CHAN Algérie 2023 : la FTF réagit aux propos "inamical" du Niger

CHAN Algérie 2023 : la FTF réagit aux propos « inamical » du Niger

La Fédération togolaise de football (FTF) n’est pas restée sans réaction à la sortie de l’entraineur nigérien dimanche dernier après la rencontre comptant pour la phase éliminatoire du CHAN Algérie 2023.

Lundi face à la presse, le staff togolais s’est prononcé sur les accusations du sélectionneur Harouna Doula. Ce dernier dénonce un complot dans le camp togolais notamment le confinement de certains de ses joueurs pour tests de Covid truqués et les tracasseries qui ont trainé à l’aéroport de Lomé à leur arrivé.

« Chez moi, c’est le palu qui tue plus que le COVID… Moi je suis rancunier (…) on rendra le coup à Cotonou, je vous préviens », a déclaré sans langue de bois M. Harouna.

Des accusations rejetées par le secrétaire général de la FTF, Hervé Agbodan. « Ce n’est pas la première fois qu’on reçoit des sélections nationales dans notre pays. On a bel et bien joué des matchs de grands enjeux et il ne nous a jamais traversé l’esprit d’aller voir qui que ce soit pour fomenter un coup contre qui que ce soit. Peut-être qu’ils ont l’habitude de faire ça chez eux, mais malheureusement chez nous, nous ne sommes pas habitués à ça » ; a répliqué le SG de la FTF.

CHAN Algérie 2023, la FTF va saisir la CAF

Et de poursuivre : « nous allons écrire à la CAF pour protester contre ce geste inamical d’un pays frère… Nous apporterons les preuves pour étayer ce que nous allons dire et allons transmettre ces déclarations à la CAF ».  

Lire aussi : Elim CHAN 2023 : battu à Lomé, le Niger dénonce un complot coté togolais

Quant à la situation sur les tests covid, le SG n’est pas resté insensible. Tout en déplorant la détection des cas de covid dans le camp adverse, M. Agbodan a indiqué que puisqu’il s’agit d’une maladie la première réaction est de prendre des mesures pour protéger le reste du groupe.

Pour rappel, la prochaine rencontre dont la phase aller s’est soldée 1-0, victoire du Togo, va se tenir le samedi prochain à Cotonou.

Elim CHAN 2023 : battu à Lomé, le Niger dénonce un complot coté togolais

Elim CHAN 2023 : battu à Lomé, le Niger dénonce un complot coté togolais

Le Togo est entré en jeu face au Niger ce dimanche 28 Août, comptant pour la phase du deuxième tour aller des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2023).

Une rencontre tenue à Lomé (stade de Kégué) et soldée par une victoire 1-0 des Eperviers du Togo. En effet, dans sa conférence d’après match, le sélectionneur nigérien revient sur la rencontre et fait de terribles révélations. Selon lui, certains de ses joueurs auraient été isolé et raté le match pour des tests covid truqué.

« Ça a été fait sciemment. C’est des joueurs qui ont été ciblés. Mais je ne dis pas que c’est ça qui nous a fait perdre. Je suis venu avec 25 joueurs, je pouvais gagner avec d’autres. Je pense que c’est dommage. Ce n’est pas l’équipe mais les dirigeants de l’équipe togolaise ont manipulé pour nous mettre dans cette situation… Chez moi, c’est le palu qui tue plus que le Covid. On n’a pas connu plus de 200 morts de covid au Niger. Je le dis ici, le palu tue des milliers par an. Il faut vraiment qu’on arrête de nous embêter de Covid pour venir déstabiliser ces jeunes » a-t-il dénoncé.

Lire aussi : FTF : Une procédure disciplinaire ouverte contre 3 Éperviers

« Il y a 8 de mes jeunes qui sont restés, dont 4 titulaires qui devaient démarrer ce match. Mais ils joueront à Cotonou. Je vous dis, moi je suis rancunier, le pardon ça existe en islam, mais on rendra le coup à Cotonou, je vous préviens » a déclaré le technicien.  Le match retour est prévu pour le samedi prochain à Cotonou.