• NW TV 23 2
Evenements

Drame au Liban : le Togo y compte des victimes

violentes explosions

Le nombre de morts et de blessés s’accroissent toutes les heures. De nationalités diverses sont comptées parmi les victimes. L’on déplore aussi des blessés de nationalité togolaise.

Quel bilan pour les Togolais ?

Le nombre exact de Togolais touchés n’est pas encore connu. C’est en effet le ministre des Affaires étrangères togolais, Robert Dussey, qui a annoncé sur son compte twitter le cas des Togolais blessés. Il a ensuite déclaré que l’Etat togolais ne lésinera pas sur les moyens pour venir en aide à ses victimes. « Je souhaite un prompt rétablissement à tous les compatriotes blessés hier dans l’incendie à Beyrouth. Le gouvernement est à l’œuvre pour vous assister ».

Notons que le Togo entretient un rapport étroit avec le peuple libanais. Les échanges bilatéraux entre les deux pays ont toujours été conviviaux. Ce qui explique un tant soit peu une présence conséquente des Togolais au Liban et vice-versa.

Le Togo n’est pas le seul pays touché. On compte aussi plus d’une vingtaine de Français touchés. Le président Emmanuel Macron s’est donc déplacé sur à Beyrouth le jeudi 06 août afin d’apporter son soutien au peuple libanais. Il veut imposer son leadership dans une coordination de soutien et d’aide avec les autres pays pour permettre aux libanais de vite se remettre de cette tragédie.

L’aide vient de partout

Le gouvernement de Michel Aoun a déclaré l’Etat d’urgence dans tout le pays. Les soutiens viennent de partout et même d’Israël. Nous ne sommes pas sans savoir que le torchon brûle entre Beyrouth et Tel Aviv. Cependant, Benjamin Netanyahou a donc décrété une trêve et a proposé une équipe médicale pour aider la croix rouge libanaise.

La Banque Mondiale, qui avait déjà fait un prêt au Liban en avril, réétudie une nouvelle possibilité de prêt en vue de soutenir une population déjà brisée par une crise économique sans précédent.

Rappelons que le drame avait été occasionné par un incendie dans un entrepôt qui abritait du nitrate d’ammonium. « C’est un accident (…) les rapports préliminaires indiquent que c’est une mauvaise gestion de produits explosifs. C’est une très grave négligence qui s’est poursuivie pendant six ans », d’après les autorités libanaises. Beyrouth compte actuellement 137 morts, 5000 blessés et plus de 300 000 sans-abris.

lire aussi : https://actusalade.com/blog/madagascar-1-617-personnes-sans-logement-apres-un-incendie/

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.