Comores : démission de toute l’équipe nationale, les raisons

Comores : démission de toute l’équipe nationale, les raisons

Grosses bourdes entre l’équipe nationale de football de Comores et les autorités du pays. Après leur exploit qui a soulevé le monde du football africain, toute l’équipe nationale des coelacanthes a rendu le tablier. Lire la déclaration du manager :

Salam Aleykoum,

« C’est avec beaucoup de déception et de colère que vous écrit au nom du coach, de son adjoint, de l’ensemble du staff avec le soutien de tous les joueurs. Notre collaboration a atteint sa limite. Nous avions chacun pris des engagements. De notre côté nous avons remis des choses en ordre en créant une seule et même équipe avec le staff. Les joueurs et la fédération.

Comores, démission de l’équipe

Nous avons rempli avec succès le premier mois à nos postes et ramené de la sérénité et une victoire du premier rassemblement d’après CAN. De votre côté, vous n’avez tenu vos engagements que jusqu’au match contre l’Ethiopie ! Depuis on ne cesse de reculer.

Et pire que ça vous nous freinez au quotidien dans notre travail : manque de communication, lenteur dans la prise de décision, manque de moyen mise à notre disposition…

Les exemples ne manquent pas ! Nous ne pouvons rien anticiper car pour espérer avoir un retour de votre part, il faut patienter des semaines. Quand vous voulez bien répondre ! ça fait trois, quatre jours que j’essaie de joindre le Chef d’Etat-major et le président en vain.

Lire aussi : Comores : le maillot de Chaker Alhadhur admis au musée de la FIFA

A ce jour, nos contrats ne sont toujours pas finalisés. Imaginez que pour un coach comorien qui a une famille à nourrir, il continu de s’investir à 100% sans avoir aucune garanti de contrat. Nos joueurs aussi sont également en colère, car nous n’avons toujours pas traité leur demande !

Nous vous avons fait confiance et nous nous sommes investi à fond pour le pays et pour vous. Mais là c’est trop ! on ne peut plus continuer dans ces conditions, donc on arrête.

Kassim Abdallah/ manager des coelacanthes

Le maillot de Chaker Alhadhur admis au musée de la FIFA

Comores : le maillot de Chaker Alhadhur admis au musée de la FIFA

L’exploit du latéral comorien, Chaker Alhadhur, devenu gardien de but face au Cameroun sera récompensé par la FIFA. La bonne nouvelle est que le légendaire maillot sera exposé au musée de la FIFA.

En effet, lors du 8e de finale entre les Comores et le Cameroun, l’équipe des Comores, a vu son effectif réduit à cause du nombre de contamination des joueurs y compris les gardiens de but. Pour sauver la situation, Chaker Alhadhur, sur accord du staff a enfilé les gangs.

Son numéro 16 initial, a été changé en 3, conçu avec du ruban adhésif, ce qui fait la particularité qui l’introduit au musée.

« La réalisation [au ruban adhésif] du nombre 3 au dos nous rappelle ce moment spécial et témoigne de la force et la volonté de s’adapter aux circonstances imprévues », poursuit le communiqué. Des mots qui résonnent avec ceux de Chaker Alhadhur au moment de revenir sur ce match si particulier :

« Ce qu’on a réalisé va au-delà du football. Avec nos armes et les valeurs qu’on a véhiculées ce soir-là, on a réussi à combattre et respecter le football face à une grande nation comme le Cameroun. Ce match est très symbolique, car on a montré que les Comores étaient une très bonne nation, et on a montré au monde entier les valeurs qu’on véhicule. »

Chaker Alhadhur au musée de la FIFA

Quelques jours après la rencontre, Chaker Alhadhur s’est confié aux médias, son souhait de vendre aux enchères sa légendaire tunique d’un soir et reverser l’argent aux associations Humanipedie et Sourire d’orphelins.

Lire aussi : Coupe du Monde 2022 : le Qatar érige un musée géant du sport

Souhait satisfait par la FIFA, à travers son musée, . « Pour commémorer cet inoubliable moment de l’histoire du football africain, [nous sommes] fiers d’ajouter à notre collection le maillot porté par Alhadhur lors de cette rencontre », lit-on sur le site du musée.

CAF : des sanctions infligées aux Comores après leur exploit face au Cameroun

CAF : des sanctions infligées aux Comores après leur exploit face au Cameroun

Malgré le coup de massue laissé sur les Comores avant le duel face au Cameroun, un autre gros coup frappe de nouveau Amir Abdou et ses poulains.

La Confédération africaine de football (CAF) dans un communiqué annonce plusieurs sanctions infligées à la fédération comorienne.

La CAF justifie ces sanctions par un « comportement irresponsable à plusieurs reprises, notamment en violation grave des protocoles Covid-19 et en forçant l’accès aux vestiaires.»

L’instance africaine de football poursuit dans son communiqué en pointant du doigt Jean-Daniel Noel Patrice Padovani, l’entraîneur des gardiens. Il lui est reproché un « comportement irrespectueux ». Enfin les Comores sont accusées d’avoir retardé le coup d’envoi en raison d’un joueur « portant un maillot avec un numéro qui n’était pas le sien ».

Lire aussi : Match Cameroun-Comores : voici la source du drame causant plusieurs décès

Au regard de tous ces faits, le jury disciplinaire de la CAF a décidé d’infliger plusieurs amendes aux Comores qui malgré leur prouesse à cette CAN.

Selon le communiqué, les Comores devront payer une amende de 17 000 euros et pour l’entraineur des gardiens, il a été suspendu pour les trois prochaines rencontres.