• NW TV 23 2
Afrique du Sud : une scène raciste créée des remous (vidéo)

Afrique du Sud : une scène raciste crée des remous (vidéo)

Une scène raciste en Afrique du Sud fait réagir la population, précisément la classe politique. Dans une vidéo devenue virale sur la toile, deux adolescents visiblement noirs sont agressés par des blancs autour d’une piscine.

Scène raciste

L’altercation est survenue, selon les témoins, après que les blancs réclamaient que la piscine leurs étaient réservés. Ainsi, dans la vidéo, l’on peut voir des hommes blancs agrippés et à serrer le cou de l’un des enfants, avant de pousser le second dans la piscine et de tenir sa tête sous l’eau.

Une scène raciste effroyable dont le président de la République Cyril Ramaphosa, s’est saisi et dénonce. Dans un communiqué, rendu public ce mardi, le Chef de l’État Sud-africain a condamné l’acte et a appelé toute la population à s’élever contre de telles attaques, indiquant que « le racisme n’est pas un problème qui devrait être combattu uniquement par les Noirs ».

Lire aussi : Apartheid : après Nelson Mandela, l’Afrique du Sud perd une autre icône de la lutte

La classe politique dénonce une scène raciste

La classe politique a également réagi et s’est dite « dégoûtée » par de telles images, ajoutant que « le racisme et de telles actions barbares n’ont pas lieu d’être dans notre région ».

Le Parti de gauche radicale des Combattants pour la liberté économique (EFF) pour sa part, s’est rendu sur place le lundi 26 décembre, pour dénoncer un pays qui n’a achevé « qu’une réconciliation théorique ».

Togo : Bientôt un accord militaire avec l'Afrique du Sud

Togo : Bientôt un accord militaire avec l’Afrique du Sud

Un accord militaire est en gestation entre le Togo et les autorités sud-africaines. En début de semaine dernière, Robina Marks, ambassadrice de l’Afrique du Sud au Togo, a eu à échanger avec la ministre des Armées, Marguerite Gnakade. Plusieurs points ont été abordés.

L’ambassadrice de l’Afrique du Sud au Togo (avec résidence à Cotonou) vient de boucler un séjour à Lomé. Elle a évoqué lors de sa rencontre avec Marguerite Gnakade, la foire d’exposition sur le matériel d’armement qui se déroulera dans le mois de septembre prochain en Afrique du Sud. Sur cette question, la diplomate a indiqué qu’il est possible pour son pays d’offrir des places pour la formation d’officiers togolais.

Il a été ensuite question de la mise en œuvre du plan d’action national de la République d’Afrique du Sud portant sur la résolution 1325 des Nations Unies relative aux femmes.

« Pour ce point, les deux parties ont émis le vœu d’une possibilité de partage d’expériences sur le rôle des femmes dans les opérations de paix », renseigne le ministère togolais en charge des armées.

Enfin, les deux parties ont discuté d’un projet de mémorandum d’entente (MOU) en matière de défense entre le ministère des Armées du Togo et le Ministère Sud-Africain chargé de la défense.

« La signature d’un MOU offrira l’occasion pour les deux pays d’intensifier leur coopération », a déclaré Mme Gnakade.

Cet accord militaire renforcera les liens entre les deux pays.

Miss Univers : l’Afrique du Sud ne soutiendra pas sa représentante

Miss Univers : l’Afrique du Sud ne soutiendra pas sa représentante, la raison

Le gouvernement sud-africain a retiré son soutien à Miss Afrique du Sud dans le cadre du concours Miss Univers qui se tiendra en Israël.

Il y a eu des appels pour que Lalela Mswane boycotte le concours malgré les organisateurs disant qu’il ne devrait pas être politisé.

Ceux qui s’opposent à la participation de l’Afrique du Sud au concours protestent contre les allégations d’atrocités commises par Israël contre les Palestiniens.

Les Sud-Africains disent qu’ils connaissent trop bien la politique de l’apartheid et ne soutiennent donc pas ce qui se passe en Israël.

Dans un communiqué, le ministère sud-africain des Arts et de la Culture a déclaré que « les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens sont bien documentées » et ne pouvaient « en toute bonne conscience s’y associer ».

Israël nie avoir commis des atrocités et rejette les accusations selon lesquelles son traitement des Palestiniens équivaut à un apartheid.

La ministre Nathi Mthethwa a expliqué que le retrait de Mme Mswane aurait pu être bon pour la position mondiale de l’Afrique du Sud « par rapport à un événement ponctuel qui peut s’avérer désastreux pour son avenir et sa position publique en tant que jeune femme noire ».

Lire aussi : Miss Togo : Aïda Yombo rendra ‘enfin’ la couronne !

« Cela a malheureusement échoué, d’où la décision maintenant de distancier publiquement le gouvernement et le peuple sud-africain de la position de l’organisateur du concours Miss SA sur cette question », a-t-il déclaré.

Le concours Miss Univers aura lieu le 12 décembre.

Avec mondeactuel

Afrique du Sud : Frederik Willem de Klerk a tiré est mort

Afrique du Sud : un ancien président du pays a tiré sa révérence

Frederik Willem de Klerk, est mort des suites d’un cancer. Dans la lignée des présidents blancs du pays, il est le dernier président. L’information émane de sa fondation.

De Klerk, né en 1936 à Johannesburg au sein d’une famille d’Afrikaners est décédé le jeudi à son domicile à l’âge de 85 ans. Il a dirigé l’Afrique du Sud de 1989 à 1994.

Lire aussi : La mère d’Ornella Laine raconte les moments tragiques de sa fille

Notons qu’en 2006, lors des célébrations de son 70e anniversaire, Nelson Mandela, lui a rendu des hommages pour son dans l’inconnu politique.

Afrique du Sud: des strip-teaseuses twerk sur des hommes en deuil lors d’un enterrement

Afrique du Sud: des strip-teaseuses twerkent sur des hommes en deuil lors d’un enterrement (vidéo)

Sur invitation, des strip-teaseuses ont mis la chaleur aux personnes en deuil à travers leur savoir-faire au cours d’un enterrement. Dans une vidéo diffusée sur la toile, l’on aperçoit des jeunes femmes dansant sur des hommes.

Selon les explications, ces danseuses ont été invitées car la défunte aurait été travaillée comme strip-teaseuses de son vivant.

Cette initiative choque les internautes. Selon les avis, même si la défunte était strip-teaseuse, le moment est mal choisi pour exécuter cette danse à caractère sexuel dans une cérémonie d’enterrement.

Suivre la vidéo ci-dessous:

Lire aussi : « Dieu aime les femmes aux grosses fesses », a déclaré cet artiste de gospel et approuve le sexe avant le mariage

La danse et le twerk s’est déroulé avec deux hommes proches du défunt tout juste devant le cercueil. La scène se passe en Afrique du sud précisément à Pretoria.