs, le promoteur de la soirée a également révélé que son manager, Paulo, a supplié toute la nuit Kizz Daniel d’honorer le spectacle premium, mais il a été catégorique.

Pour l’heure, l’artiste est toujours retenu aux mains de la police tanzanienne. Affaire à suivre…

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.