• NW TV 23 2
Actualités

LGBTQIA+ : l’Australie autorise les adolescents à changer de sexe sans l’avis de leurs parents

changer de sexe

La loi sur le changement de sexe évolue en Australie. En début de semaine, l’État du Queensland a annoncé son intention d’autoriser les adolescents à changer de sexe sur le leur acte de naissance. Ceci sans l’avis de leurs parents.

En effet, lorsque les habitants dudit État souhaitent changer de sexe sur leur extrait de naissance, ils devraient subir une opération de réaffectation. Cependant, les nouveaux plans du gouvernement envisagent de supprimer l’exigence de la chirurgie.

D’après Mail Online, la nouvelle réforme permettra également aux nouveaux parents de ne pas mentionner le sexe sur les documents de leur nouveau-né. Tout cela afin de faciliter le changement de sexe lorsqu’il le souhaitera.

L’une des principales motivations du changement de loi est le coût de la chirurgie de réaffectation, qui n’est pas couvert par l’assurance-maladie et pourrait coûter environ 80 000 $. Si les nouveaux plans sont adoptés, plusieurs autres changements entreront également en vigueur.

Lire aussi : « Loi trans » : tout homme peut devenir femme et toute femme peut devenir homme en Espagne

Les enfants de plus de 16 ans pourront bientôt s’identifier légalement en tant que sexe différent sans consentement parental. Pendant ce temps, les enfants âgés de 12 à 15 ans auront besoin de l’autorisation de leurs parents pour modifier leur acte de naissance. Cependant, ils peuvent toujours saisir les tribunaux si leurs parents ne les soutiennent pas

Les critiques affirment déjà que l’auto-identification affecterait le droit à la vie privée dans les espaces réservés aux femmes tels que les toilettes, les vestiaires et les prisons.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.