Santé : consommer une bière par jour, produit un effet positif à l’organisme

Santé : consommer une bière par jour, produit un effet positif à l’organisme

Saviez-vous que consommée avec modération, la bière se révèle une arme incontestable pour l’organisme? C’est la réponse à cette grande question que les chercheurs nous apporte à travers ces lignes.

En effet, d’après une étude menée par des chercheurs de l’Université de Lisbonne, la consommation d’une bière par jour serait bénéfique pour la santé. Plus précisément, elle participerait à améliorer la diversité du microbiote intestinal (ensemble de micro-organismes qui jouent un rôle essentiel dans notre digestion, notre système immunitaire et santé neurologique). En effet, il est admis que plus cette diversité est importante, mieux on se porte.

Après analyses menées sur des échantillons de sang et matières fécales de 22 hommes soumis à l’expérience, les chercheurs ont constaté une diversité microbiotique beaucoup plus améliorée. Eh oui! ces hommes ont consommé une bière de 33 cl pendant 4 semaines non-alcoolisée pour certains et contenant 5% d’alcool pour d’autres. Les chercheurs attribuent ces effets positifs au polyphénol des nutriments issus du malt et du houblon qui contiennent des antioxydants.

Lire aussi: Une étude confirme que se laver tous les jours n’est pas bon pour la santé

Enfin, il a été révélé que la consommation d’une bière par jour alcoolisée ou non ne causait pas l’augmentation corporelle ou de la matière grasse.

Danyigan : seul échoué au BEPC dans sa classe, il se donne la mort

Danyigan : seul échoué au BEPC dans sa classe, il se donne la mort

Un nouveau drame vient d’être enregistré dans le système éducatif togolais, notamment à Danyigan. Il s’agit d’un candidat au Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) qui s’est suicidé. Pour raison, il est le seul élève ajourné dans sa classe.

Selon les informations relayées par le site l’Opinion, le jeune garçon nommé Eyram (nom prêté) s’est suicidé dimanche. Il a été retrouvé mort suspendu à un arbre dans la brousse. Informe le site. Il est seul élève échoué de la classe au CEG Danyigan dans la préfecture d’Akebou.

Lire aussi : Lagune de Nyékonakpoè : un corps sans vie repêché ce mercredi

Probablement abattu par le sort, il a décidé de mettre fin à sa vie.

https://actusalade.com/nabankaha-bouc-comme-chef-village-photo/

Burkina Faso : un mendiant construit un duplex d’un montant colossale

Au Burkina Faso, au pays des hommes intègres, un mendiant vante ses prouesses pour avoir construit un duplex de plus de 42 millions grâce à la mendicité.

L’information secoue la toile actuellement. Comme quoi il n’y a pas de sots métiers, le nommé Mahamoudou Barry âgé de 54 ans et père de 4 enfants, le témoigne à travers sa mendicité.

Lire aussi : NABANKAHA : Un bouc comme chef du village (photo)

 » j’ai commencé ma mendicité au Sénégal, le Niger, le Mali, la Guinée-Conakry et enfin la Côte d’Ivoire. Dans la vie tout est possible. Je voulais dire aux gens Il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que de sottes gens. Tous les métiers sont dignes d’intérêt. Seules les personnes qui les dénigrent sont condamnables. DIEU merci, aujourd’hui je pris ma retraite et je vie tranquillement chez moi avec ma petite famille et personne ne peut se comparer à moi dans le quartier. Même ceux les fonctionnaires ne peuvent pas construire cette maison même en 4o ans de leurs services. Je suis fier de moi. »

Le mendiant Mahamoudou Barry
Une étude révèle que le célibat est dangereux pour la santé

Une étude révèle que le célibat est dangereux pour la santé

Une récente étude révèle que le célibat pourrait avoir des répercussions dangereuses pour la santé surtout chez l’homme.

Le célibat est l’état légal d’une personne qui est en âge de vivre en couple ou de se marier, mais qui n’a pas de conjoint dans sa vie sentimentale ou sexuelle. Il peut aussi inclure, les personnes mariées (séparées ou non) et les divorcés qui ne cohabitent pas avec un conjoint, les veufs et veuves.

Anne Vingggaard Christensen, une chercheuse danoise est l’auteure de cette découverte. Elle a effectué des recherches sur des malades ayant subi une opération du cœur. Ainsi, ceux et celles qui sont célibataires ont moins de chance de survivre durant l’année qui suit leur opération du cœur (pour divers motifs).

Anne Vingggaard Christensen a poursuivi en établissant également que les hommes célibataires étaient plus « à risques » que les femmes. Evoquant des raisons d’ordre sociologique, la chercheuse, dans ses explications, indique que les hommes sont par nature plus susceptibles de se reposer sur leur moitié lorsqu’ils sont souffrants. Cela corrobore le fameux mythe de l’homme malade qui se plaint et retombe en enfance.

