Togo : nouvelle attaque terroriste avec un bilan lourd  

Togo : nouvelle attaque terroriste avec un bilan lourd

Les terroristes ont encore frappé dans le nord du Togo dans les cantons de Koundjoaré et Pogno. Le bilan provisoire d’après les sources parle d’une dizaine de morts.

D’après les informations, il s’agit d’une attaque ciblée dans deux localités notamment Kpemboli et Blamonga. Les djihadistes auraient tué froidement un chef de village et ses collaborateurs. On parle de 5 personnes tuées à Blamonga et 5 autres à Kpemboli. Des témoins ont indiqué que des tirs et détonations continuaient vendredi matin dans le village de Lidoli, près de Timouri. Les forces de l’ordre ont été déployé dans la zone.

Le 9 juillet dernier, 7 enfants sont morts et 3 blessés dans une attaque à Margba toujours dans le nord du pays. Selon les premières informations, il s’agissait d’une mine artisanale qui s’est explosée après que les enfants ont marché dessus en revenant d’une fête.

Hier jeudi, l’information a été démenti par les FAT qui indiquent que le drame provient de l’armée togolaise après une erreur fatale. C’est lors d’une patrouille dans la zone qu’un aéronef a pris malencontreusement, pour cible, un groupe de personnes qu’il a confondu à un roupe de colonne de djihadiste en mouvement, a expliqué le porte-parole des FAT.

Lire aussi : Soldats arrêtés au Mali : Pour L’ONU et RFI, La Côte D’Ivoire Continue De Mentir

Les forces de l’ordre ont ensuite présenté leur mea culpa aux parents des victimes et à la population togolaise.

Togo : nouvelle attaque terroriste avec un bilan lourd  

Togo : une attaque terroriste signalée dans le nord du pays

Des terroristes ont attaqué un poste de l’armée dans la nuit du 9 au 10 novembre 2021. L’attaque a eu lieu à Kpendjal précisément dans la localité de Sanloaga au nord du pays.

En effet, d’après les informations confirmées par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark, des assaillants ont attaqué les soldats togolais.

Très vite la contre-attaque de l’armée togolaise a pu repousser les terroristes qui d’après le ministre sont venus du Burkina Faso. Si un bilan n’a pas encore annoncé, Yark informe qu’aucun blessé n’a été signalé du côté du Togo.  

Lire aussi : Sécurité : que faisait le général américain Stephen Townsend à Lomé ?

Le ministre indique qu’un renfort est envoyé dans la région pour soutenir les positions. « Un renfort est envoyé dans la région. Nous avons renforcé les contrôles et les éléments sont sur le qui-vive. Nous n’allons pas laisser faire », a-t-il déclaré à nos confrères de Togobreakingnews.