Accra : Assimi Goita décline l'invitation de la CEDEAO (communiqué)

Accra : Assimi Goita décline l’invitation de la CEDEAO (communiqué)

La CEDEAO a invité Son Excellence le Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition, Chef de l’Etat du Mali a prendre part ce vendredi 25 mars à Accra au Ghana, son sommet extraordinaire.

Le sommet selon le communiqué de la CEDEAO porte sur la situation politique du Mali. Cependant, dans une réponse de la junte, les autorités maliennes décline l’invitation et annonce une délégation qui représentera le Colonel Goita.

Lire aussi : Sommet extraordinaire de la CEDEAO : Assimi Goïta invité aux travaux de ce vendredi

Sommet extraordinaire de la CEDEAO : Assimi Goïta participera aux travaux, ce vendredi

Sommet extraordinaire de la CEDEAO : Assimi Goïta invité aux travaux de ce vendredi

Ce vendredi 25 mars à Accra au Ghana, se tiendra un sommet extraordinaire de la CEDEAO. L’ordre du jour porte sur la situation politique du Mali.

A cet effet, dans une note adressée au ministère des Affaires étrangère et de la Coopération de la République malienne, la CEDEAO invite le président de la transition, le Colonel Assimi Goïta à y prendre part.

« Son Excellence le Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition, Chef de l’Etat du Mali, est invité à prendre part aux travaux dudit Sommet », indique la note.

Lire aussi : Mali : la junte suspend la diffusion de RFI et France 24 jusqu’à nouvel ordre

Il faut noter que l’institution ouest africaine n’a toujours pas trouvé un consensus avec la junte malienne sur la durée des transitions. La semaine dernière, le médiateur Goodluck Jonathan, était au Mali pour les négociations qui n’ont pas abouti à un consensus.

Burkina Faso : l'ultimatum du colonel Damiba aux ministres de Kaboré

La Cedeao suspend le Burkina Faso et annonce un nouveau sommet

La Cedeao suspend le Burkina Faso de ses instances. C’est la sanction qui est tombée ce vendredi dans un sommet virtuel tenu par l’instance ouest-africaine.

A l’issue de la rencontre, d’autres sanctions ne sont pas tombées pour l’instant si on peut le dire puisque l’organisation annonce un nouveau sommet le 3 février prochain en présence cette fois des chefs d’Etat de la région. 

Lire aussi : Putsch au Burkina Faso : les militaires russes se positionnent

Aussi, il a été décidé de l’envoi samedi à Ouagadougou d’une mission des chefs d’état-major des armées de la Cedeao, qui sera suivie lundi d’une mission ministérielle.

Ces mesures interviennent après le Coup d’Etat orchestré par la junte militaire burkinabé en sa tête le Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

« il faut régler le problème », les mots sans filtre d’Alpha Blondy à la CEDEAO

Mali : « il faut régler le problème », les mots sans filtre d’Alpha Blondy à la CEDEAO

Alpha Blondy demande aux chefs d’État de la CEDEAO de revoir leurs copies concernant les sanctions prises contre le Mali. Dans une sortie sur les réseaux sociaux, la star du reggae est revenue sur les sanctions de la CEDEAO contre le Mali.

Réviser vos copies, demande Alpha Blondy

« Je voudrais ce soir prendre la parole pour dire mon indignation contre la décision des sanctions prises contre le Mali et les maliens. Je voudrais m’adresser singulièrement à tous les présidents de la CEDEAO. On ne peut pas fermer toutes les frontières et bloquer les Maliens à la BCEAO. Ce n’est pas juste. Je vous demande de réviser vos copies »

Alpha Blondy a également fait savoir que les présidents de la CEDEAO, au lieu de prendre des sanctions contre le Mali, devraient plutôt aider les Maliens à lutter contre les djihadistes.

Vous êtes nos responsables, ça vous coûtait quoique chaque pays des 15 États membres de la CEDEAO donne 1000 soldats pour aider la junte militaire à se débarrasser des djihadistes et la BCEAO devrait financer cette opération.

Lire aussi : Mali : le Colonel Assimi Goїta rappelle tous ses ambassadeurs de l’espace CEDEAO

Et le BECEAO devrait financer cette opération, s’ils n’avaient pas d’argent comme d’habitude. Mais vous donnez l’impression que c’est parce que le Mali refuse la collaboration avec l’armée française qui fait appel à Wagner, les russes que vous prenez ces décisions.

Ne me dites pas que ce n’est pas vrai, parce que les coïncidences sont trop coincideuses. Ce n’est pas juste. En tant qu’africain et ambassadeurs de la CEDEAO pour la paix en Côte d’Ivoire, Je me permet de m’indigner d’une décision aussi arbitraire contre un peuple frère.

