Afrique du Sud : baisse du prix des produits pétroliers

Afrique du Sud : baisse du prix des produits pétroliers

Les populations sud-africaines ont reçu la bonne nouvelle mercredi 02 août 2022 par le gouvernement. Les prix des produits pétroliers ont baissé sur toute l’étendue du territoire.

En effet, le prix des produits pétroliers a connu une baisse en Afrique du Sud en raison de la chute du pétrole brut Brent sur le marché mondial.

Ainsi, le ministère sud-africain en charge de l’Energie a opéré des changements sur ses prix suite à ce changement mondial.

La baisse a touché toutes les qualités d’essence, de diesel et de paraffine, mais une légère augmentation du prix du gaz de cuisine, a précisé les autorités.

Lire aussi : Togo : l’essence à la pompe monte à 700 F CFA

Le diesel à 0,05% de soufre coûte désormais 88 cents de moins, tandis que le prix du diesel à 0,005 % de soufre a diminué de 91 cents. Le prix de gros de la paraffine d’éclairage a baissé de 1,44 R1, et le prix de détail d’au moins 1,92 R1. Cependant, le prix de détail maximum du gaz a augmenté de 57 cents ce mois-ci.

Produits pétroliers au Togo : l’essence monte à 700 F CFA

Togo : l’essence à la pompe monte à 700 F CFA

Le prix des produits pétroliers connait une nouvelle hausse sur l’étendue du territoire togolais. La décision est tombée ce lundi 18 juillet 2022.

D’après le communiqué, cette nouvelle hausse intervient vu les fluctuations des cours mondiaux des produits pétroliers.

Ainsi, sur proposition du Comité de suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers, les nouveaux prix à compter de ce mardi 19 juillet sont comme suit :

SUPER SANS PLOMB : 700

Lire aussi : Togo : la vente de l’essence en bidon est interdite dans les stations-services

PETROLE LAMPANT : 650

Gas-OIL : 850

MELANGE 2 temps : 788

Togo : la vente de l’essence en bidon est interdit dans les stations

Togo : la vente de l’essence en bidon est interdite dans les stations-services

Le gouvernement interdit la vente de l’essence en bidons et autres récipients dans les stations-services, sur toute l’étendue du territoire national.

L’annonce faite à travers un communiqué a été signé par les ministres du Commerce, de l’industrie et de la consommation Locale, Kodjo Adedze et du ministre de la sécurité et de la protection civile, Gal Damehane Yark.

L’annonce fait suite à un constat de certaines stations – services qui se livrent à cette pratique. « Il a été donné de constater que certaines stations-services se livrent à la vente en bidons et autres récipients des produits pétroliers notamment le super sans plomb et du gazoil », indique ledit communiqué.

Ainsi, le gouvernement interdit la vente de ses produits dans les stations-services et soutient la décision par le caractère inflammable desdits produits et la sécurité des personnes et des biens.

Lire aussi : Accident de Wahala : le gouvernement présente ses condoléances aux familles

Tout en invitant les marketers et les gérants de stations au respect stricts de la nouvelle donne, les autorités accordent une dérogation spéciale aux détenteurs de groupes électrogènes sur présentation d’une preuve de détention.

« Tous les contrevenants seront sanctionnés et les produits ainsi que leurs moyens de transport saisis conformément aux textes en vigueur », précise le communiqué.

Togo-Produits pétroliers : les prix ont grimpé de nouveau

Togo-Produits pétroliers : les prix ont grimpé de nouveau

Le prix des produits pétroliers connait une augmentation après celui du 28 mars dernier. En effet, selon les informations, l’approvisionnement du pétrole devient de plus en plus compliqué à cause de la guerre en Ukraine.

« L’Etat a prévu 10 milliards de francs CFA pour subventionner le carburant pour un an. Aujourd’hui les 10 milliards sont finis. L’Etat est encore obligé d’augmenter encore le prix du carburant », avait indiqué El hadj Oukpédjo Yaya, secrétaire national de l’Union des Syndicats des Conducteurs Routiers du Togo (USYCORT).

Ainsi, les prix des produits pétroliers actuels passent de 90 F pour le super, 85 F pour le Gas oil, 84 F pour le mélange 2 temps et 150 F pour le pétrole lampant.

Lire aussi : Hausse des prix des produits pétroliers : « Si nous avions la magie de maintenir les prix tels qu’ils étaient, on l’aurait fait… », le gouvernement se justifie

Le mélange deux temps se vend quant à lui désormais à 690 F Cfa. Il connaît ainsi une hausse de 84 Francs par rapport à son prix d’avant la nouvelle augmentation, 606 francs. Les nouveaux prix sont comme suit : Super sans Plomb : 625F, Pétrole lampant 580f, Gas-oil : 660f, Mélange 2 temps : 718f. Les prix du gaz restent inchangés.

Malgré les efforts sans cesse engagés par le gouvernement, les consommateurs devront faire face à une nouvelle augmentation des prix du carburants dans ce contexte où la vie chère sévit déjà.

flambée du prix des produits pétroliers dès ce vendredi, embouteillage dans les stations d’essence

Togo : flambée du prix des produits pétroliers dès ce vendredi, embouteillage dans les stations d’essence

D’après un communiqué interministériel rendu public ce jeudi par les ministères du commerce et de l’économie, les prix des produits pétroliers connaîtront une hausse dès ce vendredi à la pompe.

Déjà ce soir, l’on observe de l’affluence dans les stations d’essence un partout dans les coins de Lomé. Pour raison, les utilisateurs d’engin à moteur veulent faire le plein avant la mise en vigueur des nouveaux prix demain vendredi 11 juin comme l’indique ledit communiqué.   » Je préfère mettre un peu ce soir avant demain comme ça je vais rouler sur ça au moins quelques jours », a laissé entendre Monsieur Maxime venu pour payer le carburant.

Vivement que ces attroupements ne soient pas une source de propagation de la Covid-19.

Ainsi, désormais, le super sans plomb sera vendu à 505 FCFA contre 425 FCFA ; le pétrole lampant à 400 FCFA contre 375 FCFA, le gas-oil à 520 FCFA contre 450 FCFA et le Mélange 2 temps à 606 FCFA contre 532 FCFA.

Pour le cas des prix des bouteilles de gaz, ils restent inchangés. Ainsi, le prix de la bouteille de 12 kg est maintenu à 6500 FCFA tandis que celle de 6kg se vendra à 3120 FCFA.

Ces nouveaux prix fixés sur proposition du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) et validés par le gouvernement s’expliquent d’après les autorités, par les fluctuations des cours mondiaux des produits pétroliers.

LIRE AUSSI : Covid-19 : après la liste jaune de la Grande Bretagne, le Togo de nouveau honoré par les États-Unis