• NW TV 23 2
Politique

Togo : le projet des filets sociaux et services de base appuie 191 communautés à Kara

le projet des filets sociaux et services de base appuie 191 communautés à Kara

Afin de permettre un meilleur accès des communautés les plus pauvres aux infrastructures socioéconomiques de base, le gouvernement a mis en place le projet des filets sociaux et services de base (FSB). Un projet financé par la Banque Mondiale et le Togo à hauteur de 22,7 milliards de francs CFA.

Mis en œuvre depuis 2019, le FSB en collaboration avec l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), accompagne 191 communautés dans la partie septentrionale du Togo.

Les infrastructures réalisées par le FSB

Faciliter l’accès aux infrastructures socioéconomiques de base aux populations vulnérables fait partie de l’un des priorités du gouvernement. Ainsi, plusieurs actions ont été déclenchées dans la région de la Kara après ciblage et la sélection des bénéficiaires en mai 2019.

En effet, quarante-quatre (44) villages répartis dans trente-trois (33) cantons bénéficient de la composante « infrastructures socioéconomiques de base » dont le montant total est estimé à plus de 1,056 milliard de francs CFA. Des microprojets qui sont identifiés par les communautés bénéficiaires elles-mêmes à travers l’accompagnement des animateurs communautaires et des formations en gestion à la base, ont démarré dans trente-et-un (31) villages.

Chaque microprojet a un budget prévisionnel de 24 millions de francs CFA. Ces microprojets en cours sont en réhabilitation et en extension avec notamment deux (02) Unités de soins périphériques (USP), deux (02) retenues d’eau et un (01) hangar de marché, onze (11) bâtiments scolaires, deux (02) centres communautaires, treize (13) forages photovoltaïques et deux (02) dalots.

Les composantes des différentes actions menées par FSB

La composante « cantines scolaires » a permis d’accroître l’accès des élèves des communautés bénéficiaires à des repas scolaires réguliers et d’améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles. Grâce à cette composante, 18.542 élèves de 62 écoles de la région ont bénéficié des repas chauds.

Pour la composante « transferts monétaires », elle a permis d’accroître les revenus des communautés les plus pauvres de la région en touchant 12.876 ménages de 144 communautés avec un coût de 670.260.000 francs CFA. Ces transferts monétaires ont sans doute amélioré les conditions de vie de ces communautés.

Notons que le FSB a déjà fait ces preuves dans la région des Savanes où d’importantes réalisations ont été effectuées, dans chacune des trois (03) composantes à savoir les infrastructures socioéconomiques, les cantines scolaires et le transfert monétaire.

lire aussi : https://actusalade.com/blog/ouganda-a-seulement-39-ans-elle-accouche-44-enfants/

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.