CENI : la candidature d’Abass Kaboua rejetée

CENI : la candidature d’Abass Kaboua rejetée

Le parti du Mouvement des républicains centristes (MRC) d’Abass Kaboua ne fera pas parti des membres de la Commission électorale nationale indépendante.  A l’Assemblée nationale ce jour, les parlementaires procèdent au renouvellement des membres de la CENI.

Ainsi, la candidature du MRC d’Abass Kaboua a été rejetée conformément à l’article 12 du Code électoral et de l’article 31 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Aussi, une des deux listes de l’Union des forces du changement (UFC) a été également rejetée. Il s’agit de la liste présentée par Elliott Ohin, un vice-président de l’UFC.

Le parlement estime que la première liste introduite par Sena Alipui a respecté la procédure de dépôt des candidatures.

Lire aussi : Togo : Faure Gnassingbé lance depuis Lomé, le câble sous-marin Equiano de Google

Les listes enregistrées sont de 15 pour le parti Unir (majorité parlementaire), 8 pour l’opposition, 13 pour les extra parlementaires, 20 pour la société civile et 2 pour l’administration.

Voici la liste des 17 nouveaux membres de la CENI suite à l’élection de ce jour à l’assemblée nationale

MAJORITÉ PARLEMENTAIRE
1- TCHAO Padumhekou (UNIR)
2- KEGBERO Latifou (UNIR)
3- MENSAH-ATOEMENE Agnélé (UNIR)
4- KOLANI Lardja (UNIR)
5- ASSIH Atissim (UNIR)
6- KAPOU Réné (UNIR)
7- OSSEYI Yaovi (UNIR)

OPPOSITION PARLEMENTAIRE
8- HOMAWOO Atsu (UFC)
9- LOKADI Komi (UFC)
10- MENSAH ATTOH Méwanou (NET)
11- AZONDJANGNI Kossi (PDP)

OPPOSITION EXTRA-PARLEMENTAIRE
12- TCHALA Biaou (PSR)
13- PESSINABA Yemba (ADDI)
14- TEKO Folly (ANC)

SOCIETE CIVILE
15- DOSSEKPLI Messan (Agir pour l’humanité)
16- YABRE Dago ( ONG – NOUVELLE ELITE)

ADMINISTRATION
17- POTOPERE Tozim

Les travaux ont été présidés par la présidente Yawa Djigbodi Tsègan, en présence des commissaires du gouvernement, notamment les ministres Christian Trimua et Payadowa Boukpessi.

Présidentielle au Togo : Le retour au quotidien après les élections

Le Togo en la date du 22 Février 2020 a connu dans les divers bureaux de vote une affluence de citoyens désireux de remplir leur devoir civique. Ce qui dans un climat de paix a été une parfaite réussite suite au dévouement des différents acteurs.

Un scrutin qui dans l’ensemble a été salué par les délégués des organisations nationales et internationales.

Lire aussi : Togo/Santé : 8 autres hôpitaux publics bénéficieront bientôt l’approche contractuelle


En la nuit du 22 Février, la CENI dans son devoir a procédé aux résultats provisoires faisant du candidat de l’Union pour la République Faure Essozimna Gnassingbé président démocratiquement élu avec 72,36% des voix.

En attendant les résultats définitifs de la cour constitutionnelle, la vie a repris son cours sur toute l’étendue du territoire ou la population fait preuve de lucidité en se vaquant librement à leurs occupations. Pour elle, les élections sont passées, l’essentielle c’est la paix qui a régné et la reprise des activités.