Numérique

Pass sanitaire : une micro-puce implantée dans l’organisme humain

Pass sanitaire : une micro-puce implantée dans l’organisme

La covid-19 continue de susciter des innovations tant dans le domaine médical que technologique. Si pour trimbaler son pass sanitaire ou de l’avoir dans son smartphone est encombrant, des techniciens ont trouvé une nouvelle méthode.

En effet, des développeurs suédois ont inventé une micro-puce qui est implantée dans l’organisme humain. Ils ont démontré comment une micro-puce implantée peut stocker une version numérique du pass sanitaire ou le test Covid.

Lire aussi : Togo : les fêtes de fin d’année menacées par de nouvelles mesures anti covid

L’initiative est de la société Sjoblad qui a pour spécialité l’implant de puces électroniques. Selon les explications, la micro-puce peut être scannée avec n’importe quel smartphone NFC. Ceci, sans avoir besoin d’utiliser une application dédiée.

« L’avantage de l’implant, c’est qu’on peut le poser, mais aussi le retirer. C’est une procédure complètement réversible », a déclaré Hannes Sjoblad d’Epicenter.

Il faut dire que cette pratique n’est pas une première en suède. La population s’est déjà fait implanter d’autres puces électroniques pour remplacer les clés, les cartes de visite, les billets de train etc.

« L’implant est lisible par n’importe quel smartphone doté de la fonction NFC. Je peux donc aller au restaurant ou au cinéma, je leur montre simplement mon bras et ils me font glisser avec un smartphone, ce qui fait apparaître le passeport Covid que j’ai sur ma puce. Donc vous n’avez pas besoin d’une application spéciale pour cela ».

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.