Gabon : des autorités recevant Ali Bongo sous la pluie fait jaser

Gabon : des autorités recevant Ali Bongo sous la pluie fait jaser (vidéo)

C’est l’une des vidéos qui fait jaser cette semaine. Le président Ali Bongo a été reçu par des autorités locales sous la pluie à sa descente d’avion. C’était le mardi 27 septembre à l’aéroport de Port-Gentil du Gabon.

Le président gabonais est en tournée républicaine depuis quelques mois. Ce mardi, il a atterri à Port-Gentil alors qu’il pleuvait.

La vidéo de la scène apparue sur Twitter n’est pas passée inaperçue. En effet, dans la séquence qui dure quelques secondes, on peut apercevoir les autorités locales de la ville alignées sur la ligne jaune recevoir Ali Bongo sous la pluie. Ce dernier, accompagné de ses gardes rapprochés, est protégé avec un parapluie. Sur la toile, la vidéo a suscité une vague d’indignation.

Lire aussi : Sénégal : Un ex-conseiller au ministère de l’Emploi arrêté pour vol

« Pardon, venez reconnaître vos parents. Mais quelle image voulons-nous donner de notre nation ? Qu’avons-nous fait pour mériter une telle humiliation ? », écrit une internaute.

Cependant, pour certains, le respect du protocole n’a rien n’avoir avec la pluie. Le protocole d’État ne va pas s’arrêter parce qu’il pleut. Et compte tenu des mesures de sécurité du président, l’on ne peut pas permettre aux gens d’avoir des parapluies, il pourrait se produire un incident…, a répondu un autre.

Il faut noter également que dans la vidéo, on peut entendre un groupe de personnes chanté sous la pluie, au moment où Ali Bongo saluait les autorités locales.

Turquie : Que faisait Shéyi Adebayor dans son ancien club ?

Turquie : Que faisait Sheyi Adebayor dans son ancien club ?

L’ancien capitaine des Éperviers du Togo, Emmanuel Adebayor Sheyi est en visite à Turquie. Il s’est rendu dans son ancien club, le Başakşehir FK d’Istanbul. La visite a été rendue public mercredi par le club même.

“Emmanuel Adebayor, l’un des footballeurs emblématiques de notre équipe, a rendu visite à notre club. Rappelant de bons vieux souvenirs avec notre président Göksel Gümüşdağ. Adebayor a bu son café turc préféré”, peut-on lire sur le compte Twitter du club.

Lire aussi : Qatar 2022 : Adebayor, Mbappé …, New World TV dévoile ses consultants à la Coupe du monde

La raison de la visite n’a pas été rendu public. Néanmoins, la star togolaise a exprimé sa joie de se retrouver dans la ville et d’y retrouver d’anciens coéquipiers.

“C’est un plaisir absolu d’être de retour en terrain connu avec une équipe qui m’a fait me sentir comme une famille. Merci pour l’accueil chaleureux et beaucoup d’amour à tous les membres d’Istanbul Başakşehir F.K.”, a écrit la star togolaise du football.

Pour rappel, Adebayor Sheyi avait joué pour le club du Başakşehir FK durant trois saisons, (2016 à 2019) au cours desquelles, il a marqué 28 buts en 76 matchs.

Togo : Un mort et 5 blessés dans 2 accidents sur la route Lomé-Kpalimé

Togo : Un mort et 5 blessés dans 2 accidents sur la route Lomé-Kpalimé

Deux graves accidents ont été signalés sur la Nationale numéro 5 dans la matinée de ce jeudi 29 septembre 2022. L’information a été rapportée par nos confrères d’AfreePress.

Un mort et cinq blessés, c’est le bilan du drame survenu ce matin. Aux alentours de huit heures, un premier accident dans le secteur d’Avenou, causé un camion lourd a tué un conducteur de moto. D’après notre source, les deux engins roulaient en direction de Lomé quand le malheur s’est produit.

À quelques mètres du drame, plus précisément au niveau du carrefour Franciscain (Adidogomé) un second accident a été signalé. Selon les informations, un véhicule roulant à vive allure également en direction de Lomé serait la cause du drame. Le conducteur de la voiture personnelle a quitté sa trajectoire pour malheureusement, renversé cinq personnes. Il finit sa course dans une boutique. Les sapeurs sont rapidement descendus sur les lieux pour évacuer les blessés.

