Accident de Wahala : le gouvernement présente ses condoléances aux familles

Accident de Wahala : le gouvernement présente ses condoléances aux familles

Le gouvernement a réagi suite au grave accident de Wahala qui s’est produit le mardi 28 juin 2022, avec un bilan lourd notamment; 13 morts et 15 blessés selon les données officielles.

Selon le communiqué du gouvernement faisant le point sur le drame, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Gal Damehame Yark a indiqué que le drame a emporté uniquement des femmes commerçantes. Il évoque un excès de vitesse et la dégradation des pneus.

Le drame a été provoqué par l’éclatement des pneus avant du bus alors que le chauffeur était en excès de vitesse.

« Il a, dans sa chute, buté contre un teck avant de se renverser sur son flanc droit provoquant d’importants dégâts matériels et humains. On dénombre au total 13 morts et 15 blessés. Les blessés ont été évacués au centre hospitalier préfectoral de Notsé et les corps déposés à la morgue dudit centre », détaille ledit communiqué.

Au nom du gouvernement, le ministre a présenté ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Lire aussi : Wahala : grave accident sur la nationale N°1 ce matin

Il invite les usagers de la route notamment les conducteurs à observer scrupuleusement les prescriptions du code de la route et appelle les uns et les autres à plus de prudence en ces temps de pluie.  Puis les syndicats des transporteurs, les forces de l’ordre et de sécurité à jouer pleinement leur rôle afin de réduire sensiblement les accidents sur les routes.

Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

L’avocate de Laurent Gbagbo dans un communiqué fait des précisions sur l’affaire affiches publicitaires de l’ancien président déchirée.

Paris, le 9 Juin 2021 – Dans la nuit du 8 au 9 juin 2021, le Conseil Supérieur de la Publicité (CSP) a fait arracher les affiches commandées par des sympathisants du Président Laurent GBAGBO, et qui visaient à informer les populations de son retour dans son pays, la Côte d’Ivoire, le 17 juin 2021.

Pour seule explication de ces arrachages nocturnes, le CSP a indiqué qu’il serait interdit d’utiliser l’image d’une personnalité politique sur des affiches publicitaires.

Cette explication apparait étonnante au regard de récentes affiches publicitaires à l’effigie de personnalités politiques RHDP, en dehors de toute campagne électorale, et qui n’ont pas subi le même traitement.

«  » »LIRE AUSSI : Côte d’ivoire : le gouvernement dit non à la date de retour de Laurent Gbagbo

Le Président Laurent GBAGBO appelle les Ivoiriens à l’apaisement, et leur demande d’aller au- delà d’un simple problème d’affichages.

Il estime que le chantier de la réconciliation est bien plus important que cela.

Le Président Laurent GBAGBO rappelle qu’il entend bien rentrer dans son pays le 17 juin 2021, et cela dans la paix et la sérénité.

P/O le Président Laurent GBAGBO

Maître Habiba TOURE

Avocate Personnelle du Président Laurent GBAGBO