Economie

Nigéria :  le gouvernement interdit des mannequins étrangers dans les publicités

Nigéria :  le gouvernement interdit l'utilisation des mannequins étrangers dans les publicités

Au Nigéria, les mannequins étrangers et des voix off aux accents britanniques ne poseront plus dans les publicités nationales. Une décision prise par les autorités nigérianes notamment le Conseil de réglementation de la publicité du Nigéria (l’équivalent de l’ARPP en France).

L’objectif selon les autorités du pays, est d’encourager la promotion par des marques de la population locale et agir par conséquent sur la croissance économique.

« Toutes les publicités, tous les supports de communication marketing ciblés ou exposés sur l’espace publicitaire nigérian doivent utiliser uniquement des mannequins et des artistes de doublage nigérians », a déclaré Steve Babaeko, président du Conseil de réglementation de la publicité du Nigéria (ARCON).

Lire aussi : Bénin : l’Eglise catholique lance « ICTUS BANK », son institution financière

Une première dans le monde et saluée par les publicitaires du Nigéria. Ainsi, à part les campagnes déjà existantes, les entreprises qui n’obéiront pas à cette nouvelle règle tomberont sous le coup de la loi. Elles paieront une taxe de 100 000 nairas, soit approximativement 240 euros par modèle étranger employé dans une publicité.

Soulignons que l’initiative s’inscrit dans la continuité des lois déjà en vigueur qui imposaient aux entreprises de payer des taxes et des charges supplémentaires pour tous les employés étrangers qu’elles embauchaient.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.