Eglise : victime « d’abus de pouvoir », ce prêtre catholique se suicide

Eglise : victime « d’abus de pouvoir », ce prêtre catholique se suicide

Un drame est survenu dans la forêt de Rambouillet dans le centre-nord de la France. François de Foucauld, prêtre du diocèse de Versailles s’est suicidé dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2022.

D’après les raisons, le père François dénonçait l’abus de pouvoir et une contrainte au silence dans l’Eglise. Âgé de 50 ans, le Père François de Foucauld, prêtre depuis 18 ans a mis fin à ses jours. L’annonce a été faite par Luc Crepy, évêque de Versailles, à travers un communiqué. « J’ai la douleur de vous annoncer le décès du père François de Foucauld qui a mis fin à ses jours. Son corps a été retrouvé cette nuit en forêt de Rambouillet » a-t-il écrit, ajoutant partager « la peine de tous ceux qui ont pu le connaître et l’apprécier ».

Le père François de Foucauld était « prêtre depuis 18 ans » à Versailles, et a exercé « dans plusieurs paroisses du diocèse ». Il n’avait pas de mission depuis le mois de septembre, en raison « de difficultés dans l’exercice de son ministère », ajoute le communiqué.

Lire aussi : Une étude révèle que le célibat est dangereux pour la santé

Dans une tribune parue dans le journal La Croix en 2021, le père François de Foucaud estimait avoir été victime « d’abus de pouvoir » et faisait le vœu de « règles objectives de gouvernance » au sein de l’Eglise. Le père appelait alors à « libérer la parole » et à « considérer les témoins des abus de pouvoir » afin de « discerner progressivement ensemble, les règles claires et paisibles de gouvernance au sein de l’Eglise ».

CAF : La CAN Côte d'Ivoire 2023 reportée, les raisons

CAF : La CAN Côte d’Ivoire 2023 reportée, les raisons

Prévue pour se tenir du 23 juin au 23 juillet 2023, la CAN Côte d’Ivoire sera finalement repoussée en 2024. L’annonce vient de tomber par le président de la CAF, Patrice Motsepe depuis Rabat au Maroc.

En effet, la CAN ne se tiendra plus en 2023 selon la Confédération africaine de football qui évoque des raisons d’ordre météorologique et également des agendas sportifs prévus.

La saison pluvieuse bat son plein en Afrique de l’Ouest et ces dernières semaines, les inondations ont frappées la Cote d’Ivoire, le pays organisateur causant plusieurs dégâts humains et matériels.

Lire aussi : Beauté : Marlène Kouassi élue miss Côte d’Ivoire 2022

Aussi, selon l’instance africaine de football, des événements sportifs – notamment la Coupe du monde du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar – et le temps nécessaire à la préparation logistique de la CAN ne permettront pas d’anticiper la date de la Coupe d’Afrique 2023, qui doit débuter le 23 juin.

Une aubaine également pour les équipes et fédérations de se mieux préparer pour cette grande continentale de football.

Beauté : Marlène Kouassi élue miss Côte d’Ivoire 2022

Beauté : Marlène Kouassi élue miss Côte d’Ivoire 2022

Mlle Marlène Kouassi est élue miss en remplacement à Olivia Yacé, qui a porté la couronne pendant une année.

La finale de la 26è édition du concours miss Côte d’Ivoire s’est tenue dans la nuit du 02 au 03 juillet à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Une soirée riche en couleurs qui a vu la participation d’imminente personnalités venues de par le monde.

Parmi ces nobles, la miss monde 2022, Karolina Bielawska, Miss Monde Botswana, Miss Monde Afrique du Sud, Miss Monde Tunisie et Miss Monde Equateur, et la CEO de Miss Monde Julia Morley.

Ainsi, elles étaient au départ 27 candidates en lices pour la succession de la miss monde Afrique, Olivia Yacé. Après plusieurs épreuves, c’est finalement Marlène Kouassi Kany qui remporte la couronne.

A ses côtés pour ce nouveau mandat, elle est entourée de la 1ere Dauphine Diako Nassita et 2e dauphine Gnakpa Laurel respectivement miss Dimbokro et miss San-Pedro.