« Nous étions en train de traverser la route. Un conducteur de taxi moto s’est arrêté pour nous faire signe de passer. À peine arrivés au milieu de la route, nous avons vu le conducteur arrivé à vive allure. En voulant nous éviter, il a dû dévier de l’autre côté de la route. Il a malheureusement ramassé quatre motos qui venaient de Lomé avant d’atterrir dans une boutique », a confié un témoin du drame.

Lire aussi : Bénin : 2 voitures percutent la clôture de la présidence

Au micro de nos confrères, les usagers de la route Lome-Kpalimé ont invité les autorités communales à accélérer l’installation des deux tricolores sur cette voie, afin de réduire les accidents.

C’est l’occasion pour nous également de rappeler à tous les conducteurs d’engins motorisés de faire plus preuve de prudence sur nos routes

Togo : Un voleur de couvercles d’égout et d'autres faussaires épinglés par la Police

Togo : Un voleur de couvercles d’égout et d’autres faussaires épinglés par la Police

La Police nationale a de nouveau réussi un coup de maitre au cours de ses opérations. Dans une sortie sur les réseaux sociaux, elle a publié une série d’arrestations de faussaires et de voleurs. Il s’agit d’un voleur de couvercles d’égout, des bandes de cambrioleurs et détenteurs de faux billets.

Pour le vol des couvercles d’égouts, il s’agit du nommé Koffi A. qui a été surpris par une patrouille de la DCPJ avec un couvercle d’égout arraché sur l’avenue Léopold SEDAR SENGHOR. Ce dernier, selon la Police a arraché 36 grilles avaloirs et bouches d’égout. Il les vend ensuite à un receleur nommé Boris A qui est un collecteur de ferraille.

« La même patrouille a surpris dans la nuit du 25 au 26 septembre 2022, aux environs de 01heure, un binôme qui transportait à dos de leur moto, un colis suspect. Lors de leur interpellation, l’un d’eux a réussi à prendre la fuite abandonnant sur place le nommé Komi A., la moto et le colis suspect renfermant des pagnes et divers objets », a ajouté la Police.

La police a démantelé un réseau de faussaires

Également, la Police a arrêté des faussaires détenteurs de faux billets. Selon les infos, ces derniers ont payé du carburant dans une station-service à Lomé et ont pris la fuite après avoir remis 4 faux billets de 10.000F. Une fouille dans leurs domiciles a permis de découvrir et de saisir 860.000 Fcfa en faux billets.

Lire aussi : Togo : des voleurs de voiture arrêtés par la police

Pour finir, la Police a annoncé avoir démonté un réseau de cambrioleurs tous de nationalité togolaise. Interpellés après le cambriolage d’un magasin sis au quartier Aguiarkome, ces derniers ont reconnu avoir commis plusieurs cambriolages dans les quartiers Totsi, Djifa Kpota, Adakpamé, Tokoin-Cerfer, Ahadji Kpota, Anfamé, Sogbossito, Assiganto et Aguiarkomé.

La perquisition de leurs domiciles a permis de saisir des pieds de biche, des pioches, des tissus de bazin, des bouteilles de gaz et de liqueur.

Nouvelles sanctions de la CEDEAO contre la Guinée : le Mali "se désolidarise"

Nouvelles sanctions de la CEDEAO contre la Guinée : le Mali « se désolidarise »

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a de nouveau sanctionné la Guinée de Doumbouya le 22 septembre dernier à New York.

Dans un communiqué lu à la chaine nationale mercredi, le Mali a apporté son soutien à la Guinée. Le communiqué lu par le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du gouvernement du Mali, indique que le Mali se désolidarise de ces sanctions de la CEDEAO.

Les sanctions de la CEDEAO

« Le gouvernement de la Transition a pris connaissance du Communiqué final du Sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), tenu le 22 septembre 2022 à New York sur la situation au Mali et en Guinée », a déclaré Maïga.

En effet, les dirigeants ouest-africains réunis, jeudi 22 septembre courant, à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, ont décidé une série de sanctions visant certains responsables guinéens.

« Le gel des avoirs financiers » et « l’interdiction de voyager » sont les « sanctions ciblées à l’encontre des personnes et groupes de personnes » ou encore « les membres des autres institutions de la transition et toute autre personne cherchant à empêcher le retour à l’ordre constitutionnel en Guinée dans un délai raisonnable », avait indiqué la CEDEAO.

Le soutien du Mali

Le porte-parole du gouvernement malien, souligne que « compte tenu de la solidarité et de la fraternité entre le Mali et la Guinée, le gouvernement de la Transition décide de se désolidariser de toutes les sanctions illégales, inhumaines et illégitimes prises à l’encontre de la République sœur de Guinée et ne leur réservera aucune suite, d’adopter, si nécessaire, des mesures pour assister la République de Guinée, afin d’annihiler les conséquences de ces sanctions inutiles contre le peuple et les autorités de la Guinée ».

