Togo : cambriolage à la Poste d’Aklakou, 13 millions emportés par les malfrats

Togo : cambriolage à la Poste d’Aklakou, 13 millions emportés par les malfrats

La Société de la Poste du Togo victime d’un cambriolage. Il s’agit de son agence sise à Aklakou, canton situé à 66 km de Lomé. La scène s’est passé ce mardi où les malfrats ont attaqué sans crainte le personnel de l’agence.  

Selon les informations qui émanent d’une radio de la localité, les malfrats ont réussi a emporté une somme de 13 millions et des matériels.

« Des individus non encore identifiés ont attaqué tôt ce mardi matin la poste d’Aklakou. L’agent de sécurité a été attaché et laissé de côté, les portes de la poste sont défoncées et une somme de 13 millions a été emportée, des matériels sont aussi emportés », a informé la radio Atlantic dans l’édition du jour.

Les forces de l’ordre et de sécurité ont été dépêchées immédiatement sur les lieux. Mais pour l’instant d’autres informations n’ont pas encore été annoncées.

Lire aussi : Togo : 2 malfrats neutralisés par les forces de l’ordre ce 28 février à Lomé

Les braquages deviennent de plus en plus récurrents dans le pays et le gouvernement ne ménagent aucun effort pour renforcer le dispositif sécuritaire.

Ce même jour, la gendarmerie a réussi à abattre deux cambrioleurs en pleine action dans un domicile à Attiégou, un quartier de Lomé.

cambriolage d’une voiture en pleine rue avec un sac emporté

Togo : cambriolage d’une voiture en pleine rue avec un sac emporté

Une scène digne de La Casa de Papel s’est déroulée dans les rues de Lomé ce jeudi aux environs de 19h. après le braquage survenu au niveau de l’UTB Circulaire, nous enregistrons le cambriolage d’une voiture. Il s’agit d’une voiture de marque Mazda qui a été saccagé à Agoè (Lomé) deux Lions à côté des retenues d’eau.

Selon les propos recueillis auprès de la victime, l’opération a été faite par deux hommes empruntant une moto Acess dame de couleur blanche.

La victime raconte qu’il avait garé sa voiture au bord de la rue pour prendre une bière dans le bar à coté. A peine installé et sorti son téléphone pour appeler son ami avec qui il avait rendez-vous, que l’alarme de sa voiture s’est déclenchée.

Cambriolage d’une voiture, pas d’argent volé

Jetant son regard vers la voiture, il observe deux hommes, l’un sur la moto en position de départ avec le moteur en marche et l’autre en train de cambrioler sa voiture.

Lire aussi : Togo : 50 millions emportés dans un braquage à Lomé, ce matin

Le temps de courir pour arriver à sa voiture, ils ont fini leur opération et ont pris la fuite. Les quelques minutes de course derrière eux suivi des cris « au voleur » n’ont rien donné.

Les malfrats ont cassé les vitres de la voiture et ont pris un sac de service contenant des dossiers administratifs, un passeport et autres. Il n’y’a pas eu de vol d’argent, a précisé la victime.

C’est le lieu d’appeler à plus de vigilance des citoyens togolais face à ce phénomène de braquage qui prend de l’ampleur dans notre belle capitale. Ces voleurs n’ont plus d’heure et opèrent à tout moment et en tout lieu, sans peur des regards.

Lire aussi : Affaire de braquage à Lomé : « il faut mettre les banquiers sur écoute », propose un internaute

Nous en appelons également aux autorités à multiplier leurs opérations et à sortir des mécanismes de riposte puissant contre ce fléau, comme ils l’ont déjà fait dans le passé pour différents maux dans notre société.

l’église du pasteur Adjognon cambriolée

Togo : l’église du pasteur Adjognon cambriolée

L’Eglise du pasteur Adjognon a été cambriolée dans la nuit de mercredi 27 à jeudi 28 octobre 2021. Plusieurs matériels, de l’argent et des téléphones ont été emportés. Selon les faits rapportés par Adjognon, le vol est intervenu alors que les fidèles logé dans l’enceinte de l’église étaient endormis.

« Dans la nuit profonde pendant que des fidèles logés dans l’enceinte de l’église se sont endormis. En pleine opération des voleurs, un des fidèles s’est réveillé et s’est mis à crier ‘au voleur !’ », a rapporté le responsable de l’église du Ministère International de Prière et de Changement (MIPC).

Lire aussi : Légalisation de l’avortement au Benin, l’église catholique réagit

« Par peur d’être appréhendés, les cambrioleurs n’ont pas réussi à emporter tout le butin. Ils ont donc abandonné des baffles, des guitares, le piano, la batterie et d’autres instruments. Cependant, ils sont partis avec des portables, de l’argent et quelques instruments », a ajouté le pasteur Adjognon.

Togo: la Police nationale met la main sur deux cambrioleurs à Avépozo

Togo: la Police nationale met la main sur deux cambrioleurs à Avépozo

Dans sa lutte sans précédent contre la criminalité, le commissariat de Police d’Avépozo a interpellé deux cambrioleurs.

En effet, dans la nuit du 30 octobre 2020, aux environs de 23 heures, le domicile d’un ressortissant français a été cambriolé par trois individus à Avépozo, une banlieue située au sud-est de Lomé.

Les cambrioleurs l’ont agressé à la machette avant d’emporter plusieurs objets, dont deux bouteilles de gaz et un téléphone portable et une somme de 110 000 F CFA (cent dix mille francs CFA).

Près d’un mois plus tard, soit le 29 novembre 2020, alors qu’une enquête était ouverte, les mêmes individus sont revenus chez la victime, dans le même domicile, pour un second cambriolage. Cette fois-ci, ils ont réussi à emporter un autre téléphone portable et un portefeuille contenant un passeport français, une carte de séjour, un permis de conduire, une carte bancaire, ainsi que plusieurs autres documents importants.

Poursuivant les enquêtes, le 1er février 2021 le Commissariat de Police d’Avépozo a interpellé deux de ces cambrioleurs.

Il s’agit des nommés Samuel et Kossi, âgés respectivement de 20 et 21 ans, tous de nationalité togolaise et apprentis chauffeurs demeurant à Avépozo.

Une perquisition faite à leur domicile a permis de découvrir le portefeuille de la victime contenant toutes les pièces emportées lors du deuxième cambriolage.

Interrogés sur la provenance de ces documents, ils nous déclarent les avoir volés au domicile de la victime et que les autres objets volés ont été vendus à des inconnus au port autonome de Lomé.

Les enquêtes sont toujours en cours pour interpeller le troisième cambrioleur ainsi que les receleurs.

Quant aux deux cambrioleurs déjà interpellés, ils seront conduits devant le Procureur de la République pour répondre de leurs actes.

L’institution saisit l’occasion pour rappeler que pour rendre difficiles, voire impossibles, les cambriolages, il est nécessaire de sécuriser les portes et les fenêtres des maisons et magasins avec des matériaux solides et si possible de surmonter les clôtures de  de fils de fer barbelés.

 La Police Nationale remercie une fois encore la population pour sa collaboration et la rassure de sa disponibilité entière et permanente.

Lire aussi: Togo: le Policier qui a tué le jeune Mohamed est viré et mis à la disposition de la justice