Yayi Boni invite le monde entier à se tourner vers Jésus-Christ

Yayi Boni invite le monde entier à se tourner vers Jésus-Christ

L’ancien Président béninois Yayi Boni n’a plus confiance en l’ONU et l’OTAN. L’homme politique s’est exprimé relativement à propos des crises actuelles dans le monde ce 22 août à travers sa page Facebook et selon ses mots, ces institutions ont échouées dans leurs missions.

La dernière sortie de Yayi Boni est au cœur des discussions sur la toile. L’homme politique a appelé ce lundi les hommes du monde entier à se tourner vers Jésus-Christ car seul lui, peut nous délivrer de la crise mondiale actuelle.

L’ancien Président affirme en effet, que les institutions onusiennes sont incapables d’arrêter les crises sanitaires, climatiques et sécuritaires. En dépit de leur efforts, l’ONU et l’OTAN ont atteint leurs limites. Ainsi pour Yayi Boni, nous devons tous nous retourner vers le seigneur Jésus-Christ « gouverneur de l’univers ».

Lire aussi : CAN 2025 : cette information confirme la probable co-organisation avec le Bénin

« La prière tient Dieu a cœur. Par intercessions des hommes qui partagent le fruit du Saint-Esprit et tournent le dos aux péchés mortels, Dieu offre des merveilles à leur pays », a souligné l’actuel médiateur en Guinée.

Yayi Boni lance donc un appel à chacun de nous, à partager la bonne nouvelle et à incarner les bonnes valeurs telles que la joie, la paix, la patience, la bonté, la fidélité, la douceur et la tempérance.

Crise en Afghanistan : « l’homme qui a tué Ben Laden », réagit

Crise en Afghanistan : « l’homme qui a tué Ben Laden », réagit

La crise en Afghanistan continue d’alimenter des débats sur la toile provoquant des grincements de dent. Dans ce sillage, l’homme qui prétend tué Ben Laden monte également au créneau.

Robert O’Neill, ancien militaire américain, qui affirme être l’homme qui a abattu Oussama Ben Laden, n’a pas caché sa colère face au retour des talibans en Afghanistan.

Sur son compte Twitter, l’ex-membre des Navy Seals s’en est directement pris à Joe Biden, qualifiant le président des Etats-Unis de « catastrophe », ou traitant les personnes présentes à la Maison Blanche de « losers ».

Selon lui, la chute de l’Afghanistan aux mains des talibans est «la pire défaite de l’histoire des Etats-Unis ». Et ce revers doit avoir des conséquences sur certains dirigeants.

Vous avez peut être manqué ceci : USA : comment les photos de Melania Trump nue ont ressurgi

Ainsi, Robert O’Neill demande la démission de Mark A. Milley, l’actuel chef d’Etat-major des armées des Etats-Unis. « Des Afghans meurent en tombant de nos avions en fuite. [Milley] a-t-il enfin démissionné ? », écrit-il sur le réseau social.

Décoré à 52 reprises, dont deux Silver Stars et trois Bronze Stars, Robert O’Neill, a fait partie de l’unité Seal Team Six, qui a participé en 2011 à l’opération Neptune’s Spear (Trident de Neptune), qui a conduit à la mort d’Oussama Ben Laden.

Il affirme être celui qui a donné la mort au chef d’al-Qaida, même si certaines sources assurent que ce dernier était quasiment mourant après le tir d’un premier Marine.

Par CNEWS