Lire aussi : Monkeypox, le nouveau virus détecté chez les homosexuels ?

Alors que c’est tout le contraire chez les femmes. En effet, les femmes supporteraient beaucoup plus facilement la maladie, la douleur et les contraintes physiques. Biologiquement et sociologiquement, elles sont plus fortes que les hommes. Elles s’occupent plus d’elles-mêmes lorsqu’elles sont souffrantes.

Somme toute, le célibat, dans les deux cas est un facteur aggravant qui met souvent en péril la rémission des patients après une opération lourde, ou une maladie grave.

BAC Togo : le ministre Majesté Ihou Wateba limoge un superviseur

BAC Togo : le ministre Majesté Ihou Wateba limoge un superviseur

M. Yawogan Mensah, Prof des mathématiques à l’Université de Lomé a été demis de sa mission de superviseur du baccalauréat deuxième partie (Bac Togo) en cours.

Pour raison, le superviseur a refusé l’accès aux salles du centre d’écrit du lycée d’Agbodrafo au préfet des Lacs qui est un co-organisateur du baccalauréat au Togo.

« En attendant que vous nous adressiez, sous 72 heures, une lettre d’explication circonstanciée sur vos comportements préjudiciables au représentant du pouvoir central au niveau déconcentré, nous vous signifions que vous êtes relevé de vos fonctions de superviseur du baccalauréat en cours dès réception de la présente », a indiqué la note par le Prof Wateba.

Lire aussi : Education: des collégiennes tombent en transes collectives dans un lycée

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche informe que Essohouna Tchazim, docteur en anglais, en service à la commission nationale d’homologation des diplômes, grades, titres et certificats au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche est désigné pour assumer les charges du superviseur au lycée d’Agbodrafo.

La décision a été aussi notifiée au ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement du territoire et au préfet des Lacs.

Un bouc comme chef dans le village de NABANKAHA

NABANKAHA : Un bouc comme chef du village (photo)

Dans le village de NABANKAHA dans le département de Ferkéssedougou, en Côte d’Ivoire, c’est un chef pas comme les autres qui surveille la localité. Il s’agit d’un bouc qui règne depuis une quinzaine d’années dans le village et abrite plus de 100 âmes.

Dans ce village composé d’une centaine d’habitants, le bouc est le garant de la tradition et veille sur tout le village.  

« Le bouc qu’on a gardé, c’est lui le chef du Village. Nous le considérons comme un homme. Si demain, il n’est pas là, il faut chercher un autre. Il y a ses enfants, on peut mettre un et puis lui, il va partir… Si on n’avait pas mis ce bouc là, les génies vont nous fatiguer » a déclaré Sagamougou Silué, natif du village et qui assure le rôle de notable.

Le Bouc, chef du village

Pour les villageois, c’est un honneur d’avoir un bouc comme chef et souhaitent voir dans toutes les contrées de la Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Nigéria : Un « Sorcier » Aperçu Au Sommet D’un Pylône De Haute Tension

Mondial 2006 : Zidane explique enfin son coup de tête à Materazzi

Mondial 2006 : Zidane explique enfin son coup de tête sur Materazzi

Nous sommes en Allemagne à Berlin en 2006, la France de Zinedine Zidane disputait la finale de la Coupe du monde avec l’Italie. Les deux équipes étaient à égalité (1-1) avec un pénalty à la Panenka marqué par le capitaine de l’équipe d’antan Zidane et le but égalisatrice marqué par le défenseur Marco Materazzi.

Alors que tous les regards sont rivés sur le match très serré, un évènement tout à fait inattendu va se produire. Sur les écrans on voit le dossard 10 des Bleus donne un coup de tête dans le torse de Materazzi et sera exclu par l’arbitre. Qu’est ce qui s’est passé, s’interrogent journalistes, supporters et autres.

Les commentaires sortent de tout bord. Chacun raconte ses théories. Materazzi aurait insulté sa mère, l’aurait traitée de terroriste etc. 16 ans après, Zidane donne la vraie version des faits.

Zidane explique son coup de tête

En effet, l’ex entraineur du Réal de Madrid lors de ses 50 ans d’anniversaire, a accordé une interview au média l’Equipe. Dans ses propos celui qui est appelé ZZ a raconté la vraie histoire derrière son coup de tête à Materazzi.

Lire aussi : Kylian Mbappé : « Je suis français et il y a ce côté sentimental de quitter mon pays qui aurait été difficile »

“Ce jour-là, ma maman est très fatiguée. J’ai plusieurs fois eu ma sœur au téléphone dans la journée. Je sais que maman n’est pas bien mais ce n’est pas très grave non plus. Ça m’interpelle néanmoins. Je reste quand même concentré. Mais ce sont des choses qui se bousculent.