« Le gouvernement de la Transition souligne que l’objectif de la CEDEAO est d’améliorer les conditions de vie des populations et non d’adopter des sanctions contre-productives les affectant » a-t-il poursuivi.

En outre, le gouvernement du Mali note que « les transitions politiques ne résultent que de la mauvaise gouvernance. En conséquence, les autorités de Transition méritent d’être accompagnées par la CEDEAO pour mener des réformes politiques et institutionnelles qui contribueraient à renforcer la bonne gouvernance et la stabilité ».

Lire aussi : 62e anniversaire du Mali : « C’est le jour de souvenir de notre dignité retrouvée… », Assimi Goïta

Enfin, le gouvernement malien exprime « sa solidarité indéfectible et son ferme soutien au peuple frère et au gouvernement de la République de Guinée dans leur engagement à jeter les bases d’une refondation de l’Etat guinéen à travers des réformes politiques et institutionnelles nécessaires à un retour apaisé, crédible et sécurisé à un ordre constitutionnel normal ».

Le colonel Abdoulaye Maïga affirme, toutefois, que  » le gouvernement de la Transition reste ouvert, dans le respect mutuel et dans la cadre du panafricanisme, à toutes les initiatives sincères de recherche de solutions aux défis relatifs à la stabilité, à la paix et à la sécurité de notre sous-région ».

Une vidéo d'élèves sauvagement fouettés indigne la toile

Une vidéo d’élèves sauvagement fouettés indigne la toile

Une vidéo apparue sur Twitter et qui compte déjà près de 200.000 vues secoue la toile. On peut y voir un homme, probablement un enseignant, battre sauvagement des élèves dans la cour de l’école.

Des élèves couchés à même le sol et fouettés violemment avec une corde blanche, c’est ce qu’on voit dans la séquence qui fait le tour des réseaux sociaux. La scène se passe au Cameroun dans une école privée de Yaoundé. D’après les informations de la BBC, l’un des responsables affirme que les élèves étaient punis pour leur retard.

Cette scène qualifiée de violente, n’a pas du tout été appréciée par la majorité des internautes.

« Nous devons vraiment mettre fin à la violence à l’école. C’est un abus », a écrit un utilisateur de Twitter. « C’est pourquoi l’Afrique a tant de dictateurs. Nous avons peur de remettre en question l’autorité, même lorsque cette autorité a tort », a écrit un autre.

Lire aussi : USA : Une Femme Porte Plainte Contre Dieu Et Gagne Le Procès

À en croire, un commentaire sous le post, l’un des élèves serait gravement blessé et hospitalisé. Ses parties intimes seraient touchés par le fouet.

Cependant, quelques-uns trouvent appropriée la punition. D’aucuns affirment que c’est parce qu’ils ont été fouettés ainsi, qu’ils sont devenus disciplinés, ordonnée et concentrés sur leur étude. Compte tenu de la sensibilité de la vidéo, nous avons jugé ne pas la publier dans l’article.

États-Unis : Quand Joe Biden s'adresse à une parlementaire décédée et crée la polémique (vidéo)

États-Unis : Quand Joe Biden s’adresse à une parlementaire décédée et crée la polémique (vidéo)

Le président américain, Joe Biden, vient de relancer le débat sur son état de santé mentale. Lors d’un discours ce mercredi 28 septembre, l’homme âgé de 79 ans, s’est adressé à une parlementaire républicaine décédée, mettant ainsi la Maison Blanche dans une nouvelle sauce.

Un moment de malaise pour les proches de Joe Biden. Le président américain a une nouvelle fois, poussé, sa porte-parole à éteindre un début de polémique.

Lors d’une allocution consacrée à la lutte contre l’obésité et l’insécurité alimentaire, le chef d’État américain s’est interrogé sur l’absence de l’ancienne membre de la Chambre des représentants, Jackie Walorski. Cette dernière, très engagée dans la lutte contre la malnutrition, était décédée dans un accident de voiture en août dernier. Ce que semble oublié Joe Biden.

Lire aussi : Conflit en Ukraine : Le Togo cité dans l’affaire des référendums controversés russes 

« Où est Jackie ? », a-t-il lancé devant le public.

Cette question a naturellement interloqué les journalistes. En effet, la Maison Blanche avait publié dans un communiqué que le président se disait choqué et attristé après la mort de Jackie. Aurait-il oublié ?