Lire aussi : Togo : Finale « C’est du Génie », 750 points et 500.000 F CFA empochés par l’UL

La nouvelle reine de beauté ivoirienne a été élue miss à Aboisso, une ville située dans le sud-est de la Côte d’Ivoire lors des préliminaires.

Une nouvelle aventure qui s’annonce à ses ambassadrices qui porteront pendant un an les couleurs de la Côte d’Ivoire.

Mondial Qatar 2022 : une technologie intégrée dans les ballons pour détecter les hors-jeu

Mondial Qatar 2022 : une nouvelle technologie pour détecter les hors-jeu

Une nouvelle technologie intègre le monde du football et sera appliquée au Mondial Qatar 2022. En effet, le monde du football connait de plus en plus des innovations. Après la sortie de la VAR pour détecter les fautes, hors jeu et autres au cours du jeu, une nouvelle technologie nait.

Cette nouvelle technologie utilise 12 caméras placées sous le toit du stade afin de suivre le ballon ainsi que chaque joueur (jusqu’à 29 points de données contrôlés 50 fois par seconde) ce qui détermine leur position exacte sur le terrain.

Les 29 points de données contrôlés comprennent les extrémités et membres pertinents pour l’analyse des situations de hors-jeu.

Comment ça fonctionne (Mondial Qatar 2022)

L’Al Rihla, le ballon officiel adidas de Qatar 2022 apportera une aide précieuse pour la détection des situations de hors-jeu délicates, étant donné qu’il contient un capteur d’unité de mesure inertielle (IMU). Ce capteur, placé au centre du ballon, envoie des données à la salle de visionnage 500 fois par seconde, permettant une détection très précise du moment exact où le ballon est joué.

En combinant les données provenant du ballon et des joueurs, et à l’aide d’une intelligence artificielle, la nouvelle technologie transmet automatiquement une alerte de hors-jeu aux arbitres vidéo. Ceci, à chaque fois que le ballon est reçu par un attaquant qui se trouvait en position de hors-jeu au moment où le ballon a été joué par un coéquipier.

Lire aussi : Mondial 2006 : Zidane explique enfin son coup de tête sur Materazzi

Avant d’en informer l’arbitre sur le terrain, les arbitres vidéo valident la décision proposée en vérifiant manuellement le moment de passe qui aura été déterminé automatiquement ainsi que la ligne de hors-jeu qui aura été elle aussi générée automatiquement. Ce processus ne prend que quelques secondes, ce qui permet de prendre des décisions plus rapides et plus précises sur les situations de hors-jeu.

Cette technologie résoudra t-il définitivement les hors jeu compliqués ? on le saura au Qatar 2022 qui fera le premier test.

Takuba au Mali : la force européenne a plié bagage

Takuba au Mali : la force européenne a plié bagage

La France par le biais de son état-major, a officialisé vendredi le départ de la force européenne Takuba au Mali. C’est au cours d’une conférence de presse que le général Pascal Ianni, porte-parole de l’état-major français a annoncé la nouvelle.

En effet, sur décision du pouvoir en place conduit par Assimi Goita, l’armée française quittera le Mali d’ici fin août après neuf ans d’engagement.

« La réorganisation du dispositif militaire français au Sahel (…) a conduit à la fin des opérations de (…) Takuba au Mali à compter du 30 juin », a indiqué Pascal Ianni.

« Outre le partage d’une appréciation de situation, des procédures communes et une fraternité d’armes ont été forgées », ajoute l’état-major français.

Lire aussi : Mali : le président autoproclamé depuis Abidjan porté disparu

Barkhane et Takuba témoignent de ce que « les Européens sont capables d’accomplir ensemble dans des environnements sécuritaires complexes », a-t-il poursuivi, assurant que « les leçons » de cette expérience opérationnelle perdureraient.

