Cameroun : un nouveau variant de coronavirus détecté à 4 jours de la CAN

Cameroun : un nouveau variant de coronavirus détecté à 4 jours de la CAN

A quelques jours de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), le pays de Samuel Eto’o frappé par un nouveau variant de coronavirus. Le cas a été détecté au sud de la France chez un voyageur qui revenait d’un séjour au Cameroun. Selon MedRxiv, une archive de prépublications consacrée à la recherche médicale, « cette personne aurait contaminé 12 personnes avec ce nouveau variant ».

Lire aussi : CAN 2022 : le tacle de Sheyi Adebayor aux clubs Européens

Ce nouveau variant a certainement provoqué de nouvelles restrictions en rapport à la CAN. C’est d’ailleurs le cas pour la CAF qui a fait une annonce ce mardi. L’institution a déclarée qu’elle n’autorise que 80% de la capacité des stades lorsque le Cameroun joue et 60% lors des matches des autres pays.

Pour l’instant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce que le nouveau variant baptisé « B.1.640.2 » est sous haute surveillance.

Covid-19: « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés » dixit ce Président africain

Covid-19: « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés » dixit ce Président africain

La Tanzanie a ouvertement refusé de prendre part à la lutte contre la Covid-19 avec le vaccin. Les autorités ont plutôt exhorté leurs populations à respecter les mesures d’hygiène et à opter pour la médecine populaire. Une décision prise alors que plusieurs pays dans le monde se mobilisent pour obtenir les vaccins contre la Covid-19.

Ainsi, Dorothy Gwajima la ministre de la Santé a annoncé que le pays n’avait pas pour projet de recevoir des vaccins contre la Covid-19. Alors que l’on est dans un contexte de lutte contre le coronavirus, la Tanzanie renforce plutôt sa position anti-vaccin.

« Le ministère n’a pas comme projet de recevoir des vaccins contre le coronavirus », a-t-elle déclaré le 2 février dernier lors d’une conférence de presse dans la capitale Dodoma.

Lire aussi: Covid-19: le gouvernement togolais crée un nouveau groupe de surveillance pour renforcer la lutte

Toutefois, la ministre a invité ses compatriotes à faire de la gymnastique, à se reposer et à utiliser la médecine populaire. Cela dit, de nombreux remèdes traditionnels contre la Covid-19 ont déjà été enregistrés. L’un étant à base de gingembre, d’oignon, de citron et de poivre.

Dorothy Gwajima a toutefois mis en valeur l’importance de respecter l’hygiène, de se laver les mains et de les désinfecter.

La semaine dernière, le Président John Magufuli a indiqué que les vaccins contre la Covid-19 étaient « inappropriés », alors même que les premières livraisons importantes commencent à arriver sur le continent africain. « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés », a-t-il ajouté.

Au mois d’avril, il avait par ailleurs déclaré que les Tanzaniens étaient épargnés du coronavirus grâce à Dieu.

Togo/Coronavirus : 12 milliards de francs CFA pour le projet NOVISSI

Le projet NOVISSI institué pour aider les populations vulnérables face aux mesures restrictives liées au coronavirus, devrait couter 12 milliard de francs CFA à l’Etat togolais.

Prévu pour couvrir toute la période d’Etat d’urgence sanitaire (3 mois) ce plan d’allocation de revenu minimum de subsistance permettra aux hommes de bénéficier de 10500 FCFA.  Aux femmes 12500 FCFA et aux zed man 20000 FCFA par mois.

Lire aussi : Togo : la voie Togokome Aneho bientôt élargi

Pour le Ministre des Energies et des Mines, Marc Déderiwè BIDAMON ces prévisions pourraient être extrapolées si les circonstances l’exigent.

Toutes fois le caractère social de la chose devrait être respecté et toute tentative de fraude serait sévèrement punie.

Coronavirus : le FMI Et la Banque mondiale prêts à appuyer les pays membres, comme le Togo

Déclenché il y a quelques semaines en Chine le coronavirus a franchi les frontières avec des cas signalé dans plusieurs pays.

 « La maladie est dans nos murs » c’est ce qu’a annoncé le président sénégalais Macky Sall  hier lundi 02 mars à la sortie d’une réunion sur un cas détecté au Sénégal.

En effet, dans un communiqué, le FMI et la Banque mondiale sont « prêts à aider les pays membres » en l’occurrence le Togo pour renforcer la sécurité face à cette pandémie.

Lire aussi : Sénégal/ Coronavirus : « la maladie est dans nos murs »,Macky Sall

Selon la note, il s’agira concrètement de faire usage des : « instruments disponibles dans toute la mesure du possible, y compris le financement d’urgence, les conseils politiques et l’assistance technique ». Sont prévus en particulier, « des mécanismes de financement rapide qui, collectivement, peuvent aider les pays à répondre à un large éventail de besoins ».

Notons qu’aucun cas n’a encore été signalé au Togo jusqu’à ce jour.

Un premier cas du Coronavirus en Afrique subsaharienne

Ce vendredi 28 février 2020, dans la province de Lagos au Nigéria, un premier cas du Coronavirus a été recensé. Seulement deux cas d’infections ont été détectés ces jours en Afrique ce qui tout de même intrigue les épidémiologistes.

S’agissant du premier cas de contamination dans l’Afrique subsaharienne, il est noté que le patient est un citoyen italien qui est revenu de milan le 25 février 2020. Il a été hospitalisé après avoir été testé positif au Coronavirus dans l’Etat de Lagos.

Lire aussi : Sénégal/ Coronavirus : « la maladie est dans nos murs »,Macky Sall

L’organisation mondiale de la santé (OMS) appelle tous les pays encore épargnés à prendre leurs dispositions quant à l’arrivée du Covid-19, avertissant que se croire à l’abri de celui-ci serait une erreur fatale.