Politique

Mali : « il faut régler le problème », les mots sans filtre d’Alpha Blondy à la CEDEAO

« il faut régler le problème », les mots sans filtre d’Alpha Blondy à la CEDEAO

Alpha Blondy demande aux chefs d’État de la CEDEAO de revoir leurs copies concernant les sanctions prises contre le Mali. Dans une sortie sur les réseaux sociaux, la star du reggae est revenue sur les sanctions de la CEDEAO contre le Mali.

Réviser vos copies, demande Alpha Blondy

« Je voudrais ce soir prendre la parole pour dire mon indignation contre la décision des sanctions prises contre le Mali et les maliens. Je voudrais m’adresser singulièrement à tous les présidents de la CEDEAO. On ne peut pas fermer toutes les frontières et bloquer les Maliens à la BCEAO. Ce n’est pas juste. Je vous demande de réviser vos copies »

Alpha Blondy a également fait savoir que les présidents de la CEDEAO, au lieu de prendre des sanctions contre le Mali, devraient plutôt aider les Maliens à lutter contre les djihadistes.

Vous êtes nos responsables, ça vous coûtait quoique chaque pays des 15 États membres de la CEDEAO donne 1000 soldats pour aider la junte militaire à se débarrasser des djihadistes et la BCEAO devrait financer cette opération.

Lire aussi : Mali : le Colonel Assimi Goїta rappelle tous ses ambassadeurs de l’espace CEDEAO

Et le BECEAO devrait financer cette opération, s’ils n’avaient pas d’argent comme d’habitude. Mais vous donnez l’impression que c’est parce que le Mali refuse la collaboration avec l’armée française qui fait appel à Wagner, les russes que vous prenez ces décisions.

Ne me dites pas que ce n’est pas vrai, parce que les coïncidences sont trop coincideuses. Ce n’est pas juste. En tant qu’africain et ambassadeurs de la CEDEAO pour la paix en Côte d’Ivoire, Je me permet de m’indigner d’une décision aussi arbitraire contre un peuple frère.

Vous ne ferez pas payer à tous les maliens, les erreurs de vos politiques. Depuis votre union africaine bidon bourré de marionnettes. – il faut régler le problème, ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on va baisser la température », s’est indigné la star du reggae.

Article précédentArticle suivant

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.