Faits divers

Police togolaise : encore 04 malfrats résidents au Ghana pris en étau

encore 04 malfrats résidents au Ghana prirent en étau par la police togolaise

La Police nationale togolaise ne ménage aucun effort pour mettre hors d’état de nuire les individus mal intentionnés. De vols de motos en passant par le cambriolage des boutiques, la Police raconte les forfaits commis par ces 4 malfrats tous résidents au Ghana.

La Police relate les faits

Tout est parti d’un vol de moto commis à Lomé au quartier Awatame le 05 juillet 2021, et pour lequel le Commissariat du 9è Arrondissement de la ville de Lomé a été saisi. Les enquêtes ont permis d’interpeller le nommé Dogbera, 28 ans, togolais demeurant au Ghana.

Interrogé raconte la Police , ce dernier a déclaré appartenir à un réseau criminel dont 03 autres membres seront interpellés quelques jours plus tard. Il s’agit des nommés Assima, âgé de 26ans, Fosse Yao, âgé de 32 ans et Têko, âgé de 27 ans, tous togalais demeurants au Ghana.

De leurs propres déclarations, selon la police, ils sont organisés en deux groupes qui agissent aux ordres des nommés Augustin alias « Rasta » et Milo. Ils opèrent chaque nuit dans la zone d’Adidogomé avec deux (02) motos dont ils changent régulièrement les plaques minéralogiques, ceci afin de commettre des vols et cambriolages de boutiques.

Les infractions les plus récentes qu’ils ont avoué avoir commises sont, entre autres, le vol d’une moto « Apache » le 15 avril 2021 dans une maison non loin du marché Adidogome Assiyéyé, des vols répétés de bouteilles de gaz dans la station Sanol à Adidogome dont le plus récent date du 15 mai 2021, des vols à l’arraché de 05 téléphones portables dans l’enceinte du lycée technique d’Adidogomé dont le plus récent a été commis le 19 mai 2021, un vol de moto le 02 juin 2021 dans une maison à Awatame, le cambriolage d’une cafétéria à Wonyomé le 07 juillet 2021 où ont été emportés un poste téléviseur, des ustensiles de cuisine, des cartons de lait, des bouteilles de gaz et une somme de 50 000 F CFA …

La visite des lieux mentionnés a permis d’identifier les victimes qui ont confirmé les faits qu’ils avaient déjà déclaré auprès des services d’investigation.

Déclarer les forfaits

Les autres membres du réseau à savoir les nommés Augustin, Milo, Eli et Peter, dénoncés par leurs comparses et actuellement retranchés au Ghana, sont activement recherchés. Quant aux individus interpellés, ils seront présentés à Monsieur le Procureur de la République à Lomé pour répondre de leurs actes. 

Encore une fois, la Police Nationale adresse ses sincères remerciements à la population, et l’invite à toujours déclarer les forfaits dont elle peut être victime, ceci pour permettre un meilleur suivi à tous les niveaux ».

Article précédentArticle suivant

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.