La pression ceci, cela. Lui (Materazzi, nldr), il ne me parle de ma mère. Il a souvent dit qu’il n’avait pas insulté ma mère. C’est vrai. Mais il a insulté ma sœur, qui était auprès de ma maman à ce moment-là. Sur un terrain, il y a déjà eu des insultes.

Tout le monde se parle, parfois mal, tu ne fais rien. Là, ce jour, il s’est passé ce qui s’est passé. Il a déclenché quelque chose en parlant de ma sœur Lula. L’espace d’une seconde. Et c’est parti. Mais après, il faut accepter.”, a expliqué Zidane lors de l’entretien.

Concert de casseroles au Sénégal : le geste de ce taxi fait jaser

Concert de casseroles au Sénégal : le geste de ce taxi fait jaser (vidéo)

La capitale sénégalaise a vibré au son d’un concert de casseroles mercredi pour envoyer un message au président de la République Macky Sall. C’est sur l’initiative de l’opposant Ousmane Sonko, leader de Pastef. Un appel que les sénégalais ont répondu en envahissant les rues de la capitale.

Tapant ustensiles de cuisine, klaxons, l’appel a été observé un peu partout en commençant par l’université Cheikh Anta Diop.

Dans la foulée, le geste de manifestation d’un taxi a retenu l’attention et fait jaser sur la toile. En effet, le conducteur de la voiture n’ayant pas le temps de sortir et se manifester en bon et du forme, à attacher le couvercle d’une marmite au derrière de sa voiture. Une vidéo captée et massivement partagée sur la toile.

Lire aussi : Ce footballeur surpris en flagrant délit d’adultère (vidéo)

Ce mouvement de protestation est intervenu après que l’opposant estime que Macky Sall a des intentions de briguer un troisième mandat présidentiel.

« Que tout le Sénégal bruisse et que Macky Sall comprenne que les Sénégalais ne sont pas d’accord avec ses velléités dictatoriales ni avec son projet funeste de troisième mandat », a déclaré Ousmane Sonko lundi.

Coupé décalé : la Côte d'Ivoire perd un célèbre Dj

Coupé décalé : la Côte d’Ivoire perd un célèbre Dj

C’est une triste nouvelle qui vient d’assombrir de nouveau le showbiz ivoirien particulièrement le Coupé décalé. Koddy Bouo Brice alias Brico Dj, l’un des pionniers du mouvement coupé décaler a rendu l’âme.  Il est décédé dans la matinée de ce jeudi 23 juin 2022 des suites d’une insuffisance rénale qui le rongeait depuis plusieurs années. L’artiste chanteur et Dj a déposé les micros pour un repos éternel.

Ainé d’une famille de quatre enfants, il est né le 30 novembre 1982 à Daloa en Côte d’Ivoire. En 2005 il sort son premier album nommé « Gloire à Dieu » composé de 6 titres. Deux ans plus tard, il ressort un second album qu’il baptise « Renaissance ».

Lire aussi : Togo : Dr Michel KODOM frappé par un deuil

Cette triste disparition fait réagir plusieurs artistes sur la toile, lui rendant un vibrant hommage. Nos condoléances à toute sa famille et le monde du showbiz ivoirien. Adieu l’artiste.

Mondiaux de natation 2022 : cette nageuse perd connaissance en pleine compétition

Mondiaux de natation 2022 :  cette nageuse perd connaissance en pleine compétition

Alors qu’elle était en pleine phase finale pour le compte des Mondiaux de natation 2022 de Budapest, la nageuse professionnelle Anita Alvarez s’est évanouie et a sombré au fond du bassin.

L’américaine de 25 démontrait sa performance individuelle le mercredi 22 juin 2022. Ainsi, prise de panique, Andrea Fuentes coach de la jeune américaine a plongé dans l’eau et l’a sauvée de la noyade. Elle affirme avoir sauté parce que les secouristes n’ont pas réagi.

Tout porte à croire que la scène aurait pu être dramatique si la coach n’avait pas plongé. Elle a ensuite été évacuée par l’équipe médicale de l’organisation.

Lire aussi : Coupe du monde 2026 : les villes qui accueillent dévoilées

En effet, dans un communiqué publié sur Instagram par USA Artistic Swimming, Andrea Fuentez précise qu’Alvarez allait bien mais qu’elle allait prendre la journée de jeudi pour se reposer avant de choisir si elle participera aux finales par équipes.

Ce n’est pas la première fois que la nageuse Anita Alvarez est victime de pareille mésaventure. Elle avait déjà perdu connaissance plusieurs fois lors des épreuves qualificatives pour les Jeux Olympiques, l’année passée à Barcelone.