Match Cameroun-Comores : voici la source du drame causant plusieurs décès

Le stade Olembe a connu un terrible drame avant la rencontre Cameroun Comores ce lundi 24 janvier 2022. Plusieurs décès et blessés ont été enregistrés.

En effet, deux journalistes notamment comorien et camerounais ont relaté les faits indiquant la source du drame.

La version de Kassim Oumouri, commentateur pour la télé comorienne, « Je me suis retrouvé près du portail, du bon côté et c’est alors qu’un jeune de la sécurité a ouvert les portes. Quelqu’un de la sécurité lui a dit de ne pas le faire. Mais c’était trop tard ». Une ouverture qui a attiré la foule en masse. « Et c’est là que la personne a ouvert complètement la deuxième porte du portail et tout le monde s’est précipité. Ça tombait de partout. Il y avait des femmes, des jeunes et ça criait, ça pleurait », a raconté le journaliste.

Cameroun Comores, plusieurs décès déplorés

Même témoignage du journaliste camerounais André Mirabeau Mahop (Canal 2 international) qui s’est confié à RMC. « Quand je suis sorti une demi-heure avant le coup d’envoi, le stade n’était pas plein au quart, la plupart des gens étaient encore à l’extérieur, il y avait une grande foule. On a renforcé le processus de checking, ce qui a retardé l’entrée des spectateurs. Et à un moment les gens sont venus en masse en voulant entrer, les forces de l’ordre ont exigé qu’on ne fasse passer qu’une personne à la fois, et il y a eu une bousculade. »

Lire aussi : CAN 2021 : un appel téléphonique du Président Buhari serait à l’origine de l’échec des Super Eagles

Et le journaliste de témoigner des nombreuses victimes après ces incidents… « Les barrières de sécurité ont été poussées d’un côté et sont tombées sur les gens. Les gens à gauche ont fait tomber la barrière sur les gens à droite et leur ont marché dessus. C’est ce qui a causé le drame. (…) J’ai vu plusieurs dizaines de personnes allongées sur le sol un quart d’heure avant le coup d’envoi, ça allait dans tous les sens… Je ne savais pas s’il y avait des morts ou pas, mais j’ai vu des dizaines de personnes allongées ».

Un drame déploré par plusieurs acteurs sportifs ainsi que le président Paul Biya qui a demandé l’ouverture d’une enquête.