Société

Pass vaccinal : rififi entre le gouvernement et les responsables religieux

Pass vaccinal : rififi entre le gouvernement et les responsables religieux

Rendu obligatoire avant d’accéder aux bâtiments administratifs, le Pass vaccinal peine à recevoir son onction dans les lieux de culte. Si la décision de son utilisation dans les lieux de culte a accusé réception par l’Union musulmane, ce n’est pas le cas chez les responsables d’églises.

En effet, lors d’une rencontre avec Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, les responsables religieux disent avoir notifié à l’autorité qu’il n’est pas question que les lieux de culte soient soumis à la présentation d’un Pass vaccinal. Mais le ministre évoque le délai qui était imparti pour la mise en vigueur de la décision.

C’est ce qui justifie cette nouvelle décision sur la prolongation du délai au 10 décembre. « Cette prorogation permettra aux fidèles des différentes communautés religieuses et aux responsables des lieux de culte de prendre des dispositions pratiques pour se conformer à cette mesure », indique un communiqué du ministre rendu public ce 02 décembre.

Lire aussi : Covid-19 : des cas du variant Omicron détectés au Ghana et au Nigéria

Le gouvernement annonce également le déploiement des agents du Groupe mixte de surveillance (GMS). Ceci, pour répondre aux refus des responsables religieux sur l’envoi de noms des responsables pour le contrôle du pass vaccinal.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.