Actualités

Mali : « (…) notre partenaire stratégique sur le plan sécuritaire est la France », ça barde entre l’imam Dicko et Goïta

ça barde entre l’imam Mahmoud Dicko et Goïta

Les relations pourront se dégrader dans les prochains jours entre la junte malienne et l’opposition. En effet, dans une sortie l’imam Mahmoud Dicko, réaffirme la position de l’opposition malienne face à la junte.

L’opposition a annoncé la semaine dernière, qu’elle ne reconnaitra plus la légitimité d’Assimi Goïta et sa troupe à partir du 25 mars. Une déclaration à laquelle l’imam Mahmoud Dicko est revenu de long en large.

Mahmoud Dicko annonce la mise en place d’un collège des sages

Dans son message, l’homme religieux et politique a indiqué qu’il n’approuve pas la période de prolongation de la transition et la tension qui existe actuellement entre le Mali et ses partenaires.

« L’objectif est de mettre en place un collège des sages pour essayer de raisonner les autorités de transition. L’opposition ne reconnaîtra plus la légitimité des autorités à partir du 25 mars. La relation se dégrade avec la France. Il faut être réaliste même si certaines personnes proches du pouvoir ne souhaitent plus entendre parler de la France et veulent mettre fin à nos relations de manière brutale. » a déclaré Mahmoud Dicko, rapporté par l’Opinion.

« On ne peut pas vivre isolé alors que nous appartenons à des organisations régionales comme l’Union économique et monétaire ouest-africaine et avons un lien monétaire avec la France à travers le Franc CFA, ce qui lie nos administrations », a déclaré le président du Haut conseil islamique du Mali, à propos de la positon des autorités actuelles face aux sanctions.

Lire aussi : Mali : Faure Gnassingbé apporte son soutien à la junte pour une sortie de crise

Et de continuer, « il n’est pas interdit d’avoir une coopération militaire d’État à État, comme avec les États-Unis et la Russie, mais les partenariats doivent être assumés et clarifiés. Nous ne devons pas, non plus, oublier que notre partenaire stratégique sur le plan sécuritaire est la France. »

Pour rappel, l’influent imam malien est le pionnier qui a œuvré dans la chute du pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.