Interrogée sur la question, Karine Jean-Pierre, sa porte-parole, n’a pas réellement répondu. Selon elle, Joe Biden pensait très fort à la défunte lors de cet événement auquel elle avait contribué.

Drame : L'effondrement d'un immeuble de pr0stituées fait plusieurs morts

Drame : L’effondrement d’un immeuble de pr0stituées fait plusieurs morts

Grave incident à Lagos ce 23 septembre 2022 avec l’effondrement d’un immeuble. Une travailleuse de s€xe et son client ont été retrouvés morts après que l’immeuble dans lequel ils se trouvait, s’est effondré.

L’effondrement d’un immeuble situé à Oye Sonuga Street (Nigéria), a fait plusieurs morts dont une prostituée et son client. Les responsables des urgences ont révélé que la fille et son client étaient en pleins ébats sexuels quand l’incident s’est produit. Ils étaient nus lorsque leurs corps ont été retrouvés, a déclaré un des responsables de l’enquête.

« Nous avons été choqués par ce que nous avons vu sur les lieux. Les deux dernières victimes dont les cadavres ont été retrouvés avaient en fait des rapports se..xu.els. L’homme était au-dessus de la pro..stit.uée quand le bâtiment s’est effondré. Ils sont tous les deux morts ».

Lire aussi : Du jamais vu, une entreprise construit un immeuble de 10 étages en moins de 2 jours

Les premiers résultats de l’enquête ont révélé que l’immeuble était un motel et que les victimes étaient en fait des pro.stitu..ées.

« L’endroit était utilisé comme Club House/Motel et les victimes étaient en fait des pr0sti.tuées ; la dernière femme que nous avons récupérée était avec un homme. Ils passaient un bon moment quand nous les avons récupérés », a-t-il ajouté.

Des élèves de primaire victimes d'un empoisonnement collectif

Drame : Des élèves de primaire victimes d’un empoisonnement collectif

Plusieurs élèves d’une école primaire camerounaise ont été évacués dans le centre de santé le plus proche suite à un malaise générale. L’information est rapportée par le média Cameroon Web, ce 28 septembre 2022. La piste d’empoisonnement collectif a été évoquée. 

En effet, les élèves concernés sont tous en classe de CM1. Ils auraient mangé quelque chose alors qu’ils célébraient l’anniversaire d’un de leur camarade. 

« La seule certitude qu’il y a pour l’instant, c’est que les enfants ont consommé quelque chose qu’ils n’auraient pas dû prendre. En attendant de le savoir, les parents prient pour que le pire ne leur arrive pas », rapporte Cameroon Web.

Certaines sources souhaitent d’interdire l’organisation des anniversaires dans les écoles. En attendant d’en savoir un peu plus, les enfants reçoivent les soins appropriés à l’hôpital de district de Foumbot.

La thèse de l’empoisonnement collectif n’a pas encore été confirmée par aucune autorité compétente. 

Conflit ukrainien : départ immédiat des américains en Russie, la raison

Conflit ukrainien : départ immédiat des américains en Russie, la raison

La tension monte au jour le jour entre l’Ukraine et la Russie et par ricochet aux Etats-Unis, l’un des soutiens de l’Ukraine. L’on se demande à quand la fin de ce conflit ukrainien. Dans son soutien à l’Ukraine, les Etats Unis, dans une sortie par leur ambassade en Russie, demande encore une fois, la sortie immédiate de ses ressortissants.

Sommer de quitter dans les plus brefs délais, l’ambassade évoque une possible conversion de ses ressortissants en soldats russes.

« La Russie peut refuser de reconnaître la citoyenneté américaine des binationaux, leur refuser l’accès à l’assistance consulaire américaine, empêcher leur départ de Russie et enrôler les binationaux pour le service militaire ».

Visiblement, les Etats-Unis craignent la « prise en otage » de ses ressortissants dans l’armée ou encore des américains qui deviennent carrément russe. Pour cette raison, le pays de Joe Biden demande la sortie dans un bref délai de ses ressortissants.

Lire aussi : Conflit en Ukraine : Le Togo cité dans l’affaire des référendums controversés russes 

La diplomatie américaine en Russie a également fait savoir que quitter la Russie est devenu de plus en plus difficile avec le remplissage des vols et la fermeture des frontières par les troupes de l’armée. « Ceux qui résident ou voyagent en Russie doivent quitter la Russie immédiatement tant qu’il reste des options de voyage commercial limitées », a-t-elle ajouté.