Vous ne ferez pas payer à tous les maliens, les erreurs de vos politiques. Depuis votre union africaine bidon bourré de marionnettes. – il faut régler le problème, ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on va baisser la température », s’est indigné la star du reggae.

Sanction de la CEDEAO : Air France suspend ses vols sur le Mali

Sanctions de la CEDEAO : Air France suspend ses vols sur le Mali

Les sanctions de la CEDEAO contre le Mali provoque déjà des retombées, à l’instar de la compagnie aérienne Air France.

« Air France confirme qu’elle ne pourra pas assurer la desserte de Bamako au Mali ce jour, le 10 janvier 2022, en raison de tensions géopolitiques régionales liées à un embargo décidé par les pays membres de la CEDEAO, Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Les équipes d’Air France sont mobilisées pour assister les clients dont les vols sont annulés.

Lire aussi : Mali : le Colonel Assimi Goїta rappelle tous ses ambassadeurs de l’espace CEDEAO

Air France suit la situation en temps réel et informera ses clients de toute évolution de son programme de vols de et vers Bamako. »

Urgent : le Mali annonce son retrait du G5 Sahel

Mali : le Colonel Assimi Goїta rappelle tous ses ambassadeurs de l’espace CEDEAO

Visiblement le Colonel Assimi Goїta ne compte pas céder malgré les multiples sanctions de la CEDEAO. En réunion extraordinaire à Accra ce weekend end, la CEDEAO a de nouveau pris des sanctions contre le Mali. Ceci en raison de la prolongation de 6 mois à 5 ans du gouvernement de la transition malienne.

En effet, Assimi Goїta, président de la transition et son gouvernement ne comptent pas entrer dans les rangs de la CEDEAO qui s’oppose à la prolongation. Dans un communiqué, le pouvoir malien condamne les sanctions de la CEDEAO qu’ils qualifient d’illégales, illégitimes et inhumaines.

Lire aussi : Guinée: « Cellou Dalein Diallo m’a violé, abusé de moi et m’a poussé à avorter », l’opposant dans de sale drap (vidéo)

« Le Gouvernement du Mali condamne énergiquement ces sanctions illégales et illégitimes prises à la fois par l’UEMOA et la CEDEAO, organisations pourtant fondées sur la solidarité et l’idéal panafricain…», indique le communiqué signé par le Colonel Abdoulaye MAIGA, porte-parole du gouvernement.

Les mesures du Colonel Assimi Goїta

De ce fait, le Mali a annoncé également des mesures en réplique de la sortie de la CEDEAO.

« D’ores et déjà, sur la base de la réciprocité, le Mali décide de rappeler ses Ambassadeurs accrédités dans les Etats membres de la CEDEAO et de la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec les Etats concernés », annonce le communiqué.

Tout en appelant sa population au calme et à la retenues, le gouvernement rassure l’opinion sur les moyens d’approvisionnement normal du pays.

Les sanctions prises à l’encontre du Mali sont entre autres, l’embargo décidé par les Etats membres de l’UEMOA, qui viole le traité de l’UEMOA et les statuts de la BCEAO, geler les avoirs de l’État et des entreprises publiques et parapubliques, la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre pays de la CEDEAO et le Mali, la suspension des transactions commerciales.

Guinée Bissau: le président Umaro Sissoco Embaló captivé par les putschistes

Coup d’état en Guinée : « la CEDEAO est un gadget politique destinée à faire illusion », Umaro Sissoco Embalo

Ces dernières années, l’Afrique connait de plus en plus de coups d’états. Pour cause, la mauvaise gouvernance ou encore tripatouillage de la constitution à leur profit par certains candidats. Les condamnations fermes de la communauté internationale notamment la CEDEAO ne font plus effet. L’institution a perdu toute crédibilité et s’illustre plutôt comme un instrument au service des présidents.

Pour le Général Umaro Sissoco Embalo, Président de la République de Guinée Bissau, la CEDEAO est un « gadget politique ».

Selon le Président, « la CEDEAO est une organisation faible et hypocrite sans réel pouvoir et à la limite elle est un gadget politique destinée à faire illusion. Tant que la CEDEAO sera incapable d’empêcher les chefs d’états d’opérer des modifications constitutionnelles belliqueuses pour s’éterniser au pouvoir, personne ne pourra empêcher les militaires de s’inviter dans le débat politique ».

Par ailleurs, l’institution sous régionale devrait revoir sa copie et s’assurer d’être plus présente et ferme envers ceux qui veulent se maintenir au pouvoir.

