Chine : un nouveau virus semblable au coronavirus détecté

Chine : un nouveau virus semblable au coronavirus détecté

Un nouveau virus détecté en Chine fait déjà des victimes. Baptisé « Langya », le nouveau virus dont les signes sont semblables au coronavirus se transmet des animaux aux humains selon les spécialistes.

En effet, après le coronavirus, un nouveau virus secoue la Chine. 35 personnes ont été déjà infectés par la maladie dans deux provinces de l’Est du pays.

Selon les médecins chinois, les victimes présentaient des signes semblables au coronavirus. Avec des antécédents de contact avec les animaux, des signes comme ; la fièvre, la fatigue, une toux, une perte d’appétit, des douleurs musculaires, des nausées, des maux de tête et des vomissements.

Lire aussi : Monkeypox, le nouveau virus détecté chez les homosexuels ?

Ce nouveau virus appartiendrait à la famille Henipavirus, dont deux espèces notamment le virus Hendra et le Nipah, très mortels détectés auparavant.

Classé au niveau de biosécurité 4, selon l’OMS, l’Hénipavirus est composé des taux de létalité compris entre 40 et 75%.

Un phénomène étrange apparu dans le ciel dans une ville de la Chine

Un phénomène étrange apparu dans le ciel dans une ville de la Chine (vidéo)

Un phénomène étrange s’est passé à Shenyang, la capitale de la province du Liaoning au nord-est de la Chine. Un évènement qui a rendu les habitants stupéfaits et qui n’ont eu recours qu’à leur téléphone pour filmer.

Ceci n’est pas un film de science-fiction ni d’un phénomène météorologique. D’après la vidéo largement diffusé sur les réseaux sociaux, une majestueuse colonne de lumière est apparu dans le ciel. Elle semble relier le ciel et la terre.

Selon les explications, il s’agit de toute évidence de l’ouverture d’un portail dimensionnel, prélude à une invasion extraterrestre.

Lire aussi : Incroyable : un marabout publie les photos nues de ses clientes qui refusent de respecter leurs engagements

Il faut noter que le temps était clément et aucun orage ni tempête n’étaient à l’horizon pour justifier le phénomène par un fait ordinaire.  

une entreprise chinoise construit un immeuble de dix étages en moins de 2 jours

Du jamais vu, une entreprise construit un immeuble de 10 étages en moins de 2 jours

C’est un record qui surprend plus d’un. En plein cœur de Changsha, en Chine, un groupe chinois pond un immeuble de 10 étages en seulement 28 heures et 45 minutes, montre en main.

C’est du jamais vu. Une entreprise chinoise vient d’ériger un immeuble de dix étages… en seulement 28 heures et 45 minutes ! L’entreprise Broad Group qui gérait la construction indique en effet qu’il s’agit de la « période de construction la plus courte au monde ».

D’après le groupe, la tour de dix étages a été assemblée grâce à des unités modulaires en acier inoxydable, construit dans une usine du groupe. D’après le média Dezeen, les modules prenaient la forme de conteneurs pliés, qui se dépliaient une fois sur les fondations. Mais ce n’est pas tout ! Toutes les installations électriques avaient déjà été organisées sur les modules et donc les habitants ne devraient pas tarder à s’installer.

Lire aussi : Santé : les réserves d’oxygène sont épuisées en Namibie

« L’installation sur site est extrêmement simple : il suffit de serrer les boulons et de connecter l’eau et l’électricité, aussi vite que dix étages peuvent être érigés en une journée », a souligné l’entreprise Broad Group. À l’avenir, la société pense d’ailleurs que cette forme de construction pourrait devenir la norme en matière de bâtiment. « Il convient parfaitement aux résidences de luxe, aux gratte-ciels de 200 étages et également aux bâtiments publics et résidentiels », a ajouté le groupe.

À l’origine spécialisée dans les unités de climatisation, l’entreprise Broad Group n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de construction. En 2012, la société chinoise avait révélé son projet de gratte-ciel à 220 étages, le plus haut du monde… et ce toujours fortifié par des composants modulaires. Toutefois, le projet avait été reporté pour des questions de sécurité.