Trafic de drogue : un maire arrêté avec une quantité importante de cocaïne

Trafic de drogue : un maire arrêté avec une quantité importante de cocaïne

Il a été retrouvé dans la voiture d’un maire, une quantité importante de cocaïne. En effet, le dimanche dernier, un maire et son chauffeur ont été arrêtés à un poste de contrôle.

A bord du véhicule, se trouvaient 200 kg de cocaïne d’une valeur de 8,7 millions de dollars, soit près de 5 milliards de francs CFA.

L’arrestation du maire de la commune d’Agadez est intervenue ce dimanche sur la route menant au nord de la plaque tournante du commerce du désert d’Agadez au Niger.

Incroyable : Il avale 70 capsules de cocaïne pour échapper à la douane à l’Aéroport International de Lomé

Incroyable : Il avale 70 capsules de cocaïne pour échapper à la douane à l’Aéroport International de Lomé

Avec affaire de « sodja » pas d’amusement surtout quand on n‘est en possession de la drogue. Un homme a avalé 70 capsules de cocaïne pour échapper à la douane de Lomé.

Hier mercredi 7 juillet 2021, un homme de nationalité bissau-guinéenne a comparu devant la Cour d’Appel de Lomé pour trafic international de drogue à haut risque.

En provenance de Sao Paulo au Brésil le 10 avril 2013, le sieur BUARO Laia a été capturé à Lomé en possession de 70 capsules de cocaïne, soit l’équivalent de 0,86 kg de cocaïne. Lire aussi : Sécurité maritime : plusieurs pirates condamnés à Lomé

L’homme a été reconnu coupable des faits de trafic international de drogue à haut risque et condamné à dix (10) ans de réclusion criminelle et à une amende de 50 millions de F CFA avec interdiction de séjour sur le territoire togolais pour une durée de cinq ans. La drogue saisie a été confisqué et sera détruite sur ordonnance de la cour.

Trafic de drogue : La police découvre de la cocaïne et de l’héroïne dans le palais d’un éminent chef traditionnel

Trafic de drogue : La police découvre de la cocaïne et de l’héroïne dans le palais d’un éminent chef traditionnel

De la cocaïne et de l’héroïne ont été récupérées par des fonctionnaires de l’Agence nationale de lutte contre la drogue (NDLEA) dans le palais d’un éminent dirigeant traditionnel de l’État d’Anambra situé au sud-est du Nigéria.

En effet, dans un communiqué publié le lundi 8 mars dernier par le directeur des médias et du plaidoyer de la NDLEA, Monsieur Femi Babafemi, l’agence a déclaré que ses agents du commandement de l’État d’Anambra avaient récupéré 58,5 grammes de cocaïne et 13,9 grammes d’héroïne.

L’agence travaille désormais à savoir comment les drogues illicites ont été cachées dans le palais du chef traditionnel. Elle a aussi révélé que les gardes du palais aidaient à retrouver le trafiquant de drogue.

Une enquête est en cours pour mieux élucidé le dossier. Pour l’heure l’identité du chef traditionnel en question a été tenu secrète.

Le trafic de drogue est de plus en plus récurrents en Afrique. D’importantes quantités ont été également saisie il y’a quelques semaines en Côte d’Ivoire.