L’armée française aura quitté le Mali d’ici fin août après neuf ans d’engagement. Et la Minusma, prolongée d’un an, sera privée de soutien aérien. « La reconfiguration militaire en cours dans la région pourrait compromettre les efforts antiterroristes passés », ont souligné des experts de l’ONU dans un document obtenu par l’AFP.

Cameroun : un officier percute mortellement cette célèbre tiktokeuse

Cameroun : un officier percute mortellement cette célèbre tiktokeuse

Triste sort dans le monde des tiktokeuses camerounais. La célèbre influenceuse Aline Zogo du réseau social a rendu l’âme dans un accident de voiture dans la nuit du 29 au 30 juin.  

Selon les informations, la tiktokeuse est décédée des suites d’un accident de voiture survenu non loin du Palais de l’Unité à Yaoundé.

Elle a été percutée dans sa voiture Toyota Yaris par un officier de la DSP, (direction de la sécurité présidentielle). Le conducteur serait en état d’ébriété alors qu’il buvait du whisky au volant au moment du drame.

Lire aussi : L’artiste KS Bloom déclenche de nouveau une guéguerre entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire

A en croire la presse locale, des bouteilles vides de whisky ont été découvertes dans le véhicule de l’officier. Malheureusement, conduite à l’hôpital, la jeune femme, Aline qui était également enceinte n’a pas survécu à ses blessures. En effet, Aline était connue pour le charme qu’elle dégageait dans ses vidéos sur le réseau social Tik Tok.

Togo : l’Assemblée nationale apporte des modifications au processus de la décentralisation

Togo : l’Assemblée nationale apporte des modifications au processus de la décentralisation

L’Assemblée nationale a apporté jeudi, de nouvelles modifications au processus de décentralisation. C’était au cours de la 11è séance plénière de l’hémicycle, présidée par Chantal Yawa Djigbodi Tsègan, la présidente de l’institution.

Les travaux ont connu également la présence de Payadowa Boukpessi, ministre d’État, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires.

L’Assemblée nationale adopte deux projets de loi

En effet, unanimement, les parlementaires ont adopté deux projets de loi. Il s’agit de la loi portant sur la décentralisation et les libertés locales, et sur les attributions et fonctionnement du District autonome du grand Lomé (DAGL).

Ainsi, le premier projet de loi modifie une loi du 13 mars 2007, relative à la décentralisation et aux libertés locales, notamment en ses dispositions qui concernent les conseillers municipaux et régionaux.

« Ce projet de loi précise les dispositions relatives à la destitution du maire et de ses adjoints, le rôle de coordination dévolu aux conseils régionaux et réduit la durée des sessions des réunions des conseils municipaux et régionaux de quinze (15) à dix (10) jours maximums par trimestre », explique la représentation nationale.

Le second projet de loi, vient modifier une loi du 15 novembre 2019 portant attributions et fonctionnement du DAGL. En plus de préciser le cadre de coopération entre le DAGL et les 13 communes du Grand Lomé, le texte vient également étendre le champ de compétence du DAGL vis-à-vis des communes.

Lire aussi : Togo : l’Avenue Maman N’Danida devient Avenue d’Amoutivé, Fabre rebaptise plusieurs artères dans le Golfe 4

Les domaines concernés

Pour les élus du peuple, cette extension concerne des domaines notamment la salubrité publique, « dans l’ensemble de la capitale », et à d’autres comme « le soutien aux politiques d’égalité et d’harmonisation du développement de l’ensemble du territoire du district autonome ».

Le ministre Payadowa Boukpessi s’est également prononcé lors de la session. « Ce vote que l’Assemblée nationale vient de faire, concerne des réformes très importantes qui concernent les conditions d’exécution des compétences partagées entre l’État et les collectivités territoriales. Ces réformes concernent l’adressage des voies, la durée des sessions des conseils des collectivités territoriales de même que la création des groupes d’élus parmi les conseillers municipaux et régionaux ». Et d’ajouter ;

« En ce qui concerne le DAGL, les réformes concernent l’extension de ses compétences comme l’adressage ainsi que d’autres compétences. La mise en œuvre de ces nouveaux textes nous permettra de clarifier certaines dispositions et permettra que la décentralisation soit mieux comprise et qu’elle soit plus renforcée. Le gouvernement s’engage à mettre en œuvre ces lois et nous vous rendrons compte régulièrement de leur mise en œuvre ».

