Société

Nouvelle attaque au Nigéria : au moins 21 personnes tuées par des hommes armés dans une église

Le dimanche 05 juin 2022, les populations ont été victimes d’une nouvelle attaque au Nigéria. En effet, un groupe d’ assaillants
Nouvelle attaque au Nigéria : au moins 21 personnes tuées

Le dimanche 05 juin 2022, les populations ont été victimes d’une nouvelle attaque au Nigéria. En effet, un groupe d’ assaillants non encore identifiés a attaqué des fidèles dans une église catholique à Owo. C’est-à-dire dans le sud-ouest du Nigéria. 

C’était en fait, la fête de la Pentecôte à l’église catholique Saint-François. Selon un premier bilan communiqué lundi par les autorités locales, cette nouvelle attaque a fait au moins 21 morts dont des enfants et une quarantaine de blessés.

Une nouvelle attaque meurtrière 

En effet, les premiers tirs ont retenti à la mi-journée, lorsque les fidèles ont commencé à sortir de l’église. Cette nouvelle attaque, dénoncée comme un « meurtre odieux de fidèles » par le président nigérian Muhammadu Buhari n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

L’évêque ainsi que le gouverneur de l’État se sont immédiatement rendus sur place. Ce dernier a parlé d’un « dimanche noir » et d’une attaque « vile et satanique ». Le pape François lui-même, à Rome, a fait savoir qu’il « priait pour les victimes et pour le pays ».

Par ailleurs, Amnesty International a constaté lundi que « Ce qu’il s’est passé à Owo révèle l’impunité des groupes armés qui pullulent à travers le Nigeria ». L’ONG demande ensuite justice pour les victimes de cette attaque « qui dénote d’un total mépris de la vie humaine ».

Lire aussi : Un gendarme tué au Grand marché : voici ce qui s’est réellement passé

Des condamnations communes

Le monde politique nigérian a unanimement condamné ce drame, qui survient en pleine primaire de l’APC pour choisir son futur candidat à la présidentielle.

Le vice-président Yemi Osinbajo a fait le déplacement le lundi, ainsi que l’ancien gouverneur de Lagos, Bola Tinubu, qui a annoncé une grosse donation aux familles des victimes et à l’église d’Owo.

Notons que cette région  a été épargnée des attaques violentes ces dernières années comparativement à d’autres régions secouées par des attaques de groupes djihadistes.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.