Lire aussi : Coup d’Etat en Guinée : « j’ai suivi avec tristesse les images humiliantes de l’arrestation du Président Alpha Condé… », la réaction de Guillaume Soro

« Si la CEDEAO n’arrive pas à avoir le leadership nécessaire pour empêcher ces membres de tripatouiller les lois fondamentales de leur pays enfin de s’assurer une présidence éternelle au détriment de la vie de leurs compatriotes et de la démocratie personne ne pourra valablement condamner des militaires qui font un coup d’état disent-ils pour instaurer la démocratie et l’état de droit. Si on ne peut pas condamner des violeurs de constitution on ne peut pas non plus condamner ceux qui s’en prennent aux violeurs de constitution … », a-t-il précisé.

Coup d’Etat en Guinée : la CEDEAO demande la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé

Coup d’Etat en Guinée : la CEDEAO demande la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé

La CEDEAO dans un communiqué rendu public ce dimanche a condamné́ le coup d’Etat intervenu à Conakry et demande la libération immédiate du Président Alpha Condé sans condition.

« La CEDEAO exige le respect de l’intégrité physique du Président de la République, le Professeur Alpha Condé et sa libération immédiate et sans condition ainsi que celle de toutes les personnalités arrêtées », indique le communiqué.

L’institution ouest africaine exige par ailleurs le retour à l’ordre constitutionnel sous peine de sanctions.

Lire aussi : Urgent : Coup d’Etat en Guinée, l’Union Africaine réagit

Tout en réaffirmant sa désapprobation de tout changement politique anticonstitutionnel, la CCEDEAO demande aux forces de défense et de sécurité de demeurer dans une posture républicaine et exprime sa solidarité envers le peuple et le Gouvernement Guinéens.

quand cette photo du Président Faure et Talon relance les débats, lisez cette parodie qui amuse la toile

Relations Togo – Bénin : quand cette photo des Présidents Faure et Talon relance les débats, lisez cette parodie qui amuse la toile

En rencontre à Accra, le samedi 19 juin dernier, dans le cadre de la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement, la Présidence du Bénin a publié quelques photos montrant les différents échanges et rencontrent du Président Talon.

Parmi ces photos publiées, une a attiré l’attention des internautes sur la toile. Il s’agit de celle montrant Patrice Talon en discussion avec Faure Gnassingbé. Cette photo a relancé les débats sur les relations entre le Togo et le Bénin. Lisez plutôt cette parodie d’un internaute :

Parodie : Gentlemen’s agreement entre Faure et Talon.

Patrice : Notre relation a quitté le stade de l’amitié pour aller au seuil de la porte de non-retour.

Faure : Je sais, mais je nourris l’espoir qu’elle se retrouve finalement à la colombe de la paix.

Patrice : Je l’espère aussi, parce qu’il faut savoir que deux lions ne sont pas forcément « félins » pour l’autre.

Faure : Je suis déjà content que tu n’aies pas tourner les talons quand tu m’as vu.

Patrice : Tu sais que même si je suis en froid avec quelqu’un, la courtoisie reste mon talon d’Achille.

Faure : Mais qu’adviendra-t-il de Reckya que tu accuses de terrorisme et association de malfaiteurs ?

Patrice : Il adviendra que pourra à cette sorcière qui a cherché à me noyer.

Faure : Elle n’a rien d’une sorcière, c’est plutôt une bénie des dieux.

Patrice : Peu importe, ici au Bénin, nous avons la ferme conviction que même les personnes bénies noient.

Faure : Je compte néanmoins sur toi pour la blanchir.

Patrice : Inutile, avec ses produits éclaircissants, elle se blanchira bien toute seule.

Faure : N’exagère pas, même ton prédécesseur passait de la pommade au visage pour avoir une « Boni mage. »

Patrice : J’ai comme l’impression que tu aimes le Togo mais qu’actuellement ton cœur est au Bénin.

Faure : Il y a un peu de Bénin en moi, ce n’est pas pour rien qu’on me surnomme Faure vaudou.

Patrice : Elle a eu tort de vouloir me talonner avec ses alliés de l’opposition.

Faure : Je t’en conjure, elle est innocente dans cette affaire. Il y a certainement eu confusion.

Patrice : Tu sais, quand des cons fusionnent, ça sème toujours la confusion.

Mais bon, je vais tout de même songer à la gracier.

Faure : Je sais qu’au-delà des apparences, tu as un bon « Fon. »

Patrice : Par ailleurs, où est ton opposant, le candidat du saint esprit ?

Faure : Il se cache derrière la vie.

Patrice : Si tu l’avais laissé gagner, le Togo aurait connu le père le fils et le saint esprit.

C’était après tout lui aussi un opposant béni de Dieu.

Faure : Certes, mais au Togo, on a également la ferme conviction que les bénis noient.

Patrice : Haha, très drôle.

De toute façon, quoi qu’on fasse, le Togo et le Bénin sont liés par la chaîne de l’atakora.

Faure : Alors faisons la paix.

Patrice : Mieux, faisons la paire.

Faure : Ça tombe bien, c’est la fête des paires.

© Alex Talboussouma 2021.