Avec togfirst.com

Que fait Emmanuel Adebayor en Russie ?

Voici pourquoi Emmanuel Adebayor est en Russie

L’ex capitaine des Eperviers du Togo, Emmanuel Adebayor est en terre russe depuis le 30 juin. Sur la toile, des questions se posent sur la présence de l’international togolais au pays de Vladimir Poutine.

En effet, Emmanuel Adebayor, n’est pas allé pour rencontrer Poutine. Il a été un invité spécial d’un évènement sportif. Il fait partie des prestigieuses personnalités invitées pour rehausser l’éclat des prix internationaux RB 2022 organisés ce jeudi 30 juin à Moscou, en Russie.

En effet, Adebayor a été un invité spécial de la cérémonie de remise des prix internationaux RB Prise 2022. Elle s’est déroulée ce jeudi 30 juin au Palais de gymnastique Irina Viner-Usmanova, situé dans le complexe Luzhniki à Moscou.

Lire aussi : Football : Adebayor porte une nouvelle casquette au sein de la CAF

 « Je suis très heureux d’être invité à cet événement, ce sera intéressant de trouver de nouveaux amis à Moscou, de parler de football et d’affaires », confie l’ancien buteur d’Arsenal, de Manchester City, etc.

De par le passé, l’Italien Alexandre Del Piero et le Portugais Luis Figo ont associé leur image à cet évènement.

Grève des enseignants : les missiles du gouvernement continuent de dévaster

Grève des enseignants : les « missiles » du gouvernement continuent de dévaster

Le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara a, dans un communiqué sanctionné de nouveau des enseignants grévistes et gracié d’autres par la même occasion. Des décisions tombées sont issues du rapport du conseil de discipline en date des mois de mai et juin.

En effet, les « missiles » du gouvernement continuent de tomber dans la fonction enseignante suite à la grève du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) tenu en mars dernier.

Selon l’arrêté publié mardi, quatre fonctionnaires stagiaires ont été licencié pour manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie réagissant les fonctionnaires, notamment des actes d’incitation à la violence et à la désobéissance civile.

Ils sont accusés, selon le gouvernement, d’incitation à la révolte et avoir eu des agissements ayant entraîné des perturbations et troubles en milieux scolaires et dans certaines localités.

Lire aussi : Grève du SET : les enseignants « punis » par le gouvernement montent au créneau

Dans la sortie du ministre Bawara, d’autres enseignants radiés en mars dans la fonction enseignante ont été rétablit. 18 autres sont exclus temporairement pour une durée de 3 mois sans traitement pour manquements professionnels.

Également, 7 enseignants radiés en mars dernier pour presque les mêmes motifs sont rétablis dans le corps des fonctionnaires de l’enseignement.

Ballon d’Or Africain : La CAF dévoile les 30 joueurs nominés

Ballon d’Or Africain : La CAF dévoile les 30 joueurs nominés

La Confédération africaine de football (CAF) vient de dévoiler la liste des joueurs nominés pour le ballon d’or africain 2022.

Au total, 30 joueurs en lice pour le titre du Joueur africain de l’année. Outre Sadio Mané, 4 autres Sénégalais sont présents du côté des Lions de la Téranga. Il s’agit de Edouard Mendy, Idrissa Gana Guéye, Nampalys Mendy et Saliou Ciss.

En effet, la cérémonie de remise est prévue sur le 21 juillet 2022. Selon l’instance africaine de football, les performances des joueurs seront comptabilisées entre septembre 2021 à Juin 2022.

Pour l’instant les grands favoris, selon plusieurs analystes sportifs sont l’attaquant sénégalais Sadio Mané suivi de l’égyptien Mohamed Salah. Rendez-vous le 21 juillet pour connaitre le super joueur de l’année.

La liste intégrale ci-dessous :

Lire aussi : Ballon d’Or Africain 2022 : Top 10 des favoris